AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Brawley, California, nous voilà ~ pv Crom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Jackson Alexander
avatar




Avatar : Johnny Depp
Statut Civil : En instance de divorce
Occupation : Iron / Propriétaire du Roosvelt
Age du perso : 45 ans
Copyright : Avatar par Tori Crawford

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Brawley, California, nous voilà ~ pv Crom Mer 5 Déc - 13:31

Alors qu’on sort de la salle des votes, je regarde Crom avec un air sûr de moi. Je sais qu’on a fait forte impression. Et puis, ces hommes ne sont pas cons, ils savent qu’à l’heure actuelle, sans notre appui, ils vont se faire engloutir par la tornade mexicaine. S'ils restent avec leur petit écusson, dans le seul chapter des Etats-Unis, ils vont se faire bouffer tout cru par les cartels. Alors qu’en acceptant de devenir des Iron Brotherhood, ils gagnent en puissance et crédibilité. Et nous, on gagne des alliés de taille dans la lutte contre l’invasion venue du sud. Brawley, petite municipalité de l’est de la Californie deviendrait bien grande en acceptant notre offre. Ils éviteraient de la sorte d’être les coupables de tous les maux de cette ville de 26 000 habitants.

J’invite Crom d’un signe du menton à aller s'asseoir directement au comptoir, mais je me ravise bien rapidement quand deux anges tombés directement du ciel viennent nous aborder. La première une magnifique blonde aux grands yeux innocents d’un bleu azur vient m’embrasser passionnément. Une de mes mains vient passer dans son dos, pour l'emmener avec le reste du petit groupe vers les canapés dans un coin du clubhouse. Je ne dis pas que je ferai quoique ce soit, mais un peu de compagnie féminine n’est pas à rejeter. Alors que je prends place, je ne laisse pas le temps à la donzelle d’en faire de même et lui montre le bar à l’autre bout de la pièce.

- Mon ami et moi, nous avons soif. Tu serais un amour… Enfin vous seriez des amours mesdemoiselles si vous alliez nous chercher deux verres et une bonne bouteille de whisky.

Je finis ma phrase par un sourire taquin et alors qu’elle s’éloigne, je regarde son cul rebondi balancé de droite à gauche. Une fois ce délicieux postérieur hors de mon champs de vision, je me retourne vers mon pote de quasiment toujours et je pose un soupir de soulagement. Mes deux mains passant sur mon visage puis dans mes cheveux rendus longs. Je les attaches d’ailleurs maintenant d’un élastique que j’avais jusqu’à l’heure à mon poignet.

- J’ai plus l’âge de courir deux donzelles ! Bon plus sérieusement, quels sont les changements qu’on va devoir apporter ici ?

Plus d’armes est déjà une première option. Car je ne les vois pas résister bien longtemps à une attaque si cela devait arriver. Peut être leur laisser, le temps qu’on soit sûrs de leurs capacités, un prospect ou deux. Un de ceux qui auraient déjà fait leurs preuves chez nous. Histoire de nous tenir au courant de leurs avancées ou de leur maintien en tant qu’Irons. Et en même temps, pour leur montrer que si ils acceptent notre patch, ils ne seront plus des petits bikers de provinces, mais des membres d’une imminente organisation criminelle. Chez les Iron, même le plus petit membre, qui aux yeux de la loi serait seulement notre maillon faible, a son importance et le ressent. C’est une des manières que nous avons de les rendre fidèle. Les rendre unique. Leur apporter ce qu’ils ont toujours désirés, que ce soit le respect, l’argent, les gonzesses, la popularité, etc.Je regarde les lieux, j’aime encore bien laisser mon regard voyager dans cette pièce. Certe, elle manque de clarté, mais sinon c’est encore un clubhouse à l’ancienne. Ca sent bon le bois, la bière, la cigarette et même le foutre. En parlant de foutre, les deux donzelles arrivent à nouveau, nous apportant ce délicieux breuvage ambré qui va nous permettre d’attendre sagement la décision du club qui nous reçoit. C’est la brune qui nous sert les verres alors que la blonde vient se placer à mes côtés, presque dans mes bras. Je ne réagis pas plus que ça, j’ai autre chose et surtout quelqu’un d’autre en tête. Je reste focaliser sur Crom et notre objectif commun du jour, agrandir nos rangs.

- Putain, tu crois qu’ils vont encore être long ? Quand même c’est une décision facile à prendre nop ?

Je sais très bien que ce n’est pas vrai du tout, mais que voulez-vous, mon club, ma vie, pour moi, je trouve tout facile une fois qu’il s’agit de celui-ci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Brawley, California, nous voilà ~ pv Crom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» [8000pts] Apoc de mai, nous voilà!
» Maréchal, Maréchal, nous voilà ! ~
» Ruines Alpha , nous voilà ! [TOPIC CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: Prendre l'air :: Dans notre beau pays-