AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

It Runs in the Family | ONCLE RAFAEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Niki Zimmermann
avatar




Avatar : Daniel Brühl
Statut Civil : Célibataire et pas encore très sûr de ce qui se passe
Occupation : Étudiant en musique et accessoirement boulet à temps plein
Age du perso : 19 ans
Copyright : LaMarquise / Exordium / Tumblr

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: It Runs in the Family | ONCLE RAFAEL Dim 14 Oct - 3:03


Niki s’arrête devant un grand chenil, son grand regard brun alternant entre la lettre qu’il tenait dans une main et le bâtiment en question. Il avait repéré l’adresse et c’était bien la bonne. Il était surpris par contre et commençait à se faire des plans dans sa tête, du genre qui foutaient la trouille ! Il ne comprenait pas ce que son oncle foutait avec un chenil à San Diego, soudainement. Ça semblait tomber du ciel. Tant et tellement qu’il était bien autorisé de croire qu’on lui avait fait une mauvaise blague ou pire ! Mais malgré l’incertitude, la confusion et un peu de peur, l’adolescent finit par plonger la lettre dans son sac à dos, résolu. Il allait frapper à cette porte. Malgré… heu… le fait que son oncle n’y serait techniquement pas, en fait. Parce qu’il lui avait donné rendez-vous à la sortie des classes, précisant qu’il avait un rendez-vous juste après. Sauf qu’on était juste après. Ou beaucoup après… Niki était sorti de l’école et avait voulu venir directement ici, mais il avait un peu paniqué et s’était retrouvé au centre-ville, déambulant dans son bel uniforme de la French, son sac sur le dos et son étui à violon dans une main.

Et maintenant il était là, prêt à se faire sauvagement assassiner par le tueur en série qui avait fait des recherches sur lui avant de le coincer comme une souris. Sauf qu’alors qu’il se tâtait encore, près de la boîte aux lettres, on jappe en sa direction. Pas un aboiement effrayant qui cherchait à dissuader d’avancer, non. D’ailleurs, son regard se pose sur le gros labrador qui semblait presque lui sourire ! Langue sortie, il essayait de le rejoindre, mais sa chaîne l’en empêchait. Il ne savait pas pourquoi ce chien-là était dehors alors que tous les autres (s’il y avait des chiens pour vrai, on n’oubliait pas : tueur en série) étaient à l’intérieur. Il devait y avoir une raison qui lui échappait. Mais en tout cas, parce que le chien semblait si amical, Niki s’approche. Et aussitôt qu’il se met à genoux dans l’herbe, à portée de l’animal, ce dernier vient chercher quelques câlins. Il était vraiment trop adorable, ce chien immense et Niki a un sourire. Il adorait les animaux, comme tous les gamins. Surtout les gros chiens.

« Qu’est-ce que tu fais dehors à cette heure, toi ? », demande Niki, en espagnol automatiquement puisque ça devait être la langue à laquelle le chien était habitué, non ? Il caresse l’animal, puis le serre contre lui alors que ce dernier lui fonce dedans, le faisant tomber au sol. Niki a un rire, le premier vrai éclat qu’on ne forçait pas hors de sa poitrine depuis… un bon moment, disons. « Tu es beau ! C’est quoi ton nom, hein ? C’est quoi ton nom ? »

Il aurait peut-être pu oublier encore un bon moment la raison pour laquelle il était là. Mais soudainement, une lumière est allumée sur le porche plus loin et la porte est ouverte. Niki relève la tête… et croise le regard de saphir de son oncle. C’est fou à quel point son père ressemblait à son frère… Et il était toujours un peu jaloux de ne pas avoir hérité de ce beau regard bleu qui vous transperçait. Lui avait plutôt de grands yeux bruns un peu trop éloignés qui lui donnaient l’air d’un chiot adorable. Chez son père et son oncle, c’était plutôt un regard sexy qui plaisait beaucoup, en général ! Mais quand on regardait Rafael, il n’avait pas que ses yeux sur lesquels s’apitoyer…! En tout cas, ce n’était pas un meurtrier en série, à moins que son oncle se soit reconverti à autre chose qu’au chenil, genre.

Lentement, Niki se relève. Le chien lui lèche la main comme pour se rappeler à lui, mais il se contente d’une petite caresse sur sa tête sans lâcher son oncle du regard, mal à l’aise, surpris peut-être. Rassuré et révolté, aussi. C’était trop de sentiments contraires en même temps.

« Salut… Je pensais que tu serais à ton rendez-vous… », murmure lentement Niki, quittant finalement son oncle du regard, mal à l’aise. Il se penche, récupérant son sac et son violon, un peu tremblant. Il n’avait plus vu son oncle depuis ses sept ans, la première fois. Pourtant, il avait toujours bizarrement fait partie de sa vie, par lettres ou via mails. Puis, il y a deux ans ils s’étaient revus quand il était allé étudier en Espagne. Ça s’était mal terminé. Pas à cause de son oncle, mais à cause de son père, qui avait été clair : il n’y avait pas de place pour lui dans sa vie. Et voir Rafael ça faisait quand même mal, parce qu’il ressemblait vraiment trop à son père… Mais il n’avait rien à voir en dehors de l’apparence physique et ça, Niki avait beau être révolté, il en avait encore conscience. « Qu’est-ce que tu fais à San Diego… avec un chenil ? Je savais pas que tu étais ici… »

Il avait choisi San Diego pour être loin de… tout !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Rafael Azarola
avatar




Avatar : Chris Hemsworth

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: It Runs in the Family | ONCLE RAFAEL Aujourd'hui à 14:56



Rafael avait commencé à se faire à l’idée : Niklas ne viendrait plus. Il avait pourtant tiré la corde un maximum et le rendez-vous qu’il avait cet après-midi avait pris la clef des champs. Rafael les avait appelés à l’heure où il aurait normalement dû quitter son domicile pour les prévenir d’un imprévu. Dieu seul savait si ce n’était pas ça qui avait retenu son neveu. Il était toujours temps qu’il arrive, qu’ils se revoient, qu’ils discutent…

Déjà, Rafael s’était longuement interrogé sur la manière d’approcher le jeune homme. Ça faisait quelques années qu’ils ne s’étaient plus revus. Depuis que son frère avait fait le con et chassant Niklas avec perte et fracas. Ça avait d’ailleurs sonné le glas de leurs liens fraternels. Même sans la perte qu’il avait vécue, Rafael n’aurait pas pu comprendre cette décision…

Hé puis le destin s’en était mêlé. Un jour il avait reçu un coup de fil auquel on peut dire qu’il ne s’attendait pas. La mère de Niklas, en pleure avant même qu’il ne dise un mot, qui lui expliquait qu’elle se faisait du souci pour « son p’tit garçon ». Il était grand maintenant… Esteban aurait le même âge que lui d’ailleurs. Mais il resterait à tout jamais le bébé de cette femme. Et jamais elle ne cesserait de se faire du souci pour lui.

Bien sûr il avait tenté de la rassurer même s’il ne pouvait pas jurer mordicus que la vie de NIklas en Amérique serait un long fleuve tranquille. Mais elle avait dit une chose, sans le savoir, qui avait amené tout un changement. Elle lui avait demandé « pourquoi il ne faisait rien ? ». Ça avait ramené Rafael des années en arrière et ça avait été comme se prendre un seau d’eau glacée à la tronche. Alors sans réfléchir ou à peine il avait fait le nécessaire. Quand on travaille dans l’import-export, il y a des choses qui tiennent des formalités disons…

Bref. Il s’attendait à une réaction potentiellement épidermique de son neveu et c’était la raison pour laquelle Rafael n’était pas allé lui rendre visite d’emblée. Inutile d’entrer de force dans sa bulle, de s’imposer dans le cocon qu’il essayait de se construire. Alors il lui avait plutôt écrit une lettre, laissé une adresse, une date… Une heure aussi. Mais Niklas n’était pas venu. Et lui avait annulé un rendez-vous de début de soirée pour une déception.

Pourtant alors qu’il n’y croit plus du tout il y a de l’agitation et à l’extérieur et Rafael sort, restant sur le pas de sa porte un instant à observer ce gamin pas très grand et un peu maigrichon s’intéresser de près à l’un des chiens qui venait de le rejoindre. Est-ce qu’Esteban lui aurait ressemblé, au même âge ? Rafael à un sourire lorsque le jeune homme aux allures d’adolescent relève les yeux sur lui.

« Bonsoir Niklas. Je suis content que tu aies pu venir. »

Quant à ce rendez-vous auquel il faisait justement allusion, Rafael acquiesce, pas menteur.

« Je l’ai annulé. Je me suis dit que tu avais peut-être été retenu. »

Et il s’en serait voulu de le manquer, clairement.

« Tu veux entrer ? »

Puis désignant un petit banc en bois plus solide qu’il n’en avait l’air :

« On peut rester dehors si tu préfères. »

Rafael va de fait s’assoir, laissant à Niklas le choix de faire ce qu’il voulait : il rentrerait si le jeune homme voulait rentrer et il resterait là si l’option « extérieure » lui était préférée.

« J’ai emménagé il y a quelques semaines. Et j’ai changé de vie à cette occasion. Tu as l’air d’aimer les chiens toi aussi ? »

Puis histoire de ne toujours pas mentir, abordant un sujet qui devait beaucoup tracasser son neveu :

« Ta mère m’a dit que tu serais là. Elle est du genre inquiète, on dirait. »

Il minimisait un peu les choses. Pas la peine de dire à Niklas que sa mère avait appelé carrément en larmes… !

« Tu vas bien ? »

Autant commencer par quelque chose de facile.



_________________


SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

It Runs in the Family | ONCLE RAFAEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» Montage débile : Family Sim Bower
» Family is all. {Mael - Liora}
» Rafael Delgado a un accident de voiture [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: West District :: Chenil-