AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Día de la Independencia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Día de la Independencia Sam 22 Sep - 21:57


Aujourd’hui, c’est la fête dans le plus beau quartier de San Diego. La fête de l’indépendance de notre magnifique pays qu’est le Mexique ! Tout le monde a mis la main à la pâte pour faire que ce soit réussi. D’ailleurs les meilleures cuisinières sont de la partie. Alors impossible que le repas soit raté ! Pour l’occasion, on a même bloqué  une rue et pas n’importe laquelle. La plus belle de toute et surtout celle où donne l’entrée de la Tequileria, notre QG. On a mis notre bar à disposition pour cet événement et sur la devanture, un grand drapeau mexicain flotte au vent. Et peut être que vous ne me croirez pas, mais même la police n’a pas osé venir mettre son grain de sel dans la préparation de cette fête. Car plus dangereux que les Chicanos MC ce sont les mamas latinas ! Parlons maintenant de la décoration qui est tout simplement géniale. Les tables sont bien remplies et pour donner du charme à cette soirée, il y a des lampions multicolores accroché tout du long. Le meilleur DJ du quartier est de la partie pour faire danser toutes les demoiselles. Pour l’instant, tout se passe bien ! Le DJ passe de tout et la piste de danse est déjà bien remplie. Faut dire que le gars a déjà un petit succès. Pour l’instant, la musique est festive et de tous les âges, mais attendez, à partir d’une certaine heure, les jeunes seront mis à l’honneur et ils pourront se défouler sur la piste.

La soirée est bien lancée. Déjà deux trois bagarres d'éviter grâce à des verres de tequila gratuits et des couples formés avec l’aide de cette ambiance bien particulière.  J’ai bien mangé et ma tante est partie avec ses copines, donc je suis enfin libre ! Il est maintenant 20h30 et le temps s’assombrit un peu, ce qui donne une ambiance encore plus chaleureuse, car les lampes ressortent de plus en plus. J’ai mon cuir sur le dos et mon crucifix autour du cou, histoire de ne pas me sentir nu sans ça. J’ai croisé plusieurs fois ma soeur, j’ai d’ailleurs toujours un oeil près d’elle. Pas qu’elle n’est pas libre, mais suffit qu’elle ne sourie pas pour que j’ai déjà l’envie d’intervenir.

Alors c’est avec une bière en main que je vais à une table de la Tequilerio, près de Emilio, le président du club. L’endroit est blindé, donc j’ai surement pas encore remarqué tout le monde. J’ai croisé mon meilleur pote et sa cousine, on s’est bien marré, on a discuté un peu, on bien ri et on s’est enfilé quelques verres… Donc là,  je m’installe aux côtés de mon cousin « Alors prez’ rien de neuf ? » Au moment où je dis cela, deux jolies latinas sortent du clubhouse et nous font leur plus beau sourire. Ce sont de tels moments qui donnent encore plus de charme à cette soirée « Ca va, il y a beaucoup de beau monde ce soir ! » et m’étire sur ma chaise tout en sirotant ma bière.


Quelques règles à suivre :
* Pas de sens, tout le monde poste quand il en a envie.
* Pour venir, il faut être mexicain ou avoir été invité par l'un d'eux.
* Et la règle la plus importante, amusez-vous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://kurt-warner-00.tumblr.com/

Alejandra Flores
avatar




Avatar : Adriana Lima
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Designer & présidente de Flores.
Age du perso : 32 ans (24 mai 1986)
Copyright : KW (ava) crackship (babs)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Dim 23 Sep - 4:11

Alej n’avait eu qu’à tourner quelques coins de rue que déjà, elle atteignait la fameuse ruelle où se passerait l’une de ses fêtes favorites ! Impossible qu’elle ne soit pas de la partie ! Habillée d’une robe verte qu’elle a confectionnée pour l’occasion et les lèvres d’un rouge éclatant afin de faire un double clin d’oeil à ce pays qu’elle aime tant. S’arrêtant un peu partout pour discuter avec des gens et savourer la nourriture qu’on trouve un peu partout, la belle n’était pas parvenue à éviter certains des œufs à confettis et ses longs cheveux ébène scintillaient sous leurs paillettes. Le soleil commençait doucement à descendre lorsqu’elle avait senti les mains de Ardo contre ses épaules. Faisant une accolade chaleureuse à son cousin adoré, ils s’étaient dirigé ensemble vers la Tequilerio question de boire quelques verres. La foule s’y étant amassée était déjà grande et l’alcool était englouti à une impressionnante vitesse ce qui donnait déjà une bonne idée de ce à quoi allait ressembler la soirée. Nombreux sont les gens avec qui ils ont échangé, dont Tobias avec qui elle pouvait déjà deviner que son cousin allait passer une grande partie de la soirée. Ils étaient inséparables ces deux-là, voir même ces trois car elle devinait bien qu'Emilio ne serait pas bien loin. Le vp était d’ailleurs parti depuis peu lorsque Alejandra s’était rapprochée de son cousin pour lui dire à l’oreille en espagnol.

« Je vais danser un peu ! »

Elle pouvait déjà deviner ce qu’il allait faire : draguer ou rejoindre les gars un peu plus loin ! Nul doute qu’elle irait se joindre à eux aussi à quelques reprises, mais pour l’instant elle avait surtout envie de célébrer l’indépendance du Mexique et pour ça rien de mieux que de profiter de ses proches, boire de la tequila et danser jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus sentir ses jambes ! Sa tante lui avait assuré s’occuper de sa princesse pour le restant de la soirée et la nuit et qu’elle pouvait en profiter pour célébrer aujourd’hui et la latina comptait bien en profiter ! S’enfonçant dans la foule, son regard était à la recherche d’un visage connu bien qu’elle n’était pas certaine d’y arriver. Pourtant, dès qu’elle l'aperçut, son sourire s'agrandit et sa main vint se poser contre la taille de la belle en mouvement.

« Hola querida »

Il avait fallu qu’elle hausse le ton pour se faire entendre avec toute cette musique. Elle était bien heureuse de croiser Trisha et encore plus de le faire sur la piste de danse, car elle avait bien envie de profiter de ce moment avec sa chère amie ! Elles allaient avoir tout le temps nécessaire pour aller retrouver les gars un peu plus tard, mais pour l’instant elle avait bien envie de passer un peu de temps avec elle et cette musique entraînante !

@Tobias Hermandez @Trisha Hermandez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emilio Jiménez
avatar




Avatar : Clayton Cardenas
Statut Civil : Célibatard
Occupation : Presidente Chicanos MC / Propriétaire d'un restaurant mexicain
Age du perso : 42 ans ( 23 octobre )
Copyright : Avatar by KurtW & Gif by me

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Dim 23 Sep - 15:22

J’ai passé l’après-midi à manger des tonnes d'enchiladas fait maison par les mujeres du quartier. Et je m’en serais bien fait péter la panse, si mi tia n’était pas venue me taper sur la main au dernier. Elle a rigolé en disant que dans pas longtemps, il me faudrait un treuil  pour me rentrer dans mon lit. Alors j’ai compris que je devais me calmer sinon j’allais me faire engueuler comme un gamin devant tout le monde. Hors de question ! Et puis, je me défoulerai surement un peu plus tard dans la soirée. Non, je ne parle pas de danse, mais je vous assure qu’on redevient des gosses dans ce genre de soirée. Ca me rappelle tellement mon adolescence, manque plus que les chicas typiquement de chez nous. Il y en a peu ! Quoique pour moi, ce n’est pas un problème, j’avoue avoir un faible pour les gringas, les étrangères, les blondes aux yeux bleus, j’ai un vrai kiff sur ce genre de filles.

Je suis rapidement entré avec d’autres gars du quartier pour faire un billard à l’intérieur de la Tequileria. On a joué une petite demi heure avant que je ne décide de plutôt aller voir les autres. Alors je me suis posé pendant quelques longues minutes à l’entrée, mon bras contre le chambranle de la porte. De loin, j’ai vu Trisha qui faisait tourner des têtes comme toujours, Alejandra dans une robe qu’elle avait surement confectionnée elle même et qui lui va à ravire, mi primo qui finit de manger, putain, lui il a eu le droit d’en reprendre, mi tia fait des préférences. Et puis il y avait tous les autres, qui rigolaient, les enfants qui jouaient à se courir après autour des grands, les plus jeunes qui dansaient. Tout était parfait.

Je suis aller m’installer avec une bière tequila à une table juste quelques minutes avant que Acero n’arrive me rejoindre lui aussi avec un verre en main. Je lui fais un sourire en coin et j’attends qu’il s’installe correctement avant de répondre  « Bene y tu ? ( Bien et toi ? ) » Je bois une longue gorgée de mon verre et je regarde la foule à l’extérieur, vu que les deux grandes portes sont ouvertes pour nous laisser le loisir de voir l’extérieur « T’as raison primo ! »La familia est enfin réunie et maintenant je suis là pour aider Tobias dans ce qu’il a commencé. Je ne laisserai plus les Los Zetas se servir de nous. Même si je dois demander de l’aide, je le ferai. D’un coup, je ne veux pas rester sur les problèmes de club aujourd’hui, je me relève, je prends ma bouteille et je tape sur l’épaule de mon cousin et en lui montrant l’extérieur du regard « Allez viens, on va voir les chicas se déhancher sur la musica ! »  Je l’entraine au travers de la salle, nous saluons deux trois personnes qui viennent d’arriver au passage puis nous arrivons dehors et nuestra tia nous fait signe qu’elle nous surveille, alors je lui fais un clin d’oeil en rigolant « Même à notre âge, elle nous lâchera pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trisha Hermandez
avatar




Avatar : Sara Sampaio
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Co-propriétaire du El Fuego ( mais officieusement dépense surtout l'argent de Tobias )
Age du perso : 28 ans ( 30 janvier )
Copyright : KurtW ( ava )

En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Día de la Independencia Ven 28 Sep - 17:20

Cela faisait maintenant plusieurs heures que je dansais non stop. Me laissant porter au gré de mes partenaires ou de mes envies. Rien n’est plus important aujourd’hui que l’amusement. Mon corps n’est que chaleur et passion. Voilà le plaisir, le bonheur que nous offre la danse latine. Les mecs sont tellement caliente lorsque de leurs mains fermes et fortes, ils vous entraînent sur la poste, quand ils vous collent à leur corps et qu’ils vous font bouger au rythmes sensuels qu’est la salsa. Mais là, j’ai besoin d’un partenaire de premier choix, on va bientôt commencer un tango. Plus chaud et sensuel que cette danse, tu n’as pas, ça n’existe pas ! Je sens d’un coup, une main se poser sur mon poignet. Un sourire conquis nait sur mon visage alors que je me retrouve dès les premiers accords, collée contre le corps de  ce sublime hombre. Mon regard dans le sien, nos jambes qui s’entremêlent, mon bassin suivant la cadence du sien, ma poitrine collée à son torse bombé. Ce n’est pas pour rien que cette danse est appelée Acte d’amour ! Les ombres sur le sol dessinant nos deux corps enlacés, cet homme prit la décision de mener, me faisant reculer, comme si il m'attaquait et que je devais me défendre gracieusement grâce aux prochains pas ! C’est un combat, un corps à corps langoureux ! Cette danse, avec un tel partenaire se fait sèche, langoureuse, sexy et surtout tendancieuse. Et pourtant, il n’y a jamais rien eu entre lui et moi, mais quand on danse, n’est-ce pas s’offrir totalement à l’autre !

Je soupire triste quand pour la dernière fois il me fait me cambrer en arrière pour arrêter notre dangereux corps à corps. C’est essoufflée, à bout de souffle, le coeur battant la chamade qu’il me quitte alors que mes pieds auraient bien continué à danser encore et encore. La tête me tournant, mon sourire ne me quittant pas alors qu’une main vient se poser délicatement sur ma taille. Je reconnais là une main féminine. Je me retourne les yeux encore embué de cet échange et je sourie à mon amie, venant la prendre dans mes bras pour un baiser sur la joue. Puis me reculant, je crie juste avant que la musique ne reprenne

- Viva Mexico !

Je prends la main de mon amie dans la mienne, je la fais tourner alors qu’une salsa commence à jouer ses premiers accords. Je la fais tourner pour l’enrouler dans mon bras et une fois son dos collé à ma poitrine, je lui dis à l’oreille, assez fort pour qu’elle l’entende !

- On les fait tous baver ?

Et après un clin d’oeil à mon frère et mon cousin, je refais tourner la jolie jeune femme dans l’autre sens et je commence à onduler des hanches dans une telle habitude que je n’ai plus besoin de calculer quoique ce soit. Mon corps n’est que danse et sensualité. Et tout à l’heure peut être bien plus, si un homme arrive à trouver grâce à mes yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Mar 2 Oct - 13:09

Un peu plus tard, durant la soirée, je suis allé rejoindre mon primo à une table de la Tequileria, laissant ma tante seule. Enfin ce qui est une façon de parler, car elle est bien entourée et puis ne plus être dans son champs de vision me laissera un peu de répit. Car quoique je fasse, elle le sait ! Alors m’échapper un peu de sa surveillance me fera du bien, mais j’ai peu d’espoirs vu son réseau de copines. Enfin, j’ai croisé mon adorable soeur et j’ai pris un malin plaisir à rendre mal à l’aise tous les mecs qui aimeraient être des prétendants à ses yeux. Bien sûr, je joue juste mon rôle et c’est une façon de faire un premier trip. Et puis mon cuir sur le dos cela me donne une raison de plus. Différencier un gars bien et un vrai connard est extrêmement difficile. Bien que je peux les comprendre face à des jolies courbes, on ne peut pas résister, mais c’est de ma soeur dont on parle là ! Donc je veux du respect. Déjà que mon oncle voulait la marier à un gars du Mexique, j’espère que l’idée lui est passée, car si ma soeur ne veut pas et bien, ce sera non ! On oublie pas ce qu’il a fait ! Hermandez ou pas !

J’ai croisé plusieurs fois, Alejandra durant la soirée. J’ai toujours un oeil expert pour trouver de jolies filles à regarder. Et puis si on rajoute Ardo à cette histoire, vu qu’il est son cousin et que je suis souvent avec lui, impossible de la rater. A table près de mi primo, je lui ai demandé comment il allait et il me répond ce que je pensais déjà donc ça me convient. Et tant mieux ! Cela aurait été dommage que ce soit négatif. Bien sûr, si avec ça on rajoute de jolies chicas et la vue splendide qu’elles nous offrent dans leurs petites robes, cela me donne juste une idée, faire monter la température.

Après avoir profiter de la vue, Emilio me tire de mes pensées avec un coup dans l’épaule et me propose de le suivre voir les chicas se déhancher sur la musique « Ok primo, bonne idée ! Je te suis ! » Ouais, il a toujours de bonnes idées. Normal c’est le président ! Alors avant de le suivre, je me chope une autre bouteille et le suis à travers la salle. Notre tia est déjà de retour et je ris à ce que Emilio me lâche « Elle est en forme ce soir, un vrai radar ! » Mais ce qui me plait c’est que depuis un moment, elel va mieux. Elle remonte la pente et du haut de ses 53 ans, elle se rattrape à nos dépends. On continue vers où la piste de danse a été installée. Même si il est vrai que ce n’est plus le seul endroit où les gens dansent. Quand on arrive, il commence une nouvelle chanson et j’ai les yeux qui pétillent un peu ! Faut dire qui ne les auraient pas ?

Ma soeur se donne toujours à fond et elle est avec Alejandra, je leur fais un signe et dis à Emilio « Essuie la bave au coin de ta bouche ! » Quoi la danse latine est assez sexy. Peut être que à la prochaine musique, j’irai plutôt boire et rigoler, parce que l’ambiance se prête bien à ça… Bien sûr, j’ai pas envie de rater le spectacle, voir comme cette Alejandra bouge. J’en profite tant que Ardo n’est pas près de moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://kurt-warner-00.tumblr.com/

Invité
avatar

Invité



En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Día de la Independencia Mar 2 Oct - 20:48

- Crystal, elle aime beaucoup s’amuser et faire la fête notamment lors des soirées typiquement mexicaines où elle peut profiter de la musique endiablée et que son corps en suit le rythme. Pour rien au monde elle ne pourrait louper la fête de l’indépendance Mexicaine, c’est une tradition depuis bien des années et même malade, elle ramperait pour pouvoir y aller. Par chance, aujourd’hui elle est au meilleure de sa forme et même bien plus, elle s’était bien reposé de sa nuit dernière donc maintenant elle allait certainement pouvoir en profiter jusqu’aux petits matins mais tel était sa vie désormais. La débauche la nuit et le calme plat le jour, enfin presque si on oublie ses nombreux verres d’alcool qu’elle s’enfile à longueur de journée mais elle avait fait un effort mais ce n’est que pour mieux pouvoir boire après. Pour l’occasion elle s’était vêtue d’une robe argentée qui était ouverte sur l’arrière et qui lui arrivait juste au-dessus du genou ainsi qu’une paire d’escarpin de la même couleur. Après un rapide make-up ainsi qu’une paire de boucles dans les cheveux, la voilà enfin prête pour se rendre à la fête.

Sur le chemin, elle avait toqué à la porte d’une de ses collègues, « mi belleza » comme elle avait l’habitude de la surnommer. Cette demoiselle, c’était celle qui l’avait intégrée à l’El Fuego lorsqu’elle ‘était arrivée par malchance, elle a été là pour elle et elle lui en ait beaucoup reconnaissante mais comme tout le monde, elle ne connait pas ses vices avec l’alcool. Disons qu’elle n’en parle pas et préfère garder le secret pour elle, hors de question de paraître pour une faible mais elle sait que la vérité finira bien par éclater un jour ou l’autre. Les deux jeunes femmes avaient donc fait route ensemble jusqu’à arriver dans la rue du Tequileria, ici une bonne ambiance régnait déjà et elle avait hâte de pouvoir y prendre son goût à son tour. Elle aurait aimé pouvoir avoir ses frères et sœurs avec elle mais malheureusement, ils n’ont pas voulu la suivre jusqu’en Amérique et elle le comprend parfaitement enfin peut-être pas complètement mais elle s’efforce de croire que c’est la bonne décision. Mais désormais, elle devait s’amuser pour eux comme auparavant. Dans la foule, elle aperçoit rapidement Tobias ainsi que sa sœur, sans oublier le président du club dont elle leur fait un signe de loin mais pour le moment, elle ne pense pas vraiment à se rendre sur la piste, c’est réservée pour plus tard dans la soirée. En tout cas, le coin est regorgé de beau mâle et elle avait bien envie d’en profiter un peu,  pouvoir choisir sa proie sans en être une pour une fois.

Elle préfère se rendre au bar pour se commander une boisson, elle n’avait pas vraiment eu le temps d’en boire de la journée alors là c’était le moment de se lâcher et d’en profiter, cette fête n’était là qu’une seule fois dans l’année après tout. Elle s’installa alors à une table pendant que son amie s’occupa de se rendre au comptoir pour aller chercher les deux verres tout en faisant les yeux doux au serveur, elle aussi comptait en profiter. Elle revient rapidement à la table et trinqua son verre avec la demoiselle. -

"Por la independencia querida ! (pour l’indépendance, chérie)"

- Il ne lui faut d’ailleurs pas très longtemps pour terminer le verre. Elles allaient sûrement devoir faire pas mal d’aller-retour entre la table et le comptoir. -
Revenir en haut Aller en bas

Alejandra Flores
avatar




Avatar : Adriana Lima
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Designer & présidente de Flores.
Age du perso : 32 ans (24 mai 1986)
Copyright : KW (ava) crackship (babs)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Mer 3 Oct - 3:28


Si elle n’avait jamais douté que sa belle amie avait tout autant le coeur à la fête qu’elle en cette journée si importante, la vivacité avec laquelle elle l’avait attiré dans ses bras lui avait confirmé. La serrant affectueusement contre elle, Alejandra devinait rapidement ce qu’elle allait crier et sans attendre, elle se joignait à elle pour un « Viva Mexico ! » Dès plus senti auxquels bon nombre de personne autour se joignent avec un léger retardement. La Mexicaine avait une envie folle de danser et elle savait qu’avec Trisha, elle pourrait le faire jusqu’à ce que leurs jambes ne supportent plus leur poids. Cette soirée, comme chaque parcelle de sa vie, Alejandra comptait la vivre avec passion. Profiter de chaque instant qu’allait offrir cette soirée qui représentait tant à ses yeux. Son pays lui manque, mais ce soir, elle a l’impression d’en avoir la chaleur avec elle. Encerclant ses doigts autour de la main gracile de son amie, elle s’était laissée portée par l’impulsion de sa main, tournant avec élégance, prenant une courte porte le temps de brefs pas et d’un déhanché avant de suivre le mouvement inverse et de tourner jusqu'à s’immobiliser contre elle. Sa proposition lui tire un rire amusé, bien entendu qu’elle est partante ! Même si elle se moque bien de ce que les gens vont penser en les voyant se déhancher, c’est pour elle-même qu’elle le fait avant tout, mais si des hommes les regardent, elle ne vas certainement pas s’en plaindre !

« Siempre mi bella ! »

Alejandra n’était même pas certaine que Trisha l’ait entendu, mais ce n’était pas important. De toute façon, le mouvement de son corps alors qu’elle la faisait tourner une dernière fois lui prouvait qu’elle avait bien l’intention de suivre le rythme lascif de la musique. Sans doute, allaient-elles attirer quelques regards, ils pouvaient même se rapprocher d’elles si elle le souhaitait, mais s’ils le faisaient trop près sans qu’elle les ait invité, elle ne se gênait jamais pour les faire s’éloigner. Et puis si vraiment, des problèmes se présentaient, elle était convaincue que Primo saurait se pointer au bon moment comme il le faisait toujours. Le corps ondulant sur la musique, ses pas suivant le rythme, la longue crinière de la brune fendait souvent l’air, complétant la danse. Complètement absorbée par la danse, elle avait réalisé uniquement lorsqu’ils étaient tout près d’elles qu’Emilio et Tobias s’étaient avancés sur la piste de danse. N'arrêtant pas ses mouvements, elle avait utilisé ses mains pour les encourager à se joindre à elles. Continuer de se laisser porter par la musique, son corps frôlant fréquemment celui de son amie afin de respecter ce qu’elle lui avait confirmé quelques instants plus tôt, son regard se portait souvent vers les deux hommes. Ce n’est toutefois que lorsque la chanson diminuait qu’elle s’approchait davantage d’eux, commençant d’abord par Emilio.

« Le Día de la Independencia n’était pas pareil sans toi mon ami. »

Qu’il soit enfin de retour parmi eux, lui fait plaisir, il lui avait manqué pendant tout ce temps derrière les barreaux. Heureusement, aujourd’hui tout ça était derrière eux et ils pouvaient profiter pleinement de la vie et de ce qu’elle a à offrir, jetant un coup d’oeil aux bouteilles qu’ils ont tous les deux en main, Alejandra fronçait les sourcils tout en s’adressant cette fois à Tobias.

« Et vous n’avez même pas pensé à nous ? Des shooter de Tequila auraient été les bienvenus, pas vrai Trisha ? »


Elle les taquine bien qu’en cet instant, elle est véritablement envie d’un shooter. La soirée était encore jeune et elle comptait bien profiter de la douce ivresse de l’alcool ce soir, mais avant de retourner dans le bar, elle voulait encore profiter de la danse. Son petit sourire moqueur à l’endroit de Tobias était encore sur ses lèvres lorsque la nouvelle chanson s’était mise à jouer et que naturellement, Alej retrouve le rythme.

@Tobias Hermandez @Trisha Hermandez @"Emilio Jimenez"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Colleen Fergussen
avatar




Avatar : Blanca Suarez
Statut Civil : Veuve qui a du mal à croire qu'un jour elle puisse retrouver l'amour
Occupation : Escort Girl au El Fungo pour payer la dette de son petit frère
Age du perso : 27 ans
Copyright : Babs & Tumblr

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Mer 3 Oct - 14:58

Avait des jours où on pouvait mettre de côté ses états d'âme et sa noirceur pour faire un peu la fête. Ce jour n'était autre qu'aujourd'hui et pour une fois pour Colleen, il n'était pas question de travailler. Elle allait pouvoir faire un peu la fête et profiter du club sous un autre jour. Pas de clients, pas de dette à rembourser et pas de pression. La jeune femme allait pouvoir être elle-même pendant quelques heures. Colleen avait donc opté pour une robe rouge qui rappelait les années 50. Elle avait attaché ses cheveux en un jolie chignon laissant tout de même quelque mèches dépassé et elle avait glisser une jolie rose rouge pour agrémenter le tout.

Perché sur ses talons haut, elle était entrée dans le club qui était déjà bien plein. La jeune femme avait sourit au barman qui lui avait fait un signe de la main pour la saluer. Elle s'était avancer vers le comptoir pour commander une marguarita avant de se faufiler un peu entre tout le monde. Colleen avait salué les personnes qu'elle connaissait prenant la direction de l'arrière du club dans la petit cour. C'est quand elle pose enfin le pied à l'extérieurs qu'une de ses collègues escort arrive vers lui tout en dansant. Colleen lui sourit et la suit un peu dans son rythme son verre toujours à la main avant de repérer Tobias et Emilio.

Colleen quitte donc sa collègue avant de prendre la direction de la table où se trouve les deux hommes. Ils sont accompagné de Alejandra et Trisha un sourire  se dessine sur les lèvres de la jeune femme. Enfin, il faut dire que son sourire ne l'a pas quitté depuis qu'elle a mit ses talons haut dans le club. Pour une fois qu'elle vient avec le sourire et sans se sentir contrainte et forcée. En arrivant à leur hauteur, Colleen lève son verre de marguarita "Bonne fête d'indépendance !" Lance t-elle joyeusement au petit groupe avant de boire une gorgée de sa marguarita pour trinquer. "Je ne pensais pas qu'il aurait autant de monde...C'est super !" Colleen aurait du se douter car, le club attire pas mal de monde depuis un moment maintenant alors forcément fêter l'indépendance ici c'était une aubaine pour les clients.

La musique ne s'arrête pas et l'ambiance et de plus en plus forte. Colleen a toujours aimé danser alors ne peut pas s'empêcher de bouger un peu sur le rythme de la musique remuant un peu les hanches tout en prenant soin de ne pas renverser son verre. La soirée s'annonce bien et elle compte bien s'amuser.

_________________
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort et intelligent pour me retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emilio Jiménez
avatar




Avatar : Clayton Cardenas
Statut Civil : Célibatard
Occupation : Presidente Chicanos MC / Propriétaire d'un restaurant mexicain
Age du perso : 42 ans ( 23 octobre )
Copyright : Avatar by KurtW & Gif by me

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Jeu 4 Oct - 18:04

On a rigolé quelques minutes au sujet de notre tia. Elle a l’oeil partout et surtout sur nos moindres faits et gestes. Et la vérité est que même si elle nous tape sur les nerfs, on ne pourrait pas faire sans elle. Notre tante est celle qui nous fait à manger si on a plus rien dans le frigo, à n’importe quelle heure de la nuit, c’est également elle qui nous dit si il faut se fier à une chica ou pas. Elle a l’oeil pour tout, je vous le dis ! Mais là, le plus important est pas notre vieille tia, mais deux chicas du quartiers qui dansent sur le bord de la piste, me jetant des coups d’oeil furtifs par ci par là. Y en a même une qui s’est tellement approchée qu’elle m’a frôlé de sa main qui virevoltait. Je lui fais un sourire, mais c’est ce moment-là où mi primo se décide à me lancer une vanne, je lui balance alors, sans lâcher le corps de la chica des yeux « Je bave si je veux, regarde son petit cul ! »

Et puis j’aurais pas du lever les yeux, car à peine l’ais-je fais qu’une pute du El Fuego montre le bout de son nez. Crystal est la fille qui m’exaspère ! Elle semble vouloir se jeter sur Tobias juste pour adoucir sa peine. Moi, ce genre de gonzesse, je lui donne triple peine ! En plus, elle croit sincèrement qu’elle s’en sortira un jour ? Les dettes avec un gang, c’est à vie. Enfin jusqu’à ce qu’elle n’ait même plus de quoi faire remonter ce que les hommes ont à leur entre jambes. Je dis alors à Tobias « J’espère que tu as laissé tomber avec cette chica, elle en vaut pas la peine, hermano ! » Une conne qui a cru qu’en se mettant avec un bad boy, tout serait plus beau comme dans les films ! Putain, on est dans la vie, pas dans un film de gang à deux balles.

Mais voilà que deux superbes demoiselles nous rejoignent. La cousine de Ardo et mi prima ! Je prends alors Alej dans mes bras pour la remercier de sa phrase. Un câlin amical et sans arrière pensée. Putain, cette gamine est un peu comme de la famille pour moi. Pour Tobias, on dirait que c’est lui qui se met à baver maintenant. Je le regarde, me demandant comment il va s’en sortir avec cette histoire de verres qu’on aurait oublié pour les deux demoiselles. Je regarde les deux jeunes femmes et alors que j’allais faire un compliment, une troisième arrive. La jolie Colleen ! « Tu trouves pas qu’on a de la chance Tobias, on a les trois plus jolies femmes de la soirée pour nous tenir compagnie ! » Puis je lève mon verre une fois que tout le monde est servi en disant « Et maintenant fiesta ! » Je bois mon verre cul sec et je dis à la jolie escort « Oui il y a énormément de monde, mais … J’espère que tu accepteras une danse. Je suis un bien piètre danseur, mais ce soir, j’ai trop envie de m’amuser ! » Je dois être de très bonne humeur, peut être parce que c’est la première fiesta de dia de l’independencia depuis ma sortie de taule. Je fais même un petit pas de danse tout seule pour montrer comme je me déhanche pas mal moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Colleen Fergussen
avatar




Avatar : Blanca Suarez
Statut Civil : Veuve qui a du mal à croire qu'un jour elle puisse retrouver l'amour
Occupation : Escort Girl au El Fungo pour payer la dette de son petit frère
Age du perso : 27 ans
Copyright : Babs & Tumblr

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Lun 8 Oct - 14:55

Colleen avait finalement pris la décision de se rendre à la Tequileria pour fêter la fête de l'indépendance. Il faut dire qu'elle n'avait pas hésité bien longtemps trouvant l'idée sympathique et lui permettant ainsi de se changer un peu les idées. Colleen pourrait ainsi mettre en parenthèse l'histoire de la dette juste le temps du soirée. L'escort s'était faufilé dans le bâtiment saluant rapidement les personnes qu'elle connaissait avant de rejoindre l'arrière où elle trouva Tobias, Emilio en compagnie de Trisha et Alejandra. Elle avait hésité un instant mais, Colleen avait finalement pris la décision de les rejoindre pour les saluer et leur souhaiter une bonne fête de l'indépendance. Elle n'aurait pas imaginer voir autant de monde et elle en faisait part au petit groupe espérant ne pas gêner les deux filles. Son regard se posa sur Emilio qui indiquait à Tobias qu'ils avaient de la chance et qu'ils avaient les trois plus belles femmes de la soirée. Colleen secouait légèrement la tête tout en souriant. Elle n'était pas sur d'être à mettre dans ce genre de classement mais n'ajouta rien car, déjà Emilio lancait les festivités. L'escort vint trinquer avec eux avant de boire une gorgée de sa marguarita et de laisser son corps suivre le mouvement de la musique tout en écoutant Emilio. « Oui il y a énormément de monde, mais … J’espère que tu accepteras une danse. Je suis un bien piètre danseur, mais ce soir, j’ai trop envie de m’amuser ! » Colleen garde son sourire, elle a aussi envie de s'amuser un peu ce soir et d'oublier tout les problèmes dans lesquels sont frère l'a précipité. Mais, elle n'arrive toujours pas à lui en vouloir et elle trouve ça normal d'avoir agit ainsi. La jeune femme pose son verre sur une petite table à proximité avant d'attraper la main du Chicanos pour l'emmener danser un peu plus loin. "Je vous le vole pour une danse alors !" Lança t-elle aux autres tout en entraînant Emilio un peu plus loin pour trouver une place pour danser. "J'ai hâte de voir ton déhanché sur la piste de danse !" Elle lui sourit tout en commençant à danser sur le rythme de la musique. Si au départ, elle garde une certaine distance avec Emilio bien vite, elle rapproche son corps du sien pour offrir une danse sensuelle. Colleen glisse ses mains sur celle du Chicanos pour les poser sur ses hanches avant glisser ses doigts sur les avant bras d'Emilio et de les perdre sur ses épaules. Un sourire toujours sur ses lèvres la jeune femme fait onduler ses hanches son corps maintenant collé à celui du biker.

_________________
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort et intelligent pour me retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trisha Hermandez
avatar




Avatar : Sara Sampaio
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Co-propriétaire du El Fuego ( mais officieusement dépense surtout l'argent de Tobias )
Age du perso : 28 ans ( 30 janvier )
Copyright : KurtW ( ava )

En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Día de la Independencia Mar 9 Oct - 11:52

Depuis le début de l’après-midi, je n’ai cessé de fêter el dia de la independencia ! J’ai déjà un peu bu, mais j’ai surtout beaucoup dansé et énormément manger. Ici, Alejandra et moi, nous enflammons la piste de danse. il faut dire que deux bombasses comme nous ne passons pas inaperçue. Il ne fut que vois tous les gars agglutinés autour de nous. Mais deux de nos hombres sont sur le bord de piste et nous y attendent un verre en main. Une fois la musique terminée, nous nous dirigeons vers eux. Moi, mes pieds n’arrivent pas à perdre la cadence, je ne cesserais pas de danser si je pouvais. Seul jour de l’année où je me lâche totalement et où je ne suis pas que la boss et comptable du El Fuego.

Pendant que Alej’ parle à mi primo y mi hermano, je cherche du regard su familia ! Je me demande où se trouve Eduardo. Je ne le trouve pas du regard alors je porte à nouveau mon attention sur la petite bande au moment où  une de mes “employées” arrive à notre niveau. Je la salue d’un simple signe de tête très froid. Pas que les escorts me dérangent, sauf quand elle tourne autour de ma famille. Là, je pourrais mordre et griffer, en vrai tigresse mexicaine que je suis. Je perds mon sourire alors que les verres arrivent. Je reprends mon masque de patronne à la poigne de fer et je la regarde, la détaille sans un mot. Personnellement, en toute sincérité, si une fille de ce genre s’approche des plus importants du club ce n’est pas sans arrières pensées.  Colleen sait ce qu’elle fait et les gars bavent juste devant ses boobs et son petit cul bien rebondi. Mais désolée, je ne suis pas un homme et ses avantages ne sont rien pour moi ! Je tente de reprendre le sourire à la phrase de mi primo et je confirme son envie !

- On est tous là pour s’amuser !

Je lève mon verre et le bois cul sec. Alors que l’escort emène mon cousin avec elle pour une danse des plus sensuelles. Je me place alors entre mi hermano et mon amie et je demande, ne lachant pas la scène torride des yeux !

- Je suis la seule à penser qu’il doit faire attention à elle ?

Ai-je dis en espagnol ! Mais bon, il est assez grand pour savoir ce qu’il fait, normalement ! Parce qu’il ne faut pas oublier avec quelle partie de leur corps les  hommes pensent. C’est placé bien plus bas que les femmes qui pensent trop avec leur coeur à mon goût ! Je soupire et je me tourne pour ne plus voir cette jeune femme tenter par tous les moyens d’arriver à ses fins !

- Bon et toi hermano, tu nous invites à boire un verre où tu vas danser avec la sublime Alej !

Je fais un clin d’oeil amusé à mon amie, elle sait très bien que j’aimerais les mettre ensemble, donc elle devrait se douter qu’aujourd’hui, je vais mettre le paquet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Sam 13 Oct - 12:16


Je profite de la vue que nous offre les jolies demoiselles de cette soirée. Lors de soirées comme ça, je trouve que le côté chaleureux et le bien être augmentent énormément. Donc je taquine Emilio, car depuis qu’il a fait de la prison, c’est devenu un vrai mort de faim. Mais de mon point de vue, je peux le comprendre. Alors je lui donne une tape à l’épaule, car sa réponse est correcte « Putain, c’est à te faire perdre la tête ça ! » Mais bon, elles ont beau être mignonnes, il y a une femme que je trouve encore plus jolie et qui me tape dans l’oeil depuis un bon moment.

Trisha et Alejandra ont l’air de s’éclater sur la piste de danse, ce qui me fait sourire et puis ce jour est fait pour ça, faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Je n’avais pas  de suite remarquer que Crystal était là un peu plus loin. C’est Emilio qui me l’a fait réaliser. Je le regarde avant de lui répondre « T’inquiète pas. On n’a jamais été plus . Juste tout pour le fun ! » C’est la stricte vérité. Le seul truc que je voulais avec elle c'était purement sexuel et ne voulais pas passer par le El Fuego pour y arriver.

Les deux latinas reviennent vers nou s l’air décidées de nous taquiner. Ok, on aurait du y penser, mais j’avoue que je ne savais pas quand elles allaient s’arrêter de danser et je sourie en leur disant « Ne vous inquiétez pas, je m’en occupe ! » Je les quitte quelques secondes et de loin, je fais signe au barman de me faire 4 verres. Il ne se fait pas prier et s’exécute. Sur la volée, je les prends et retourne distributeur le tout à la bande. « Voilà et santé  ! » Emilio résume bien ce que je pense et Colleen c’est incrustée donc c’est avec le sourire que je lève mon verre et dis « Aux  plus jolies femmes du quartier ! »Et vide mon verre d’un trait.

Je fais un clin d’oeil à ma soeur… Alors que Colleen vole nuestro primo, monsieur El presidente et tous les deux vont sur la poste ! Ma soeur n’est jamais sereine, mais ses conseils m’ont déjà été utile plus d’une fois et c’est rare qu’elle parle sans raison. Elle va finir comme vieille sage du village à donner ses conseils et je lui dis en passant mon bras autour de son cou « Ne t’inquiète pas pour Emilio, c’est lui qui joue là ! » et je la tire vers moi pour lui chuchoter à l’oreille un truc qui en dit long « Depuis qu’elle y a goûté, elle en redemande encore ! » et souris puis je la relâche de mon emprise, mais c’est vrai que quand je regarde, la jeune femme accrochée à primo est à fond dans son rôle.

Trisha me propose deux choses, mais j’ai peur que ce soit une question piège, mais je me dis que c’est une bonne occasion de danser avec la jeune femme, surtout qu’elle semble encore être dans le rythme. Et puis, ça évite mi hermana de lâcher d’autres bêtises. Je regarde Alejandra « Va pour la danse ! » et lui tend la main « Prête à te déhancher ? » Puis je la tire jusqu’à la piste de danse. J’ai envie de taquiner Emilio alors avant de danser avec la plus jolie femme de la soirée, je bouscule légèrement mi primo et l’escort. Je regarde alors Alej l’air outré « Il y en a qui devraient vraiment regarder où ils marchent s’ils ne veulent pas de problèmes ! » Et fais un clin d’oeil à mi primo. Maintenant que mon méfait est accompli, je reviens à celle qui a un regard totalement hypnotisant. Je la tire légèrement vers moi pour être plus intime et pose l’une de mes mains sur une de ses hanches et doucement me laisse guider par la musique. J’essaie d’avoir un alchimie avec ma partenaire et surtout frimer devant tous ces gars, car la danse latine est plus que sensuelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://kurt-warner-00.tumblr.com/

Alejandra Flores
avatar




Avatar : Adriana Lima
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Designer & présidente de Flores.
Age du perso : 32 ans (24 mai 1986)
Copyright : KW (ava) crackship (babs)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Dim 14 Oct - 22:41

La réaction de Tobias à sa moquerie n’avait pas été sans lui plaire ! Alejandra avait bien envie de profiter de l’une de ses pas si nombreuses soirées où elle avait l’occasion de s’amuser et boire sans penser à la sa chérie qui l’attendait ! Prenant le verre avec lequel il ne tarde pas à revenir.

«Gracias mi hermoso »

Ne se faisait pas prier pour lever son verre, elle prenait une longue gorgée. La mexicaine avait ensuite saluée la jeune femme qu’elle connaissait comme une employée d’un el fuego. Pour tout dire, même sans le savoir, elle n’aurait eu aucun mal à le deviner de par l’expression de sa chère amie qui en disait long et qui n’était pas sans l’amuser un peu. Un grand sourire aux lèvres, Alejandra faisait un clin d’oeil à son ami suite à son compliment. Quelle femme n’aimait pas se faire dire de telles choses, surtout que dans le cas présent, il n’y avait aucune arrières pensées ! Enfin sauf sans doute en ce qui concernait l’escorte qui venait de les rejoindre et qui clairement avait Emilio en pleine ligne de mire. Un détail qui n’avait pas échappé à Trisha qui ne se manquait pas de le faire remarquer.

« Il faut avoir confiance en son jugement. Elle est sexy et facile à baiser c’est tout. »

C’est cru, mais la mexicaine n’a jamais eu le talent pour dire les choses en les enveloppant de velour. Tobias confirmait bien rapidement son impression et c’est avec le sourire qu’elle regardait les deux Hermandez bien qu’elle n’avait aucune idée des mots qu’ils se soufflaient à l’oreille. Prenant une longue gorgée, elle passait bien près de s'étouffer en entendant sa chère amie lui faire un proposition qu’elle aurait pourtant dû voir venir. Alej savait à quel point la jolie mexicaine souhaitait la voir se rapprocher de son frère et ses tentatives l’amusaient autant qu’elles la gênaient. Il serait complètement faux de dire que Tobias l’a laissait indifférente, qui le serait devant une telle gueule ? Mais elle connaissait un peu trop bien son historique pour se laisser le considérer comme autre chose qu’un ami de confiance.

« Mucho gusto »

Glissant sa main dans celle qu’il lui tendait, elle le suivait vers dans la piste de danse. Il n’y avait après tout, rien de mal à partager une innocente danse. Se mordillant l’intérieur de la joue pour ne pas rigoler en le voyant bousculer Emilio et ainsi interrompre son petit moment, Alejandra attendait qu’il soit un peu plus loin pour rire un peu et secouer délicatement la tête. Perdant son sourire moqueur dès l’instant où il l’attirait à elle, Alejandra plongeait son regard dans le sien. Elle était curieuse de voir comment il se débrouillait sur une piste de danse et elle ne pouvait être insensible face à cette confiance qu’il dégageait. Une main contre son épaule, à la naissance de son cou, elle ne perdait pas de temps pour laisser le rythme lascif prendre possession de son corps à nouveau. Son regard ne quittant pas le sien, elle avait restreint davantage la distance les séparant pour qu’ils ne fassent plus qu’un avec la musique. Alejandra oublie tout du monde qui les entourent, seule la musique, son corps et celui de Tobias existent. Sensuellement, ses hanches ondulent en lui suivant et doucement, elle approche ses lèvres de son oreille.

« Impresionnante! »

Qui aurait cru que cet homme aux fortes épaules savait si bien suivre le rythme ! Une surprise des plus agréable pour celle qui se laissait pleinement prendre au jeu et qui profitait de ce moment qu’elle n’avait pas envie de voir se terminer. Suivant le rythme de la musique, elle tournait gracieusement, faisant quelques mouvements le dos contre le corps du beau mexicain pour ensuite tourner à nouveau et revenir face à lui, le front contre le sien le temps de quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emilio Jiménez
avatar




Avatar : Clayton Cardenas
Statut Civil : Célibatard
Occupation : Presidente Chicanos MC / Propriétaire d'un restaurant mexicain
Age du perso : 42 ans ( 23 octobre )
Copyright : Avatar by KurtW & Gif by me

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Jeu 18 Oct - 17:51

La soirée promet d’être chaude. Je ne compte plus le nombre de bières que j’ai engloutie alors que la nuit ne fait que tomber. On est en famille et, à part, deux trois personas non grata, tout le monde est le bienvenu. Je ne parle même pas de toutes les petites demoiselles qui dansent et se trémoussent juste pour nos yeux. Je ne dois pas être devin pour savoir que je ne finirai pas ma nuit seul. A moi de choisir laquelle me comblera le plus ce soir ! On en rigole avec mi primo au moment où une de ces personne non voulue débarque à la fête. Crystal Mendoza ! Je demande de but en blanc à Tobias si il a finit ses conneries avec cette puta. Parce qu’il ne doit pas se faire d’idées, je sais tout ce qui s’est passé en dehors de la taule. Des lopettes se sont dit qu’en venant tout me balancer, je les apprécierais plus. Les cons, c’est tout à faire le contraire ! Je lui donne une grande tape sur l’épaule après qu’il m’ait rassuré sur sa relation avec la latina. Et je lui dis, montrant les deux demoiselles qui arrivent vers nous « Celle-là par contre, si je la connaissais pas depuis si longtemps … » Je parle bien d’Alejandra. Elle est sublime, mais bon, je la respecte bien trop et de plus, c’est comme si elle était ma petite soeur. Quand je parlais d’elle, c’est parce que je suis loin d’être con sur tous les domaines et j’ai remarqué que mi primo la dévorait des  yeux. Une manière pour moi, d’accepter au cas où il se passerait quelque chose !

Colleen vient nous rejoindre. J’avoue que j’ai apprécié notre nuit avec cette jeune femme à ma sortie de prison et que je ne dirais pas non à une autre nuit, sans somme en échange cette fois ci, juste le plaisir qu’on se donne, mais j’ai trop peur qu’elle croit n’importe quoi. Je ne me mettrai jamais en couple, avant de pouvoir penser à refaire confiance à une femme, il faudrait que je retrouve mon ex et que je la fasse cracher le pourquoi elle m’a quitté en emportant mon gosse. Et cela avant de la buter ! Mais alors que les verres arrivent, nous le levons « Salud » et je rigole en faisant de même puis je l’enfile d’une traite !

Trisha ne semble pas très heureuse d’un coup. Et sincèrement, même si j’aime ma cousine, je ne prends pas toujours attention à ses conseils ni à ses doléances sinon je garderais toujours mes garde face à toutes les femmes qui m’approchent. Et par la même occasion, mon service trois pièces dans mon pantalon. Je rigole lorsque Colleen prend les devants et m'emmène vers la piste de danse. Allez la soirée commence ! Moi contrairement à elle, mon verre à peine finit, j’ai repris ma bouteille de bière et je la garde en main pour aller me déhancher comme elle dit. Je danse très mal, je l’avais prévenu et je crois qu’elle ne me verra dans mon meilleur jour qu’aujourd’hui. Demain, je devrai reprendre les rennes du club, je vais devoir trouver la solution pour nous sortir de là et les pour parler avec mon cousin vont reprendre. Je le respecte beaucoup et je l’écoute, tous ses avis sont importants pour moi.

Nous dansons avec la délicieuse escort ! Elle est très sensuelle et s’amuse à me faire tourner la tête, je viens lui dire à l’oreille « C’est bien que tu sois venue ! » J’ai bien vu le regard de mi prima et des deux autres, mais sincèrement, cette fille est chouette et je suis bien assez grand pour savoir ce que je fais. Ce soir, je m’amuse, je danse, je bois et je me fous une guinze. Je bois jusqu’à plus soif et je m’endors à côté d’un corps de femme que j’aurai fatigué.

Tobias arrive avec Alejandra et nous fonce dedans. A la phrase de mon cousin, je lui fais un beau doigt d’honneur et je continue à danser collé serré avec la jolie escort et je lui dis en rigolant « Il trouvait que nous n’étions pas encore assez collé l’un à l’autre ! » Je lui fais un clin d’oeil et nous continuons à danser, je tente surtout de ne pas lui marcher sur les pieds, ça serait con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Colleen Fergussen
avatar




Avatar : Blanca Suarez
Statut Civil : Veuve qui a du mal à croire qu'un jour elle puisse retrouver l'amour
Occupation : Escort Girl au El Fungo pour payer la dette de son petit frère
Age du perso : 27 ans
Copyright : Babs & Tumblr

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Jeu 25 Oct - 15:19

Colleen avait besoin de se changer les idées et quoi de mieux qu'une petite fête ? Loin du boulot habituel d'escort, elle allait pouvoir se vider la tête et profiter un peu pour s'amuser. Elle avait longtemps hésite avant de rejoindre la soirée de l'indépendance à la Tequileria mais, au final, elle n'avait pas su refuser l'invitation qu'on lui avait faites. Et puis, c'était aussi un moyen de côtoyer les gens du boulot et de les voir sous un autre jour. La jeune femme avait salué les gens qu'elle connaissait en arrivant avant de filer vers la cours où la musique était la plus forte. Rapidement, Colleen avait rejoint Emilio et Tobias qui était en compagnie de Alejandra et Trisha. L'escort n'avait jamais vraiment eu l'occasion de parler avec les deux femmes et peut-être qu'elle pourrait le faire plus tard dans la soirée car, pour l'heure Emilio semblait d'humeur à danser un peu et Colleen se prit rapidement au jeu. La jeune femme savait parfaitement qu'elle avait mis les pieds dans un jeu dangereux en acceptant de reprendre la dette de son frère mais, toute façon elle n'aurait pas supporté de voir ses parents inquiétés. Colleen savait aussi parfaitement que la dette serait surement sa perte enfin, pour l'heure, elle avait envie de s'amuser un peu et danser avec Emilio ne l'engageait à rien du tout. C'était juste une danse et ensuite la relation redeviendrait normal et pro bien qu'ils aient pu partager un moment bien plus intime tout les deux. C'était juste professionnel c'était convaincu l'escort. Colleen commençait à bouger un peu ses hanches sur le rythme de la musique latine. C'était des musiques réputées pour faire grimper la température et rien qu'une fois, la jeune femme avait envie d'oublier toute son histoire. Sa danse était peut-être trop sensuelle pour qu'on puisse croire qu'elle dansait avec son "patron" mais, peut importe ce que les gens autour pouvaient penser. « C’est bien que tu sois venue ! »

Colleen sourit légèrement bien qu'elle n'est pas sur de rester jusqu'au bout de la nuit. Elle veut aussi profiter de cette soirée pour se reposer un peu avant de reprendre son travail d'escort. La danse s'arrête quelques instants alors que Tobias et Alejandra les bouscules légèrement. Colleen jette un rapide coup d'oeil à Tobias lorsqu'il lance « Il y en a qui devraient vraiment regarder où ils marchent s’ils ne veulent pas de problèmes ! » La jeune femme n'est pas sur de comprendre de quoi il s'agit. Est-ce que, ça s'adresse à elle ? Ou est-ce que c'est une sorte de code entre lui et Emilio. En tout cas, l'homme répond par un doigt d'honneur avant de reposer son attention sur la jeune femme. « Il trouvait que nous n’étions pas encore assez collé l’un à l’autre ! » Elle lui sourit légèrement "Où que je ne suis pas à ma place..." Après tout elle n'est qu'une escort et en plus, elle doit des sous à cette grande famille. Jamais elle n'aurait réellement une place à part. Elle est comme toutes les autres une simple femme qui doit de l'argent. Et bien que, Tobias soit attentif à elle, c'était uniquement parce qu'elle devait récupérer suffisamment de sous pour rembourser son frère. Dans le fond, rien ne serait différent. Colleen plonge ses yeux dans ceux d'Emilio et sourit un peu plus "Désolé...Je me prends surement la tête pour pas grand chose...Je réfléchis trop !" Elle rit un peu avant de reprendre la danse et de sentir la chaleur du corps d'Emilio se répercuter contre le sien.

_________________
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort et intelligent pour me retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Dim 28 Oct - 21:06

L’heure était à la danse et j’avais déjà hâte de sentir se rapprocher le corps de la jolie Alej en rythme sur la musique. On ne va pas se mentir et se cacher les yeux, mais je l’ai toujours trouvé sublime et depuis un bon moment, quand elle ne me voit pas, je la dévore du regard, mais je fais plus attention quand son cousin est là. Ma soeur a été laissé de côté et je n’ai pas réussi à m’empêcher d’aller ennuyé Emilio qui était déjà bien collé serré avec Colleen. Une bonne employée au El Fuego. Entre moi et mon cousin, c’est pour rire, car quand il m’a rendu la monnaie de ma pièce, je lui aie fait un large sourire. Et puis deux chicanos sur une piste de danse accompagné par deux ravissantes créatures, ça ne peut pas passé inaperçu. D’ailleurs même les jours de fête, le cuir sur le dos est obligatoire et puis ce que j’aime, c’est que ça envoie un message. Attention à surtout pas faire chier et de ne pas provoquer. Pour l’instant, on va passer aux choses sérieuses et je compte bien en profiter et me faire plaisir, surtout que ma partenaire est une bonne motivation.

Nos regards sont ancrés l’un dans l’autre. Plus on avance dans le rythme de la musique et plus nos corps sont collé. Le regard des autres n’a plus aucune importance et j’arrive presque à oublier ce qui nous entour et ne penser qu’à nous seul. Si j’avais l’enduranc e, je me laisserais tenter de faire ça toute la nuit. La jeune femme qui a le rythme endiablé s’approche de mon oreille pour me donner un compliment, ce qui fait toujours plaisir ! Naturellement, je pourrais lui rendre d’office, c’est pas pour me vanter, mais le feeling passe bien entre nos deux corps. Pas de faux pas, rien de tout ça ! Quand son dos vient se poser contre mon torse, ma main se pose sur sa hanche comme pour prendre appui et continue à bouger en rythme contre elle. Que demandez de plus ? Pour le moment, je profite. J’aime bien ce côté assez sensuel, bien que trop rapide !

J’ai remarqué que certains des regards étaient posé sur nous et c’est avec un léger sourire que mon front est venu se poser contre le sien. Mais comme toutes bonnes choses ont une fin, la musique s’arrête et le DJ nous prévient qu’il va prendre une pause. Bien sûr, je suis quelque peu déçu et dans l’autre sens, ça m’évitera de trop me prendre au jeu et de jouer au con, car je me connais trop bien. Mais avant de lui rendre sa liberté, je lui dis « C’était super ! On devrait se refaire ça et puis comme tu te débrouille bien, ça sera plus fort que moi de t’inviter à nouveau ! » La lache et on se met en route pour rejoindre Trisha. Et à son niveau, je fais un signe de la main à Emilio pour qu’il vienne nous rejoindre avec Colleen, si il veut et dis aux deux jolies femmes « On se prend un verre si j’ai bien compris ! » Je sais que personne n’a demandé ni proposer à boire, mais je propose à ma façon. Puis je demande à ma soeur « Ca va tu ne t’es pas trop ennuyée ? » et fais un clin d’oeil à Alejandra. La soirée se déroule assez bien et pour le moment, je n’ai pas à me plaindre du tout, ca se passe mieux que je l’aurais imaginé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://kurt-warner-00.tumblr.com/

Alejandra Flores
avatar




Avatar : Adriana Lima
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Designer & présidente de Flores.
Age du perso : 32 ans (24 mai 1986)
Copyright : KW (ava) crackship (babs)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Día de la Independencia Mar 30 Oct - 1:12


La soirée était chaude et la danse amplifiait tout ça, mais ce n’était pas pour ces raisons que le corps de Alejandra était à ce point fiévreux. Alors qu’ils dansaient ainsi, elle oubliait ce qui l’avait toujours empêcher d’être prise par le charme pourtant certain du latino. Il n’était plus le meilleur ami de son cousin, ni le frère de Trisha, leurs deux corps en mouvances lui faisait même oublié qu’il soit un coureur de jupon particulièrement aguerris ! Non plus rien ne comptait en cet instant que le rythme et cette facilité naturel avec laquelle leurs deux corps se laissaient porter. Le temps avait cessé d’exister et ce n’est pas sans une pointe d'agacement que la fin de la musique lui avait fait reprendre contact avec la réalité.

« J’y compte bien. »

Elle avait répondu sincèrement, sans doute trop sincèrement, car à peine se mettait-il à marcher devant elle que Alejandra se retrouvait face à une dualité. D’un côté l’envie folle de recommencer et de l’autre une certaine crainte de retrouver la puissante attraction qu’elle avait ressenti quelques instants plus tôt. Décidément, elle allait avoir besoin de shots de Tequila et de plusieurs margarita pour lui rafraîchir les idées ! Rejoignant Trisha, Alejandra fuyait délibérément son regard avant de lui murmurer rapidement à l’oreille.

« T’as pas intérêt à faire le moindre commentaire chérie. »

Suivi d’un rapide baiser contre la joue. Elle n’allait pas avoir de mal à savoir ce à quoi elle faisait référence. Alejandra était consciente qu’elle risquait d’avoir bien vu ce qui venait de se passer et elle n’avait pas besoin que sa chère amie trouve d’autre moyen tous moins subtils pour la faire se rapprocher de Tobias.

« Excellente idée oui. » Prenant place contre le bar, Alejandra attendait que le serveur arrive vers lui. « Trois shots de Tequila et une margarita ! »

Il fallait bien profiter de la soirée après tout. Regardant autour d’elle, elle cherchait du regard son cousin. Il y avait un petit moment déjà qu’elle ne l’avait pas croisé et elle avait bien envie qu’il vienne continuer de s’amuser avec eux.

« Je crois que je vais envoyer un mot à Primo, qu’il sache où nous rejoindre s’il en a envie. »

Voyant leurs consommation arrivées, Alejandra distribuait les shots, mais n’attendait pas de les prendre avant de boire un peu de ce délice glacé ! Ce n’est d’ailleurs qu’après une longue gorgée qu’elle recommençait enfin à regarder autant Tobias que Trisha dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trisha Hermandez
avatar




Avatar : Sara Sampaio
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Co-propriétaire du El Fuego ( mais officieusement dépense surtout l'argent de Tobias )
Age du perso : 28 ans ( 30 janvier )
Copyright : KurtW ( ava )

En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Día de la Independencia Hier à 18:27

Je suis en bord de piste de danse, j’ai pris place sur une chaise pour admirer les jolis couples qui se forment, dansent et se cherchent. Et plus particulièrement un ! Je les emmerde souvent à cause de ça. Mais qui aime bien châtie bien ! Mi hermano semble être sur la même longueur d’ondes que moi au sujet de la destination de son bonheur. Alors quand ils reviennent vers moi, je me lève avec un sourire de vainqueur flanqué sur le visage. Le bonheur parfait, si ces deux là réalisaient qu’ils forment un couple du tonnerre. Lui, arrêterait d’aller chercher ailleurs ce que Alej pourrait lui donner. Elle arrêterait de se voiler la face en parlant d’un Don Juan ! En gros, ils sont fait l’un pour l’autre. La belle latina vient me voir pour me prévenir d’une phrase à l’oreille. Je fais un petit sourire taquin, puis je dis à destination de mon frère, avec un air malicieux sur le visage et surtout très amusé !

- Hey frangin, prochaine fois c’est pas la piste que vous devriez enflammé ! Je ne m’ennuie jamais avec du joli spectacle !

Puis je hausse les épaules comme si je n’avais rien dit et je suis le reste de l’action d’un air toujours aussi amusé. Je crois que les shots de tequila que je me suis déjà enfilés influent fortement sur ma bonne humeur. Puis d’un signe positif et décidé de la tête, je réponds à mon frère silencieusement. Et je suis les tourtereaux jusqu’au comptoir pour venir prendre place à mon tour avant que nos verres n’arrivent ! La magnifique brune commande trois shots et une margarita. Je la regarde entre amusée et étonnée, levant les sourcils comme si elle avait fait un truc de mal. Je rappelle vite fait le serveur d’un signe de la main et quand il est à mon niveau, je viens vers lui, me penchant juste un peu sur le comptoir !

- Et tu rajoutes deux tequila frappés pour mon frère et moi !

Elle se prend une margarita en traître, je nous prends de quoi nous défouler aussi. Mon regard se perd en même temps que le sien dans la foule. Merde, il m’évite ou quoi le petit Eduardo ? Je voulais m’amuser moi aussi ce soir. Avoir un bon partenaire de rigolade et de flirt. Non, je ne parle pas d’autre chose, mais j’ai vraiment envie de m’amuser et de réchauffer également aussi un peu ma soirée.

- Tu as raison, envoie lui un message. Et qu’il ramène ses fesses ici !

Dis-je dans un rire cette dernière phrase. Croisons les doigts pour qu’il nous rejoigne. Promis, je serai moins chiante avec les petits couples qui se forment, puisque j’aurai moi aussi de quoi profiter et m’amuser ce soir !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Día de la Independencia

Revenir en haut Aller en bas

Día de la Independencia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: San Ysidro :: La Tequileria-