AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

The sound of my past ! ( pv Knox )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Avery St John
avatar




Avatar : Josephine Skiver
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Serveuse / Barmaid au Seven
Age du perso : 22 ans ( 20/12/95 )
Copyright : Avatar: Me & signature : KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: The sound of my past ! ( pv Knox ) Ven 12 Oct - 15:10


The sound of my past - Knox & Avery
La nuit de travail est bientôt terminée. J’ai mal aux pieds et un peu au dos, mais surtout j’ai envie d’une clope. Roh oui mon bâton de cancer ! Je sais que ce n’est pas bien, mais je me suis promise de ne plus jamais me priver de rien qui ne pourrait faire de mal aux autres. Donc la cigarette rentre bien dans cette catégorie. Il ne reste plus que deux trois clients habituels au comptoir, un groupe de touristes à une table et trois Irons à une autre. Donc je préviens ma patronne et je me faufile vers la cours arrière du bâtiment. Là, où on met les poubelles et où on vient se détendre une fois de temps en temps quand on en a besoin.

Une fois dehors, je sors le walk man que j’avais apporté avec dans mon sac et je mets mes tout vieux écouteurs sur les oreilles. Lorsque j’enclenche play, c’est une musique de The Cure qui se lance en premier. Wish, cette chanson est juste tripante. Enfin il faut dire que j’ai eu un réel coup de coeur sur ce groupe d’origine anglaise. Je ne peux nier qu’avant d’être clean, je ne cessais de les écouter une fois défoncée. Ils avaient le don de me faire partir encore plus loin dans mes délires et mes trips. Les écouter, ça me fait souvent me sentir très nostalgique de ce moment où j’avais l’impression que tout m’était permis. Mais où la drogue ne faisant que m’enfoncer un peu plus dans l’horreur chaque jour. Je me souviens de ma dernière ligne de coke, je me souviens de l’impression de toute puissance et d’euphorie que j’avais ressenti dès que la poudre blanche avait rejoint mon organisme. J’aurais pu me croire invincible. Cet état me manque, mais pas tout ce qui va avec, car je me souviens tout aussi clairement être sortie de la boîte de nuit où j’avais fait la fête ! Je me souviens de l’accélérateur où je ne cessais de poser le pied, ne voyant plus réellement les dangers. Et je me souviens du choc, des phares qui m'arrivait dans  les yeux et de l’éclat de rire que j’ai lancé juste avant que ma tête ne vienne se fracasser contre le pare brise avant ! Donc cette musique si je ne l’efface pas, c’est parce que je veux à tout jamais me souvenir de ça, de l’état et de mes actes irréversibles !

Heureusement, quelques minutes après, alors que j’allais entrer une musique de Twisted Sister passa. Shoot em’ down !!! Aux premières notes de cette musique, je retrouvais mon sourire. Je pris une nouvelle clope dans mon paquet à peine avais-je écrasée la première sous mon talon. Je la mets entre mes lèvres rapidement, l’allume et attache le walkman à ma ceinture. Et me voici, un vieux lecteur cassette à la taille, un petit short qui ne cache pas grand chose et un haut en dentelle qui ne cache que le principal, en train de danser dans la cours de cet établissement que je chéris tant. Je commence par un geste totalement anodin quand on me connait. Je fais aller un de mes pieds vers la droite et l’autre le rejoint tout en glissant sensuellement sur le sol par la pointe !  Puis, je me mets à rire, faisant attention de ne pas me brûler, mais tout en virevoltant dans tous les sens. Je sens, je fais des pirouettes, des choses que beaucoup de personnes dans cette ville ne connaissent pas de moi. La danse a été ma vie si longtemps, que j’ai quelquefois du mal à l’oublier totalement. Je sais pourtant que la pratiquer m’avance un peu plus vers la mort à chaque fois, que ce soit à cause de mes poumons, de mon manque d’oxygène qui y arrive ou par le fait que je serais vite repérée par mon ex. Un type odieux mais tellement attirant que j’aimerais oublier. Eviter surtout de retomber dans ses bras et mes travers par la même occasion.

Je danse jusqu’à m’en couper le souffle, je danse jusqu’à ne plus m’arrêter. Je pourrais danser à en crever tellement j’aime ça et que la musique me rend tellement heureuse. Je danse, je virevolte mais au détour d’un tour, je me retrouve nez à nez, quasiment dans les bras de Knox qui vient de passer la porte. Depuis combien de temps est-il là ? Je m’arrête net et me retiens pour ne pas faire un plongeon droit dans ses bras. Je coupe, bien trop haletante la musique que j’ai dans les oreilles et j’aimerais lui poser la question, savoir si il m’a vue danser ainsi bien longtemps ou juste quelques mouvements anodins, mais je n’arrive pas à reprendre ma respiration. Je tire alors plutôt sur ma cigarette et je la jette alors que j’en souffle la fumée ! J’enlève les écouteurs sans sons de mes oreilles et viens les poser autour de mon cou en attendant de les ranger !
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knox C. Blackstones
avatar




Avatar : Stephen James
Statut Civil : Célibâtard
Occupation : Iron & dirigeant de la salle de concert Music Box
Age du perso : 28 ans
Copyright : Babs - Gif : B'choux

En savoir plus ?


MessageSujet: Re: The sound of my past ! ( pv Knox ) Mar 16 Oct - 13:59

Avery & Knox
“ The sound of my past ! ”


Lorsque je quitte la salle de concert aujourd’hui, je ne suis clairement pas bien dans mes pompes. J’ai l’impression d’être passé à côté de quelque chose. Le groupe que je tenais absolument à faire venir en première partie du prochain concert est en train de se dissoudre et je crois que ça me fout les boules. Un groupe local qui a su gravir les échelons et s’imposer sur la scène musicale de San Diego. J’ai tout fait pour qu’ils acceptent de jouer une dernière fois dans ma salle, prétextant - à juste titre - que le public serait plus que ravi de les revoir une dernière fois. Mais le leader n’a rien voulu savoir. D’après ce qu’il m’a raconté - non pas que je l’ai supplié de me raconter sa vie - son batteur et meilleur ami se serait tapé sa meuf pendant qu’il n’était pas là. Les emmerdes d’avoir une gonzesse dans sa vie - et je ne parle pas d’une régulière - mais d’une meuf qui est un peu plus qu’un plan cul et un moins qu’une régulière. C’est surement un des trucs qui m’empêchent de m’engager avec qui que ce soit. Je refuse totalement de vivre ce genre de chose et de devoir me séparer des personnes qui comptent pour moi. Je me mets à la place de ce mec quelques minutes et songe à ce qui aurait pu arriver si ça nous été arrivé à Connor et moi. Non. Impossible. On aurait jamais laissé une petite chatte nous séparer. Tout ça pour une histoire de cul. Heureusement qu’avec Connor on est bien au-dessus de ça. On a déjà couché avec la même nana et personne n’en a fait tout un foin. Et je respecte trop mon frère pour ne serait-ce penser à Gabriella autrement que comme une soeur.

Je n’ai pas le temps de penser plus longtemps à cette histoire que Connor me donne rendez-vous au Seven avec un de nos frères, Thomas. Un gars sympa, qui n’a pas sa langue dans sa poche. Surement pour ça qu’il vient boire un coup avec nous. Le Seven est le lieu parfait pour décompresser un peu après ce genre de journée. Des gonzesses qui ondulent juste sous nos yeux, espérant attirer le regard de certains hommes. Comment résister ? Le bar porte merveilleusement bien son nom, inspiré des 7 péchés capitaux. Même les problèmes n’ont pas le temps de rester accrocher à notre cerveau lorsque le seul membre de notre corps qui est encore irrigué se trouve sous la ceinture. Nous finissons par enchainer les bières et finalement les verres d’alcool plus fort. C’est une habitude. Les discussions dégénèrent un peu et nous finissons pas éclater de rire en tapant du plan de la main sur la table. Avery nous sert plusieurs fois et nous lui lançons quelques blagues avant qu’elle ne s’écarte de nous, avec le majeur levé, pour aller servir d’autres clients.

La soirée avance rapidement et lorsque je jette un coup d’oeil à l’heure qui s’affiche sur mon téléphone je me dis que ces mecs ont vraiment le don de me faire oublier les merdes de la journées. Je me lève en leur signalant que je sors fumer une clope. Ils acquiescent sans vraiment me remarquer. Ils sont lancés dans une grande discussion autour de la manière d’élever un gosse aujourd’hui. C’est souvent le thème qui revient dans nos conversations depuis qu’on sait que Connor va être papa. Je fuis souvent ce genre de discussion. Je suis peut-être le parrain, mais je crois que je ne suis pas encore prêt à parler couffin et biberon avec mes frères.

J’ai à peine le temps de passer la porte de service que je remarque Avery - j’ai la foutue habitude d’aller fumer de ce côté là. Ca me permet d’avoir un oeil sur la rue sur laquelle donne l’entrée principale et d’éviter les gens. Je sors une clope de mon paquet, la porte à mes lèvres pour l’allumer tout en détaillant la jeune femme qui ne semble pas du tout remarquer ma présence. Je me cale contre le chambranle de la porte, les bras croisés sur la poitrine, un sourire en coin étend mes lèvres. Avery est une fille ultra libérée, qui s’assume et qui a parfaitement conscience de son charme et de l’effet qu’elle a sur les hommes, mais elle n’en a jamais abusé avec nous, du moins avec moi. Je ne sais pas si je dois le prendre mal ou non, mais je ne m’en offusque pas. Je suis pas le mec vers qui on se jette en premier. Connor a toujours eu le beau rôle, à attirer les meufs comme des mouches. Je ne lâche pas Avery des yeux, détaillant son corps qui bouge en rythme - endiablé visiblement - sur une musique que je n’entends pas. Des écouteurs sont bloqués dans ses oreilles et je remarque qu’elle tient un vieux walk man dans la main. Je hausse les sourcils. Je ne savais pas qu’elle appréciait tant la musique - jusqu’à écouter encore des cassettes à l’heure où toutes les musiques se trouvent en HD sur les plateformes d’écoute. Elle semble dans son monde, complètement transportée par la musique et l’espace de quelques secondes je l’envie.

Soudain, elle se rapproche de moi toujours en sautant et virevoltant sur sa musique. Elle fait un tour sur elle-même, trébuche et rouvre les yeux rapidement alors que j’ouvre les bras pour la retenir. Elle semble réussir à se stabiliser sans que j’ai besoin de la toucher et retire ses écouteurs avant de les poser autour de son cou. Mes yeux glissent jusqu’à son walk man et je remarque que c’est un assez vieux modèle.  « Tu devrais danser comme ça plus souvent dans le bar. » je lui dis alors d’une voix rauque avec un regard malicieux avant de tirer une nouvelle taffe sur ma clope et de recracher la fumée par le nez.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avery St John
avatar




Avatar : Josephine Skiver
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Serveuse / Barmaid au Seven
Age du perso : 22 ans ( 20/12/95 )
Copyright : Avatar: Me & signature : KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: The sound of my past ! ( pv Knox ) Sam 27 Oct - 21:01


The sound of my past - Knox & Avery
Comme à mon habitude, je rigole et je drague un peu mes clients. Surtout certains, je l’avoue ! Genre Knox est un des Iron avec qui j’ai le plus d’affinités. Il est jeune, beau et il sait s’amuser. Enfin de ce que j’ai vu ! Combien de fois, je ne le salue pas d’un baiser au bord des lèvres ou je ne l’envoie pas bouler d’un doigt d’honneur. Ce type a un fameux impact sur moi et si il n’avait pas été un biker de sa trempe, j’aurais  certainement craquer pour prendre la direction de son lit. Mais j’en aie assez donné avec les matchos bien trop dangereux pour moi, raison pour laquelle je reste très loin de ce genre de gars ! J’avoue que je tente de garder la tête froide en même temps que de me garder maître de mes émotions et pulsions. Je ne veux plus être celle que j’avais été, même si c’était bien trop grisant que pour dire plus jamais !

Là, je danse, je fais la seule chose que je fais bien ! La seule chose qui arrivait à me tenir loin des emmerdes, loin de la drogue, loin de mes démons. La danse a toujours été mon échappatoire, ma manière de faire ressortir mes sentiments. Avant cet accident qui m’a coupé le souffle littéralement, je ne dansais pas qu’en professionnel. Dès que quelques notes de musique se lançaient, je ne pouvais m’empêcher de danser, d’en foutre plein vue à tout le monde. La danse c’est ma vie, alors je m’offre quelques minutes de libertés et d’air  par ci par là. Mais je ne veux généralement pas qu’on me regarde, qu’on me pose des questions ni même que ce secret ne sorte de ma vie privée. Alors quand je remarque Knox derrière moi, je m’arrête net, j’ai même failli en tomber à la renverse, heureusement que j’ai toujours autant d’équilibre sinon j’aurais fini dans ses bras et je me serais sentie encore plus mal !

Mes mains sur mes genoux, je souffle, je tente de reprendre ma respiration. Juste cinq minutes, c’est comme si j’avais dansé toute la nuit. Ca me fout sur les rotules et ça me fout le moral à plat. Mais je ne le montrerai pas, alors je tente de me redresser à sa phrase et pour ne plus en parler, je change de sujet « Tu veux faire fuir tous les clients ? Mais dis moi, tu te permets tout ? Que fais-tu dans la cour du personnel ? » Je lui dis cela en mettant, toujours aussi essoufflée mes mains sur mes hanches. Son regard n'arrêtent pas de descendre vers mon walkman, je rigole et finis par lui dire « Oui ça a plus que mon âge, mais j’ai des K7 qui en valent la peine. Et j’aime tout ce qui est rétro ! » J’ai failli lui dire que je n’étais surement pas assez hype pour lui, mais je me suis tue, car je ne le connais pas du tout dans le fond ! Je prends alors une deuxième cigarette et je finis par lui dire, m’asseyant sur une caisse là à cet effet « Tu m’allumes beau gosse ? » puis je lui fais un sourire coquin ! J’ai toujours été comme ça, j’ai toujours joué avec le feu et avec les sentiments des gars … Et des filles aussi ! Je ne fais pas d’exception, je suis pas amoureuse de l’amour ou d’un sexe, mais de la beauté intérieure et extérieure ! J’aime la passion, l’impulsivité, les moments osés, coquins et sensuels. J’aime draguer et me sentir regardée. Pendant ce temps, je le détaille, je préfère tellement jouer de mon être plutôt que de répondre à d’éventuelles questions sur mon impossibilité à reprendre mon souffle ou sur le fait que je prenne une autre clope alors que je suis hors d’haleine ! Tout est bon pour se faire oublier dans un sens !  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knox C. Blackstones
avatar




Avatar : Stephen James
Statut Civil : Célibâtard
Occupation : Iron & dirigeant de la salle de concert Music Box
Age du perso : 28 ans
Copyright : Babs - Gif : B'choux

En savoir plus ?


MessageSujet: Re: The sound of my past ! ( pv Knox ) Dim 11 Nov - 12:14

Avery & Knox
“ The sound of my past ! ”


Quand on pense à moi, pour ceux à qui ça arrive de le faire, c’est pas en tant que gros fêtard ou mec super marrant. Au contraire. Je suis pas le premier qu’on appelle pour faire la fête, sauf quand c’est Connor. Mais depuis que je suis à San Diego, on va dire que j’ai su me dérider un peu. Plus je passe de temps avec mes frères et plus ces derniers me déteignent dessus. Aujourd’hui on peut dire que je sais presque déconner avec les autres. Et Avery fait partie de ces personnes avec qui je me lâche un peu plus. Je ne fais plus que grogner pour m’exprimer. Cette fille a quelque chose en elle qui m’attire. Je pourrais aisément la mettre dans mon lit, mais ce n’est pas ce que nous voulons, ni elle ni moi. Au contraire, c’est quelque chose de différent entre nous. On se taquine, on se chamaille comme des adolescents, elle m’aguiche et je lui réponds en laissant trainer mon regard sur son corps. Mais je ne pourrais pas envisager autre chose qu’une relation amicale avec elle. Surement parce que je sais au fond que je ne suis absolument pas le mec qu’il lui faut. Et surement aussi parce qu’il y a une foutue brune qui m’empêche de penser à autre chose… Plus que je ne voudrais l’admettre. Putain de sorcière.

Mon regard s’attarde sur Avery. Je suis du genre observateur, tapis dans l’ombre je prête attention au moindre au détail, enregistrant chaque informations dans mon esprit. J’analyse et essaie de comprendre des choses qui échappent aux gens. Ce sont parfois des détails évidents, qui permettent de résoudre certaines questions, certains mystères qui entourent une personne. Les gens ne remarquent rien parce qu’ils sont focalisés sur leur petite personne, parce qu’il n’y a que leurs putains de problèmes qui comptent. Le fait de ne pas être comme les autres, d’avoir un rapport à l’humain bien différent, me permet de comprendre certaines choses. Et, même si je ne sais pas depuis combien de temps Avery danse, je comprends que quelque chose cloche. Les mains sur les genoux elle tente de reprendre son souffle, mais cela ne semble pas aussi facile pour elle. Je croise les bras sur ma poitrine mais ne dis rien. Si Avery tente de faire comme si de rien n’était, si elle ne dit rien, alors c’est qu’elle ne souhaite pas en parler. Je suis réputé pour savoir faire parler les gens, mais je ne torture pas les gens qui comptent pour moi. Je ne fais parler que ceux qui le doivent. Pour le club. La jeune femme se redresse finalement et me répond : « Tu veux faire fuir tous les clients ? Mais dis moi, tu te permets tout ? Que fais-tu dans la cour du personnel ? » Je secoue la tête en faisant comme si je ne remarquais pas qu’elle est toujours autant essoufflée, un sourire en coin sur les lèvres :  « J’suis toujours venu là beauté. J’aime pas la foule. Et d’ici, je vois d’autres choses… » je lui réponds alors que mon regard glisse de nouveau vers le walkman. Avery semble capter mon regard et me lance : « Oui ça a plus que mon âge, mais j’ai des K7 qui en valent la peine. Et j’aime tout ce qui est rétro ! » Je hausse les sourcils en décroisant les bras pour m’approcher d’elle.  « C’est rare de croiser des gens de ton âge qui apprécient ce genre d’appareils… » je lui réponds en hochant lentement la tête.,Je suis un putain d’amoureux de la musique, même si je ne le montre pas forcément . Et les vieux appareils sont souvent les meilleurs. Un vieux tourne disque trône fièrement dans mon salon et une collection de vinyles remplie tout un pan de mur.  « C’est pas moi qui vais me foutre de ta gueule beauté. J’te rappelle que je gère une salle de concert. » j’ajoute en me rapprochant d’elle tandis qu’elle s’installe sur une caisse tout en sortant une nouvelle clope. Je l’imite et allume rapidement la mienne.  « Tu m’allumes beau gosse ? » me dit-elle tandis que je range mon zippo dans ma poche. Je secoue la tête en souriant. Cette fille est douée pour m’arracher des sourires décidément. Je m’approche d’elle, la cigarette coincée entre les lèvres. Du bout incandescent de mon bâton blanc, je l’allume sa clope, m’approchant au plus près d’elle, posant une main sur la caisse à côté de sa hanche. J’attrape ma cigarette entre les doigts une fois que la sienne est allumée et lui murmure à l’oreille :  « Quand tu veux… » Elle me cherche et je rentre dans son jeu. Comme à chaque fois. Je me redresse d’un coup, et attrape au passage le walkman. Je m’écarte d’elle d’un pas, entrainant les écouteurs avec moi. Je lève le bras pour les empêcher de trainer au sol, coince la clope entre mes lèvres, puis attrape les écouteurs pour en porter un à mon oreille.  « Voyons voir c’que t’écoutes, ma vieille ! » je lui dis, accompagnant ma phrase d’un clin d’oeil. Je presse play et le bruit que fait l’engin lorsque le bouton enclenche le mécanisme de mise en marche me fait palpiter le coeur. A peine les premières notes résonnent que je reconnais Shoot em’ down de Twisted Sister. Je gratifie Avery d’un regard impressionné, elle a de très bons goûts.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: The sound of my past ! ( pv Knox )

Revenir en haut Aller en bas

The sound of my past ! ( pv Knox )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Main Event : The Miz & Samoa Joe & Mike Knox Vs RKO Respect & CM Punk
» ♥ - Forget Your Past
» Mike Knox est de retour pour une seule chose !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: Mid-City :: Seven-