AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Comme dans un miroir ~ Pv Lux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Theodora J. Townsend
avatar




Avatar : Bryden Jenkins
Statut Civil : Célibataire, attend le grand amour
Occupation : Responsable éditorial dans une maison d'édition
Age du perso : 26 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Comme dans un miroir ~ Pv Lux Jeu 29 Nov - 22:12

Lorsque je mets le premier pied à l’intérieur de ce bâtiment froid et sans âme, j’ai une boule au ventre. Mais à peine la porte fermée derrière moi que j’entends déjà des cris de plaisirs, des rires féminins, des soupirs, des gémissements, des murmures et puis une voix s’élève alors que je m’apprête à faire demi tour ! D’abord une voix puis une main qui se pose dans le bas de mon dos. Ma respiration s’arrête net ! Je me tourne tout en déglutissant difficilement. Je fais un léger sourire tentant de m’extirper de cette main mise bien trop basse pour moi. Je sais que cela n’a rien de mal si on connaît bien la personne, mais je ne le connais pas. Je veux ouvrir la bouche pour lui dire qui je suis, que je ne suis pas ma soeur et que je n’ai rien à voir avec elle. Enfin sauf ce physique ! Je crois que mes yeux doivent être apeurés, désemparés également, surtout lorsqu’il me surnomme Poppy ! Rajoutant avec un sourire pervers sur les lèvres que je suis son actrice vedette, mais que je ne dois pas en profiter pour arriver tous les jours en retard.

- Je crois que v…

Il réitère le fait que les retards ne seront pas admis très longtemps, sans m’écouter. Il me tire presque, sa main toujours dans mon dos jusqu’à une salle non loin, maquillage ? Oui un truc du genre ! Un grand miroir, des lumières autour, un siège et des tonnes de maquillage. J’ai même failli m'étouffer, toussant d’étonnement et de ne plus savoir où me mettre, quand il me prévient qu’on va tourner la scène avec les deux automobilistes aujourd’hui. Deux ? Euh ? Quoi ? Faut que ça s’arrête là !

Et là, il me laisse seule dans cette pièce, remplie seulement de sous-vêtements et de maquillage. Je me sens mal ! Pas du fait que je n’ai jamais vu une seule scène de film pornographique, ce serait mentir. Ni même parce que je suis aussi prude que ça, mais parce que j’ai toujours du mal à imaginer ma soeur là dedans. Je me demande tellement souvent si elle est heureuse, si elle ne fait pas ça par dépit. Je m’en veux aussi trop de l’avoir jugée et expulsée ainsi de ma vie aussi rapidement, sans chercher à savoir, sans avoir son point de vue. Elle est ma soeur, mon sang, ma chair, ma moitié. Je me retourne alors vers le miroir et me demande ce que ça ferait d’être pour une journée Lux “Poppy” Townsend. Je sors la poitrine, je tends le cou et je remonte le menton. Je fais un beau sourire puis je soupire et m’affaisse à nouveau. Je passe le bout de mes doigts sur ses affaires à elle. Je sais ce sont lesquelles, on a pas besoin de me le dire, même si on ne se voit plus, je la connais. Cette brosse, c’est le même style que j’utilise. Je mets le même ton de rouge à lèvre et puis il y a deux trois photos de paysages sur la glace, attaché par le côté !

Je regarde derrière moi, la porte que le type à fermée et je me demande ce que je vais faire. Je fais le tour de la pièce du regard, renfermant mes bras sur ma poitrine, me sentant particulièrement mal à l’aise. Là, je me décide à sortir de la pièce pour trouver quelqu’un et pouvoir enfin expliquer le malentendu. C’est un quiproquo de taille, il faut bien l’avouer. Je m’aventure alors à l’extérieur. Je retourne vers l’entrée, mais personne alors je prends l’autre couloir et je tombe surement sur le lieu de tournage, y a un gars qui est sûrement nu sous la serviette qu’il autour de la taille et il rigole en me voyant. Toujours pas prête me lance-t-il ? Je regarde ma tenue, resserrant encore plus mes bras sur ma poitrine. J’ai tellement l’impression quand il me déshabille ainsi qu’il m’a déjà vu nue et qu’il imagine sadiquement tout ce qu’il va déjà me faire. Je prends une grande respiration et je me tente à lui dire

- Il y a malentendu, je ne suis pas L…

Et là, il regarde la porte d’où je suis venu en lâchant un grand putain. Comme si il venait de voir un fantôme. Je n’ai pas besoin de me retourner pour comprendre qu’elle est également là dans la pièce. Je me mordille nerveusement la lèvre inférieure avant d’oser me retourner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Comme dans un miroir ~ Pv Lux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Je me vois dans ses yeux comme dans un miroir... [PV Aleksander]
» ℓ'αtεℓιεя ∂'нιtσε [closed, comme les watter]
» Un miroir pour une bataille sanglante! (PV Julian)
» Présentation d'Ereinion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: West District-