AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Weekend avorté ~ Pv Tori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Jackson Alexander
Jackson Alexander




Avatar : Johnny Depp
Statut Civil : En instance de divorce
Occupation : Iron / Propriétaire du Roosvelt
Age du perso : 45 ans ( 1er juin )
Copyright : Avatar par Tori Crawford

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Weekend avorté ~ Pv Tori Ven 30 Nov - 16:18

Le divorce est prononcé ! Je suis un homme divorcé et célibataire aux yeux de la loi, je peux donc maintenant faire ma vie comme je l’entends. Je n’ai encore dit mot de ma nouvelle situation familiale à ma régulière, mais je compte le faire pendant notre weekend. Je lui ait proposé de venir me rejoindre au clubhouse et qu’on sortirait par la suite. Je compte bien passer le plus de temps possible en sa compagnie. Pourquoi pas proposer au président et à Ellie de venir manger avec nous, comme deux couples normaux. Et puis, je nous vois bien nous endormir dans son lit devant un film débile. Putain, j’aime pas une vie morne et monotone, mais quelques fois la banalité a du bon. Il faut dire que pour moi, cela n’a rien de banal une soirée pareille ! Je ne sais plus depuis combien d’années, je n’avais plus fait ce genre de soirée, ce genre de moment juste à deux !

Je sors tout juste de la douche, j’enfile un jean propre et un tee-shirt, je prends mon téléphone pour appeler mon poto et c’est ce moment-là que choisit une donzelle traînant toujours au club pour me faire une petite visite. Pas pour ce que vous croyez, elle a beau avoir un cul dont j’aimerais m’occuper, je suis fidèle. Elle entre et mon idée tombe à l’eau. Ma putain d’ex femme vient de déposer mon marmot, il joue avec d’autres gosses du club dans la salle commune, mais elle voulait me prévenir. Je la remercie d’un sourire et d’une frappe sur les fesses pour la faire sortir de ma chambre. Une fois seul, avant d’assumer ce putain de rôle de paternel à la noix, je me laisse aller en arrière dans mon lit. J’y suis allongé, je ferme les yeux même quelques secondes pour me vider l’esprit ! Je pose un de mes bras sur mes yeux et je reste ainsi quelques minutes.

On frappe à nouveau à ma porte et c’est un “papa” qui me tire de mes pensées. Ce mot prononcé par la si petite voix de Jackson Junior me fait me rasseoir sur mon lit. Je lui sourie et j’étends mes bras pour qu’il vienne y prendre place. Et là, depuis qu’il parle et qu’on peut enfin comprendre quelques mots, il me raconte tout. Je ne comprends juste que sa maman est malade et que le docteur est passé. En gros, je l’ai pour le weekend et même peut être une partie de la semaine. Je le sers contre moi puis je le dépose à terre pour me lever à mon tour.

- Bon mon gars, on va dans la cours que tu puisses te défouler un peu ?

Junior est toujours partant pour aller jouer, s’amuser et courir partout. Mais ce qu’il préfère c’est de toucher aux bécanes, monter dessus et faire le bruit d’une moto qui est en mouvement. Je dois le surveiller à tout moment si je ne veux pas frôler la catastrophe avec mes frères d’arme et surtout je ne le laisse toucher qu’à la mienne et celle de son parrain quand il est là ! Crom était en mission toute la journée avec Travis. Ils sont parti pour monnayer une nouvelle arrivée d’armes avec les russes. Moi, j’ai fais le tour de la ville ce matin pour voir que tous nos dealers soient bien à leur place et si rien ne leur manquait. Chacun son taf ! Je lève les yeux et vois ma blonde débarquer. Et merde, j’ai oublier de la prévenir que le weekend tombait un peu à l’eau. Je fais donc une grimace et je viens l’embrasser après avoir hurler à Junior !

- Rentre retrouver Barry, demande lui ce que tu veux !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tori E. Crawford
Tori E. Crawford




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans (24 octobre 1988)
Copyright : KW (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Weekend avorté ~ Pv Tori Lun 3 Déc - 16:00

Tori avait terminé de préparer tout le nécessaire pour l’ouverture des portes du Seven de ce soir puis était montée chez elle à l’étage pour se préparer. Ce n’était toutefois pas l’un de ses ensembles en dentelle qu’elle avait enfilé puisque ce soir, elle n’était pas derrière le comptoir du Seven. Optant plutôt pour un court short, un bustier et une veste au cas où la nuit serait fraîche, elle avait quitté son appartement. Le nombre de verrous qui recouvraient la porte avaient diminués, preuve qu’elle parvenait de mieux en mieux à laisser les derniers mois derrière elle.

Grimpant sur sa moto, Tori enfilait son casque et démarrait en direction du club house où son homme lui avait donné rendez-vous. Si au départ y retourner aussi fréquemment qu’avant avait été étrange pour elle, aujourd’hui elle arrivait à le faire sans avoir une trop grande pensée pour Mike et les habitudes qu’il avait là-bas. Seul le présent comptait, et même si elle ne pouvait encore se départir complètement de la petite barrière qui empêchait son coeur de trop s’affoler, elle se sentait bien et avait confiance en l’homme de qui elle était tombée amoureuse.

La route jusqu’au clubhouse n’était pas bien longue. Venant stationner sa moto là où se trouve les autres visiteurs, Tori y accrochait son casque et sa veste puis passait ses mains dans sa longue crinière blonde pour la replacer. S’approchant de l’entrée où elle avait déjà repéré Jackson, la blonde fronçait les sourcils en repérant l’adorable bouille de Junior. Elle avait beau apprécié ce petit bout d’homme qui promettait déjà de ressembler à son papa, elle n’avait pas compris que c’était cette direction que prendrait la soirée.

« Salut Junior.»

Lui faisant un petit signe de la main avant qu’il n’aille retrouver Barry, Tori reportait ensuite son entière attention sur le biker face à elle.

« Hey bébé. »

Enroulant ses bras autour de son coup, elle lovait son corps contre le sien, profitant de cet instant loin de l’attention de Junior pour le saluer en l'embrassant langoureusement. Se reculant légèrement, la blonde gardait tout de même une bonne proximité avec lui.

« Je ne pensais pas que Junior serait avec nous, la prochaine fois dis-moi afin que j’enfile quelque chose montrant de façon un peu moins évidente que la gardienne à l’intention de se taper le papa d’ici la fin de la soirée. »

Ne pouvant s’empêcher de rigoler lorsqu’elle termine sa phrase, Tori lui adressait un petit clin d’oeil. Elle savait bien que soit quelqu’un viendrait sous peu chercher Junior, soit il était arrivé un imprévu qui faisait en sorte que les choses n’allaient pas se dérouler comme elles étaient prévues. À en juger par l’impression qu’elle avait eu en s’approchant de lui, elle avait tendance à voter pour la deuxième option.

« Qu’est-ce qui arrive ? »

Elle était curieuse, mais pas agacée. Non pas qu’elle n’ait pas de léger pincement à l’idée que son moment avec Jax et le mystère qui entourait cette soirée soit compromis, mais elle savait dès l’instant où elle était entrée dans sa vie qu’il était père et qu’elle n’aurait pas pu tomber amoureuse d’un homme qui n’accorde pas d’importance aux obligations que cela implique. Tori avait toujours aimé les enfants, son filleul représentait beaucoup pour elle, elle n’aimait seulement pas l’idée d’en avoir un elle-même et tout ce que ça impliquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Jackson Alexander
Jackson Alexander




Avatar : Johnny Depp
Statut Civil : En instance de divorce
Occupation : Iron / Propriétaire du Roosvelt
Age du perso : 45 ans ( 1er juin )
Copyright : Avatar par Tori Crawford

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Weekend avorté ~ Pv Tori Sam 8 Déc - 22:32

Je voulais un weekend normal, comme tous les autres couples et résultat, on sera encore plus comme tous les autres couples. La voilà d’ailleurs, j’envoie mon marmot à l’intérieur, pour pouvoir lui annoncer la nouvelle. Weekend gâché ! Bébé, ce petit surnom à le don de me tiré un sourire en coin amusé. Je passe ma main sur ma bouche, puis je descends dans mon cou, je suis stressé, ça ne se voit pas ? Putain, elle est sexy et je pourrai pas en profiter. Je vais devoir calmer mon entre jambe plus d’une fois sur la soirée, je le sens bien. Non parce que en plus de pas être prévu, mon gamin est du genre à se réveiller dès que ça devient intéressant. Mais même si ça me fait royalement chier, j'enverrai jamais mon marmot ailleurs pour mon propre plaisir. Il est là, je l’ai désiré, je l’ai aimé dès son premier souffle, donc je l’assume. Putain, je vais plus pouvoir penser à autre chose qu’à son corps contre le mien. Une de mes mains vient se poser sur ses hanches et l’autre sur son fessier bien rebondi. Je serres même ses fesses de ma poigne. Et quand elle m’embrasse cette même main remonte dans sa chevelure pour approfondir notre baiser. Putain, cette bombe a de quoi me faire virer dingue. Sa phrase ne me fait même pas rire. J’ai juste envie d’elle, point barre. J’ai qu’une envie inlassablement quand je suis à ses côtés, c’est de l’emmener loin de tout le monde et de la prendre ! J’ai tout le temps envie d’elle, je n’arrive quelques fois même plus à penser à autre chose qu’à son corps contre le mien, de sa peau si délicate et de ses soupirs. Putain, je vais plus savoir me tenir si elle ne s’éloigne pas directement.

- T’as pas ton gros pyjama tout moche que j’ai pas envie de te sauter dessus ce soir !

A sa prochaine question, je reculais d’un pas, une main frottant frénétiquement ma nuque. Putain, elle a toujours tout gâché alors qu’on était en couple et maintenant cette poufiasse arrive encore à tout gâcher même séparé. Mais je n’en veux pas à mon fils d’être là, j’en veux pas à Tori de sembler si triste qu’on ne soit pas qu’à deux, j’en veux à la poufiasse qui fait toujours tout foiré dans nos vies.

- L’autre poufiasse est malade, donc je dois tenir Junior tout le weekend ! Surprise !

Dis-je sur un ton qui se voulait amusé. Mais rien n’y faisait. Je prends, par contre, les papiers que j’avais dans la poche intérieure de mon cuir et je les lui tends. C’était des papiers qui signifiaient que j’étais bel et bien un homme libre. Il était aussi noté certaines closes pour ce divorce dont je ne voulais caché aucune importance à ma nouvelle régulière. Il y était noté un montant exorbitant pour la pension alimentaire. Yep, cette conne est blindée aux as, mais demande une pension pour que je puisse continuer à avoir mon fils, que je lui foute pas un putain de troisième oeil non plus dans sa petite face de bourgeoise dévergondée et dernière chose, il est noté que tout ce que nous possédions en commun devait lui être rendu, sauf la maison pour laquelle j’ai du lui donner la moitié du bien en espèces. Quand je vous dis qu’elle ne m’aura pas pompé que le dard cette pute ! Enfin je suis libre, j’ai mon fils avec moi et une nouvelle blonde qui me convient et que j’aime, n’est-ce pas ça le plus important. Putain, je devais me trouver une nouvelle habitation pour la prochaine visite de Junior, j’ai pas eu le temps à cause de cette garce. Je vais crécher ici normalement avec le petit mais bon, c’est pas toujours la meilleure chose à faire !

- Je voulais un weekend calme rien que nous deux pour fêter ça et pour finir, c’est foutu, mais bon, un weekend en famille, c’est pas mal non plus. Manquerait plus qu’on invite ma fille et son Jules vu que j’ai appris qu’elle avait un petit ami !

Le petit revient et directement il vient vers Tori qu’il adore autant que moi. Et il lui montre un bobo au genou qu’il s’est fait dans son jardin. Et puis, il lui dit qu’il n’a pas pleuré et qu’il est un grand garçon, qu’il a même plus besoin de bisous magique. Là, je rigole pour la première fois de bon coeur !

- Tu sembles faire craquer le coeur de tous les Alexander toi ! Heureusement que t’as pas connu mon paternel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tori E. Crawford
Tori E. Crawford




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans (24 octobre 1988)
Copyright : KW (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Weekend avorté ~ Pv Tori Sam 22 Déc - 18:59


Tori entendait, mais ne relevait jamais les qualificatifs négatifs qu’avaient Jax à l’égard de son ex-femme. Elle ne sourcillait pas pour autant, n’étant pas choquée comme elle avait une idée de l’histoire en dent de scie qu’ils avaient eu. Elle préférait simplement garder une distance, ce qui n’avait rien de bien surprenant quand on la connaissait un peu. Elle assumait très bien la moindre parcelle de leur histoire à eux deux, elle avait la conscience tout à fait tranquille. Une distance qui disparaissait toutefois quand il était question du fruit de leur amour passé. La blonde avait beau ressentir une légère déception en voyant s’évanouir les idées qu’elle se faisait de ce qu’il lui réservait, elle appréciait beaucoup Junior et aimait l’idée de le savoir en leur compagnie ce week-end malgré tout. Quand elle avait ouvert son coeur à Jax, elle aviat aussi acceptée toutes les parcelles de lui et puis, même si elle ne s’imaginait que difficilement être mère, elle aimait les enfants.

« Ce n'est pas grave. On va profiter de ce temps avec lui. »

Ça passe tellement vite après tout, elle le voit bien avec son neveu qui ne cesse de grandir. Son regard suit ensuite le bout de papier qu’il venait tout juste de sortir de sa poche et qu’il tend vers elle. Tori s’était d’abord demandé si elle avait eu le culot de lui laisser un “mode d’emploi” qu’elle espérait les voir suivre pour ce week-end surprise, mais il n’en était finalement rien. Tori ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant que les choses étaient enfin officielles pour lui Balayant rapidement le document, elle grimaçait en voyant à quel point la liberté avait un prix salé.

« On se reprendra pour célébrer ensemble ! Et bien sure si tu en as envie, tu peux toujours l’inviter, c’est bien qu’elle passe du temps avec son petit frère aussi. Elle a le charme Alexandra, il fallait s’y attendre ! Elle t’a présenté le pauvre homme ? Sinon j’espère qu’il sait dans quoi, il s’embarque.. »

Tori ne peut décrocher un sourire mutin de ses lèvres. Après tout, s’il s’attend à ce que le père d’Ariadne possède la même candeur qu’elle… Il risque d’être grandement surpris ! Elle ne peut s’empêcher d’être bien curieuse de voir comment il va agir face à ce petit ami ! S’il lui convient, elle ne doute pas un seul instant qu’il sera bien accueilli dans la famille, mais s’il s’avère ne pas attirer la confiance de Jackson, elle est bien curieuse de voir comment tout va se passer. Se penchant en entendant les petits pas de Jurior courir dans sa direction, Tori faisait une petite grimace en voyant le bobo qu’il s’était fait. Une grimace se transformant en sourire dès l’instant où il lui disait avec fierté être un grand garçon. Il était absolument adorable.

« Un vrai petit homme ! Je suis certaine que ton papa est très fier de toi ! »

Le sourire sur son visage montrait à quel point, il l’était de lui-même avant tout. Passant doucement une main dans ses cheveux, Tori se relevait et tournait son regard autant amusé qu'attendrit vers Jax.

« Je dois craquer encore plus que lui ! » S’approchant de lui, elle venait rapidement murmurer à son oreille. « Comme s’il existait un homme pouvant détourner mon attention de toi. »

Lui faisant un clin d’oeil près s’être reculée, Tori parlait difficilement de ce qu’elle ressentait et cette simple phrase en faisait parti. Elle aimait charmer, flirter et attirer l’attention des hommes comme des femmes. Ce n’était pas un secret et c’était en partie ce qui avait permis au Seven de se forger cette réputation et cette clientèle. C’était naturel chez elle, si facile que cela ne cachait aucune profondeur. Aucun d’entre eux n’avait son attention, elle était gardée sans même qu’il ait cherché à le faire par l’homme à ses côtés. Quittant ses pensées, elle retournait son attention vers Junior.

« Alors, dis-nous Jax ! On rentre à l’intérieur où tu préfères qu’on passe le week-end chez moi ? »

Les deux options lui convenaient très bien, elle le laissait simplement choisir ce avec quoi il était le plus à l’aise. Si les petites oreilles de Junior n’auraient pas été aussi près, elle aurait sans aucun doute préciser qu’elle n’avait rien apporté pour dormir et que s’ils choisissent que ce soit ici, elle allait être toute nue, mais elle se gardait le faire. Laissant à Jax le temps de répondre, la prochaine question était quant à elle, dirigée vers Junior.

« Qu’est-ce qui te ferait plaisir Junior ? As-tu envie de faire quelque chose en particulier ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Jackson Alexander
Jackson Alexander




Avatar : Johnny Depp
Statut Civil : En instance de divorce
Occupation : Iron / Propriétaire du Roosvelt
Age du perso : 45 ans ( 1er juin )
Copyright : Avatar par Tori Crawford

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Weekend avorté ~ Pv Tori Dim 20 Jan - 0:02

Bien sûr qu’on pourrait fêter ça a un autre moment, mais j’avais tout prévu. Putain, même si je suis heureux que mon fils soit là, ça me fait fichtrement chier que l’autre folle tombe malade maintenant qu’elle m’a pompé la majorité de mon fric tout en me forçant à fermer ma gueule. Mais je voulais être débarrasser de cette mégère, je le suis, je devrais sauter de joie nop ? Je garde ma magnifique régulière collée à moi et je viens l’embrasser quand en plus, elle me propose d’inviter ma fille et son gars. C’était l’embrasser ou rire jaune en imaginant la gueule de l’autre crétin qui a intérêt à tenir droit comme un I et de ne pas mettre un pied de travers avec ma gamine où je lui explose la gueule. Un baiser qui fait bien de se tasser et de s’arrêter si la blondinette ne veut pas qu’on finisse dans ma piaule à s’amuser un peu plus spontanément. Putain, j’ai qu’une idée dès qu’elle est proche de moi ! Je la regarde dans les yeux, je replace ses cheveux correctement, puis je lui envoie comme si c’était banal !

- Je m’en branle qu’il soit au courant ou pas d’où il est tombé, il lui fait mal, je lui fais mal !

C’est très clair au moins ainsi et je crois que je n’ai pas besoin de dire pourquoi je ne réponds pas à son autre proposition, bien qu’elle m’ait touchée. Si je l’invite, je vais le passer au crible, lui faire peur et pourquoi pas l’envoyer chier avant qu’il ne soit trop tard. Yep, je suis le genre de père chiant et agressif si on ose s’approcher de sa progéniture. Okay, il est vrai aussi que je serai plus laxiste avec mon fils, enfin si je ne suis pas crevé d’ici ce moment-là ! La suite me fit rire, détourner l’attention de ma femme. Putain, comment j’ai fait pour ne pas la voir réellement avant maintenant ? Putain, j’étais con, elle est tellement belle ! Je passe un bras, silencieux autour de sa taille quand elle parle à mon fils de son bobo, de tout ça. Un sourire fier des deux personnes devant moi collé sur le visage. A la prochaine question de la donzelle qui partageait maintenant ma vie, un sourire amusé prenait place chassant l’autre. Je les regardais amusé et je finis par dire, en passant ma main sur ma nuque.

- Moi qui pensait te proposer d’avoir maintenant un chez nous, je ne pourrai pas le faire dignement, merde !

Je la regarde dans les yeux, je sais qu’elle a comprit. J’en peux de pieuter au club seul, sans compter les nuits où elle a accepté de me voir chez elle. Mais justement chez elle, pas chez nous, j’y ai pas réellement ma place, je suis loin d’être au bon endroit. Enfin c’est l’impression que je ressens. J’ai besoin d’un endroit où on peut se retrouver tous les deux dès qu’on en a l’occasion, mais aussi et surtout, un endroit où je peux me retirer seul si besoin est. Dirons nous que le clubhouse est pas l’endroit opportun pour avoir un tant soit peu de solitude et d’intimité. Il y a toujours un ou une connasse pour débarquer alors qu’on pieute ou qu’on se repose. Et j’aimerais prouver d’une manière encore plus officielle que même si je n’ai plus d’anneau à l’annulaire gauche, je ne suis pas libre pour autant. A sa question à mon fils, mon rejeton rigole et lui dis clairement qu’il veut aller voir la télévision sur son grand écran. Et je rigole parce qu’il n’y va pas par quatre chemins. Et je rajoute …

- On va d’abord aller manger nop ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tori E. Crawford
Tori E. Crawford




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans (24 octobre 1988)
Copyright : KW (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Weekend avorté ~ Pv Tori Dim 3 Fév - 5:28

Tori était demeurée un long moment silencieuse, son regard noyé dans le sien. Sa proposition venait de la prendre de court, de lui faire complètement perdre l’usage de la parole. Bien que son regard ne pouvait être plus sérieux, la blonde ne parvenait pas à prendre pleinement conscience de sa proposition. C’était plus facile de croire que ce n’était pas sérieux, de simplement sourire et reporter son attention sur Junior le temps qu’elle réalise ce que signifiait cette offre et qu’elle se pose ensuite la question. Elle ne se libère toutefois pas de son emprise, laissant son corps lové contre le sien encore quelques instant, le temps de mettre préparer le programme de ce début de weekend. La réponse de Junior n’est d’ailleurs pas sans lui tirer un rire, de toute évidence cet enfant assume déjà parfaitement ce qu’il veut dans la vie et la blonde ne peut que l’encourager à garder ce trait !

« Allons manger d’abord oui ! Ensuite bien sure que tu vas pouvoir profiter du grand écran ! Arrêtons se chercher quelque chose à manger pour apporter ! C’est toi qui choisis Junior.»

De toute façon, elle n’était pas inquiète que son choix ferait le bonheur de Jax également ! Du moins elle le croyait. Embrassant Jax, elle lui laissait comprendre qu’elle les suivrait et retournait près de sa moto afin d’y grimper. Elle n’aurait pas été inquiète de la savoir ici, il n’y avait même aucun doute qu’elle y serait en plus grand sécurité que chez elle, mais Tori avait du mal à s’en séparer bien longtemps. Elle préférait la savoir chez elle, tout près. Et puis cette balade en moto lui donnerait l’occasion de savoir ce qu’elle pense vraiment de cette question de son homme qui ne cessait de repasser encore et encore dans son esprit. Ils avaient arrêté dans un petit restaurant sportif, Tori s’était commandé un nachos bien garnis qui lui faisait envie depuis un moment puis lorsqu la commande fut prête, ils partirent au même moment en direction de son appartement. Laissant les hommes entrer et se mettre à leur aise chez elle, Tori déposait les sacs sur la table de sa cuisine puis, elle y disposait les plats concernant leurs choix.

« Qu’est-ce que vous avez envie de boire avec ça ? Je crois bien que j’ai un peu de tout ! »

Les laissant servir, elle se prenait pour sa part une bière. Revenant près d’eux, elle leur servait leur verre puis s'asseyait à son tour à la table. Attrapant l’une ds premières chips de son nachos, elle la trempait dans le guacamole qui l’accompagnait, mais ne parvenait pas à la porter à ses lèvres. Hésitant un moment, elle portait son regard vers Jax.

« Tu étais sérieux ? Tout à l’heure… »

Elle connaît la réponse à cette question et pourtant, elle ne peut s’empêcher de la lui poser. La main tenant la croustille toujours immobile, elle ne parvient pas à décrocher son regard de lui. Elle s’était pourtant promise peu de temps après le départ de Mike de garder une certaine indépendance et pourtant, elle n’avait pas immédiatement refusé sa proposition. Cette idée lui donnait le vertige, mais elle ne parvenait pas à dire non. Tori se surprenait à avoir sincèrement envie d’accepter. Elle avait envie de cohabiter avec lui, envie de voir à quoi ressemblerait ce qui deviendrait leur refuge. Elle ne pouvait de toute façon déjà plus s’empêcher de dormir dans ses bras dès que l'occasion se présentait.

« Je crois que… je crois que c’est une bonne idée. »

Il est rare qu’elle soit aussi hésitante, Tori, elle a l’habitude de savoir ce qu’elle veut, d’en être certaine. Cette hésitation dans sa voix sonne faux, même à ses oreilles. Elle ne peut s’empêcher d’avoir cette petite crainte face à cette nouvelle étape et pourtant, au fond, elle sait que c’est ce dont elle a le plus envie. Si ça ne fonctionne pas, rien ne l’empêchera de revenir vivre dans son appartement. En attendant…. elle avait véritablement envie d’essayer.

« J’aimerais beaucoup. »

Elle redevient elle-même, un sourire aussi heureux que confiant aux lèvres. Tori porte enfin la croustille à ses lèvres, prenant une première bouchée de ce délicieux nachos qu’elle va très certainement dévorer en entier.

« À voir si Junior est aussi d’accord... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Weekend avorté ~ Pv Tori

Revenir en haut Aller en bas

Weekend avorté ~ Pv Tori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» c est bon c est le weekend pascal cloche fete ect.......
» Irio Tori le maudit ?
» Invitations au week-end final de bêta-test
» Une visite chez le mécano[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: Mid-City :: Iron Brotherhood clubhouse-