AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Ma vie se passe sans moi ll Travis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Elena Dawson
avatar




Avatar : Margot Robbie
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Infirmière des urgences
Age du perso : 27 ans
Copyright : Sanae(avatar)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Ma vie se passe sans moi ll Travis Dim 9 Déc - 0:50

Aujourd'hui c'était mon jour de repos, et je dois dire que j'en avais grandement besoin. J'avais une bonne place, un bon salaire qui me permettait de vivre indépendamment de ma mère ou de l'héritage de mon frère et mon père. j'avais envie de démissionner et je voulais me rapprocher davantage du clubhouse. C'était eux ma famille. J'avais enfin coupé les ponts avec ma mère. Depuis quelques jours... Cela me laissait le cœur léger. Elle avait dépassé les bornes et je n'étais plus une gamine, j'avais un bon métier, une vie indépendante et je m'en sortais pas mal mais j'en avais marre de ses réflexions. Aujourd'hui j'avais passé ma journée dehors. L'air était frais mais vivifiant. J'avais fait mes cadeaux de Noël le matin au centre commercial, surtout pour mes amies, mes collègues et les irons. J'adorais Noël et je savais que cette fête là, ce serait au club, il était hors de question que je passe le réveillon de Noël auprès de ma mère. Elle aura ma soeur pour lui tenir compagnie mais pour ma part je n'avais plus de mère et j'en voulais aux Irons de lui donner de l'argent chaque mois pour l'aider financièrement.  L'après midi, j'avais décidé de faire mon jogging. J'avais besoin de me défouler et moi qui adorais courir cela faisait un moment que je n'avais pas pris le temps de pouvoir faire ça. La dernière fois que j'avais couru près de la plage, j'avais trouvé un chien qui m'avait suivie. Perdu, je l'avais amené dans un refuge et le lendemain il avait retrouvé sa famille. Je ne sais pas ce que je ferais si je perdais mon gros toutou d'amour. Il me tenait compagnie, et j'appréciais m'occuper de mon chien.  En revenant de mon footing après avoir été prise de cours par une averse, une surprise m'attendait. En rentrant dans mon appartement je remarque qu'il est inondé. Un dégât des eaux colossal. L’inondation venait du plafond. J'avais de l'eau partout...  Certes, mon appartement n'était pas un cinq étoiles mais il était salubre et en bon état. Lâchant un juron, je patauge dans l'eau en observant ce qui était fichu. L'armoire avait été épargné, c'est comme ça que je fis mon sac, pris les quelques affaires qui craignaient et dont j'avais besoin et mon chien et on se dirigea vers la voiture. De mon automobile, et en route au clubhouse, j'espérais que Crom soit là pour m'autoriser à dormir là bas le temps de trouver une solution de repli pour que mon appartement soit de nouveau habitable. Durant le trajet l'assurance en ligne, j'espérais que ce soit très vite arrangé.

Arrivée enfin au clubhouse je laisse aller mon chien dans la cours du club. il connaissait bien l'endroit. Entrant dans le bar, il se couche devant la porte des chambres des Irons. Je me dirige vers le bar et commande une vodka auprès du prospect qui tient le bar, je vois Travis arriver et je souris. Enfin une tête plus connue. je le regarde en prenant une gorgée de ma boisson.

Salut Travis.


Dis-je. Je ne sais pas vraiment s'il allait bien, s'il avait envie de parler ou quoi que ce soit. En attendant je lui souris tout simplement. J'espérais que Crom soit là pour lui dire que je devais dormir là ce soir parce que mon appartement était zone sinistrée. Je fixe Travis, je n'avais pas spécialement parlé longuement avec lui mais il était sympa.

Tu vas bien?

_________________
    Change the world
    Ce que vous ne faites pas vous procurera les mêmes regrets que les erreurs que vous faites...
    (c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar




Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Tori Crawford pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ma vie se passe sans moi ll Travis Dim 9 Déc - 16:23

J’ai passé la journée aux entrepôts du club. J’ai fait un inventaire détaillé des armes et des munitions qu’il nous restait après la descente dans la maison de l’horreur. J’ai bien pris soin de nettoyer toutes les armes ayant déjà servies. Vérifiant que rien ne clochait et que si un jour, nous en avons besoin, elles soient prêtes à l’emploi. Je suis méticuleux au sujet de l’armement, car je sais qu’un seul défaut, un grain de poussière mal placé et ça vous explose à la gueule. Cela m’a pris plusieurs heures, mais je n’ai pas vu le temps passé, j’aime ça plus que je ne l’avouerais. Ensuite, j’ai été donné des cours à Carter, des cours de montage et démontage de ces mêmes armes. Il voulait frimer à la prochaine fête entre frères alors pourquoi ne pas lui donner un coup de main. Ce gars le mérite aussi vu le travail acharné qu’il effectue pour les Irons et puis c’est un retour de manivelle vu que c’était lui qui s’occupait de moi en tant que prospect. C’est une sorte de parrain dans le milieu pour moi.

Enfin ma journée est terminée, si le boss ne décide pas de m’appeler pour un oui ou un non. Parce que même si maintenant, je ne suis plus de corvée ni obligé de faire des travaux forcés comme récurer les chiottes ou porter les caisses les plus embarrassantes jusqu’à un point demandé, je suis tout de même nouveau. Le dernier arrivant du chapter de San Diego. Je ne m’en plains pas et cela ne me dérange nullement de monter à nouveau les échelons comme j’ai pu le faire au sein de l’U.S. Army ! Mais en entrant, j’aperçois directement Elena accoudé au bar un verre d’alcool pur devant elle. C’est avec un sourire en coin que je referme la porte derrière moi pour m’avancer vers elle d’un pas lent et alourdi par la fatigue de ma journée !

- Hey belle blonde !

Je viens m’installer à ses côtés demandant d’un signe de la main au prospect pour avoir une bière au fût ! Puis je porte totalement mon attention sur la blondinette à mes côtés. Jolie, une bouche pulpeuse, un corps à en faire damner un saint ! Je sais qu’elle en énerve plus d’un ici et que beaucoup la trouve Diva, moi j’aimerais m’en faire mon idée par moi même. J’aime bien connaitre les gens, leur parler, les décortiquer aussi ! J’ai pas une formation de physionomiste pour rien ! Merci l’armée pour ce charmant cadeau !

- Je vais mieux que toi apparemment ! Ou bien tu veux m’impressionner en me montrant que tu bois mieux que moi !

Je rigole alors que mon verre arrive devant moi. Je le fais tinter avec celui de la jeune femme, puis je bois une longue rasade de mon liquide ambré. Je repose mon verre sur le bois devant moi et je le fais tourner entre ma main, je pose mon regard sur la jeune femme, vois le sac à terre à ses pieds puis je lui demande, montrant celui-ci du menton.

- Bon tu comptes me raconter ou boire jusqu’à ne plus rien te souvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elena Dawson
avatar




Avatar : Margot Robbie
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Infirmière des urgences
Age du perso : 27 ans
Copyright : Sanae(avatar)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ma vie se passe sans moi ll Travis Dim 9 Déc - 22:28

Je n'aurais jamais réussi à être prospect. Ils étaient sacrément bien conditionné pour accepter de se faire malmener par les membres du club et surtout de faire les tâches ingrates... Je ne sais pas si j'aurais été de bonnes constitutions pour accepter de me faire traiter comme une moins que rien malgré les échelons que l'on peut gravir.. Ma grande gueule aurait eu raison de moi et je n'aurais sans doute pas pu rentrer chez les Irons. Ma place actuelle me convenait très bien. Je savais pertinemment que je serais toujours secourue si j'avais besoin d'aide, je faisais partie de la famille même si mon père et Simon ne faisaient plus partis du monde des vivants. Mon comportement et ma grande gueule en agaçaient plus d'un ici, mais après tout, c'était mon caractère, ma personnalité, et si l'on ne m'appréciait pas à ma juste valeur alors cela m'était égal. Mon père m'avait toujours dit depuis mon plus jeune âge de ne jamais oublier qui je suis ni d'où je viens, que je n'avais à changer pour personne si ce n'est pour moi-même. Cette phrase là était mon mantra. Mon côté diva était le plus souvent expliqué par le fait que très peu de ces hommes me connaissaient réellement. Certains étaient là depuis ma naissance ou lorsque j'étais encore enfant, mais beaucoup d'entre eux étaient là depuis seulement quelques années, il ne me connaissait pas assez bien pour juger. Peu importe, j'étais moi même et je ne jouais pas quelqu'un d'autres comme certaines filles que j'observais dans les bars qui pour plaire, se vendaient littéralement comme des morceaux de viande.

Assise au comptoir, le prospect présent est gentil et discret, je ne l'ai pas vraiment abordé depuis son arrivée mais je dois dire qu'il fait assez bien son job, il est apprécié par les membres du club et il tient bien le clubhouse. Son verre de vodka est généreusement servi c'est la raison pour laquelle je verse un peu plus de sous que prévu en lui faisant un clin d'oeil pour régler ma note. Il est plutôt mignon mais pas mon style. Travis arrive et je suis ravie de le voir. Il était charmant, je pourrais me perdre dans ses yeux, d'un bleu à tomber. Il est discret, raffiné et je l'apprécie énormément, cependant je ne sais pas véritablement ce qu'il pense de moi mais après tout est-ce que ça m'importe? Il m'imite en commandant une bière au prospect. A mes côtés, je le regarde de haut en bas en l'écoutant entamer la conversation.

Je ne sais pas qui a la vie la plus merdique entre nous deux ces temps-ci mais je suis persuadée que je tiens bien mieux l'alcool que n'importe quelle fille du club ! Mais je dois l'admettre... Je n'arriverais jamais à vous détrôner, vous me gagnez tous haut la main !

Je ris en suçant la paille que le prospect m'avait mise dans mon verre. La couleur orange de la paille ne laissait pas paraître les traces de rouge à lèvres que je laissais en la mettant entre mes deux lèvres. Sirotant ma vodka qui me brûlait quelque peu la gorge, mon attention se pose sur mes valises qu'il regarde également. Les paroles qui prononcent ensuite me laissent à penser qu'il a envie de connaître la raison de ma venue ce soir tard et surtout pour quelle raison j'ai un sac à mes côté. Ne voyant pas Crom j'avais envoyé un message sur son téléphone portable pour lui expliquer mes mésaventures et lui demander si je pouvais dormir au club quelques temps. Avant que je ne réponde à son frère Travis, mon téléphone vibra sur le comptoir. Portant mon regard sur l'écran allumé, je constate avec joie que Crom n'y voit pas d'inconvénient, ouf, un poids en moins sur ma conscience.

On peut peut être faire les deux?


Dis-je avec un clin d'oeil. Je bois une gorgée à nouveau après avoir fait claquer mon verre contre le sien  avant de le déposer sur le comptoir. Glissant un peu de mon tabouret je me retrouve face à cet homme qui est prêt à m'écouter.

Combien de chances j'avais d'avoir en rentrant de mon sport, de voir mon appartement inondé de toute part? Je ne savais pas qu'habiter au dernier étage était un inconvénient... T'imagines toi? Je ne veux pas avoir l'annexe de la piscine municipale chez moi à chaque grosse pluie !

Je hausse les épaules en faisant la moue.

En gros, je n'ai nulle part où aller à part ici pendant quelques temps, jusqu'à ce que tout soit réparé.. Je ne me vois pas dormir à l'hôpital dans une chambre de garde, ils seraient encore capable de me réveiller la nuit pour que j'aille travailler.

Devais-je lui dire que mon appartement était mon refuge? Qu'avec ma mère c'était la grosse merde et qu'on ne se parlait plus? Hum... laissons ça pour plus tard. Je lui souris avant de prendre mon verre dans ma main et de le ramener plus près de moi.

Et toi alors? ça va dans ta vie?

_________________
    Change the world
    Ce que vous ne faites pas vous procurera les mêmes regrets que les erreurs que vous faites...
    (c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar




Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Tori Crawford pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ma vie se passe sans moi ll Travis Hier à 18:43

Etre prospect, c’est montrer qu’on en veut et qu’on en a une grosse paire dans le pantalon. Il faut être un homme pour accepter certaines choses sans broncher et encore plus pour refuser poliment. Et moi, peut être dû à mon âge, mais j’ai saisi la nuance bien plus facilement que les petits jeunes. Je lâche un rire bien gras quand elle me parle de vie merdique. Je ne trouve pas spécialement que la mienne le soi. Mais je l’écoute continuer en parlant de l’alcool qu’elle ingurgite en répondant à ma question. Question lancée plus pour rire que pour en attendre une réponse.

- Mais regarde autour de toi, je suis loin d’avoir une vie merdique. J’ai de la famille, des amis, un toit au dessus de la tête, je ne manque de rien et surtout pas de jolies demoiselles avec qui passer des soirées comme celles-ci !

Bien entendu que la jolie demoiselle n’était autre qu’elle. Avouez qu’elle est splendide. Ses longs cheveux blonds, bien que quelques peu en bataille, lui donnait un air de poupée, trop belle pour être vraie. Ses yeux pétillaient de vie et de défi. Et son sourire ferait se damner même le plus pieu des saints. Et je ne vous parle pas de son corps, de ses petits seins tendus, de son cul bien rebondi. Elle a tout pour elle la donzelle !

- Oh je ne suis pas un grand buveur et j’espère que tu ne boiras pas trop en ma compagnie, j’ai toujours plus de plaisir à discuter avec une jeune femme en toute possession de ses moyens. Et puis, tu n’as besoin de rien pour m’impressionner !

Je ne mens pas, je ne cherche pas à être impressionné, je ne cherche pas non plus à la voir tellement saoule que je ne pourrai plus voir sa vivacité d’esprit. J’aime une femme qui a du répondant et du charme, c’est plus fort que moi. Demandez à mon épouse si les jolies jeunes femmes ne sont pas mon point faible ? Elle vous répondra qu’elle n’a plus assez de doigts pour parler de toutes ces donzelles qu’elle a dû déloger de mon lit, notre lit !

Là, je fais tinter nos deux verres dans un santé silencieux. Puis je lui propose de l’écouter. Mon père m’a toujours appris à écouter les femmes. Il rigolait sur le fait qu’une femme qu’on écoute est une femme conquise. Je ne vais pas le contredire sur le fait que les femmes ont la langue bien pendue et aiment parler. De tout, de rien ! Surtout de rien ! Désolé, je pars dans mes pensées. Son appartement est inondé et elle reste ici, chez moi, pour quelques temps. Ce n’est pas pour me déplaire d’avoir une somptueuse créature pour me tenir compagnie mes longues nuits de solitude, mais si elle était dans mon lit ça me dérangerait encore moins. Putain, allez pas dire que vous n’avez pas remarqué que sa beauté est éclatante.

- Je ne vais pas te mentir, je suis vraiment heureux de savoir que tu seras souvent dans les parages, mais tu vas me rendre fou !

Savoir que cette créature de rêve dort dans une ou deux chambres après la mienne, seule ! Enfin je l’espère ! Ca va me rendre fou. Je vais pas beaucoup dormir moi en imaginant son corps froid enroulée dans une petite couverture pas douce du tout en plus ! Enfin il va falloir que j’apprenne à me contenir ! Je fais un sourire en coin à sa question et je bois une grosse gorgée de mon verre que je fais tourner dans ma main inlassablement depuis tout à l’heure.

- C’est le pur bonheur. Rien de nouveau par contre. Tu sais jouer au billard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Ma vie se passe sans moi ll Travis

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie se passe sans moi ll Travis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [ROSA] Une nouvelle façon d'avoir le passe Eon !
» Addison Hill ♦ Sans regret du passé, Ni peur de l'avenir.
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: Mid-City :: Iron Brotherhood clubhouse-