AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Avec l'alcool la fête est plus folle ( pv Calista )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Compliqué
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Avec l'alcool la fête est plus folle ( pv Calista ) Mer 9 Jan - 14:30


La fête sera plus folle - Calista & Gabriella
Ma vie est totalement sans dessus dessous, mais je m’en fous car je suis heureuse. Je ne peux plus exercer la médecine tant que je ne suis pas en ordre avec mes papiers, donc je ne peux effectuer mes derniers mois d’internat. Je sais que je risque bien de ne pas avoir la place que je souhaiterais au Scripps par la suite, mais rien ne peut empêcher mon bonheur. J’ai retrouvé quelqu’un qui m’est cher, il y a peu de temps. On se réapprivoise, on tente de se pardonner et de ne pas se perdre totalement. D’un autre côté, je suis fiancée à l’homme que j’aime, au père de mon fils. Seule petite ombre au tableau, mais à laquelle je peux rien faire, ma famille qui m’a reniée. J’y pense très souvent, je leur écris, je leur envoie de l’argent qu’ils refusent, mais c’est leur choix et je me dois de l’accepter. En attendant, pour ne pas tout oublier, je révise, j’ai d’ailleurs réussi mes derniers examens. Ma vie a tellement évoluée, changée, je ne suis plus la jeune femme trop naïve ni même celle qui se cachait pour un rien, qui rougissait pour une simple boutade. Seule chose qui ne changera pas en moi, c’est cette foi toujours plus grandissante. Je crois que rien ni personne ne pourra m’enlever ça du coeur et de l’esprit ! Je ne passerai jamais à autre chose, je crois en Dieu, je sais que je lui dois beaucoup et je le remercie chaque jour qu’il me permet en plus de passer sur cette terre.

Enfin aujourd’hui, j’ai envoyé un message à Calista. C’est une infirmière avec qui j’ai bossé tellement longtemps. Un amour de jeune femme avec un bon petit caractère. Je l’apprécie énormément et malgré que  je ne sais pas si je reviendrai un jour dans ce lieu qui m’a tant apporté, je tenais à la voir, à prendre de ses nouvelles. Alors je lui ai proposé d’aller ensemble boire un verre au Prohibition. J’aime bien l’ambiance de ce bar, c’est ancien, de la bonne musique en live qui y passe en permanence et puis leurs cocktails sont délicieux sans être hors de prix, un point super positif. Bon, je n’y vais pas non plus tous les jours hein, mais ça nous arrivait d’y aller après une garde avec des collègues. J’ai enfilé une petite jupe noire, des collants noirs fantaisies et sur le dessus, un chemisier léger gris clair, sous ma petite veste en cuir. Mes sautoirs au cou, mes talons aux pieds me voici partie vers ce bar. Pour la première fois, c’est Connor qui s’occupe du petit tout seul, je n’ai nulle peur, j’ai déjà à maintes fois pu remarqué que c’est un père génial. Bon, je me doute qu’au premier soucis une fille du club accourera pour l’aider ! Cela me fait même rigoler ! Je quitte notre appartement lui promettant un texto une fois arrivée et avant de partir. J’aime bien toutes ces petites attentions qu’il a maintenant pour moi, tout a tellement changé, tout s’est tellement amélioré !

La musique à fond pendant tout le trajet, j’arrive rapidement sur les lieux. Je me trouve une place de parking dans un lieu assez éclairé et je continue à pieds jusqu’au bar où j’entre assez facilement et je nous trouve une table à mon amie et moi.  Une table pas trop loin du groupe, mais assez à l’écart pour ne pas être emmerder par les vieux lourds qui trainent ici souvent. Je m’installe et je commande un cocktail à base de tequila et de jus de fruits. Quelque chose de léger et puis je ne compte en prendre qu’un surtout que je dois prendre le volant juste après. Et puis, si jamais un jour il le faut, j'appellerai un taxi et je viendrai chercher en joggant ma voiture le jour suivant. Et oui, j’ai le temps de reprendre mon jogging maintenant, quasi journalier. Enfin quand Courtney, Elena ou une autre accepte de tenir le petit pendant que je coures. Je ne dis pas que j’aime le placer aussi souvent, mais j’avoue que courir me fait le plus grand bien et j’en ai besoin pour ne pas virer folle toute seule, comme maman au foyer, à la maison. Un rôle que j’aime, mon rôle de maman, tant qu’il est ajouté à mon autre métier, mon autre passion la médecine. Là, par contre, dans ma situation actuelle, je virerais vite folle à lier. Mais je ne  vais pas y penser longtemps que mon amie fait son entrée dans le bar. Je lui fais un signe de la main pour l’inviter à me rejoindre et j’appelle en même temps le serveur de tout à l’heure pour qu’il prenne sa commande avant de me ramener mon verre. Ca nous permettra de trinquer. Quand elle arrive, je me lève et viens l’embrasser sur la joue après l’avoir prise quelques secondes dans mes bras « Salut ma belle ! Contente que tu aies pu venir ! » Puis je me rassois et je continue « Alors comment vas tu ? » depuis presque trois semaines. Purée, c’est déjà trop long !
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calista J. Lockhart
avatar




Avatar : Astrid Berges-Frisbey
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Infirmière urgentiste au Scripps Mercy Hospital
Age du perso : 27 ans
Copyright : BALACLAVA

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Avec l'alcool la fête est plus folle ( pv Calista ) Jeu 10 Jan - 12:11



Avec l'alcool la fête est plus folle


Musique country en fond sonore, je peux démarrer tranquillement pour rejoindre Gabriella pour boire un verre bien mérité. Il faut dire qu'avoir décidé de travailler pour le réveillon, noël et le lendemain de Noël m'a permis d'enjoliver mon salaire de fin d'année. Maintenant, je peux paisiblement profiter de mes petites vacances. Alex, John et moi, on a décidé de fêter ensemble et de ne s'offrir nos cadeaux que le jour du Nouvel An. On n'a pas trop eu le choix non plus. Eux ont laissé leur restaurant ouvert pour profiter du bon chiffre d'affaires de cette époque de l'année et moi, j'ai préférais me vouer à mon travailler sachant bien que les accidents et autres péripéties sont toujours plus importantes à ce moment-là de l'année. C'est toujours comme ça, et même au Nouvel An quand l'alcool coule à flots dans les verres, on se retrouve vite embarqué dans les urgences, au point que le personnel hospitalier ne sait plus où donner de la tête. Personnellement, j'en ai rapidement pris l'habitude, mais ça étonne toujours malgré les publicités de préventions qui ont redoublé autant que les accidents.

Sur le siège passager, repose mon sac à main, mais aussi petite boîte contenant des biscuits de Noël. De coutume, avant que Gabriella se voit obligée de quitter son poste le temps pour régler ces papiers, j'en apportais toujours en salle de repos. Mais comme elle n'a pas pu en profiter, j'ai décidé de faire une fournée pour elle. C'est la moindre des choses en plus d'un petit cadeau pour son bébé, j'ai craqué sur une peluche de Winnie l'ourson et j'ai pensé que peut-être ça plairait à son bébé.

Chantant à tue-tête avec la sensuelle et profonde du chanteur, je me laisse aller au plaisir que peut apporter d'être enfin en vacances. J'adore mon métier plus que tout, mais j'aime tout autant avoir des vacances et du temps pour moi. Je peux dormir plus tard, faire mon sport, les magasins ou encore m'adonner à mes petites passions culinaires, mais aussi musicales. Cela fait un moment que je n'ai pas pu jouer de la guitare. N'oublions pas mes cours de danse de bachata, j'ai continuellement besoin de bouger, de voir du monde et de sortir du milieu hospitalier où les jours ne sont pas toujours heureux. Respirer continuellement l'air des malades n'est pas ce qui apporter un point positif, c'est pour cela qu'il faut avoir des occupations et surtout un esprit de fer. Beaucoup se laissent aller à la dépression à cause de la pression et le temps qu'un tel métier prend.

Une nouvelle musique, et voilà, que je sens le frisson m'emporter à nouveau avec la voix du chanteur. Bon dieu que j'aime les voix profondes comme ça. J'en ai des frissons le long de mes bras. À un feu rouge, je me stoppe et à côté de moi un motard en fait de même dans sa belle harley. Tout comme maman, j'ai un coup de cœur certain pour ce type de deux roues. D'un, on y est plus à son aise et de deux, on a l'impression de construire un monde où le monde liberté s'écrit sur le bitume au fur et à mesure que la cylindrée avance. J'ai le droit à un sourire et bien sûr, je le rends avant de démarrer à nouveau pour me rendre sur un parking plus loin et m'y gare prenant mon temps à observer mon reflet dans le rétroviseur. Pour l'occasion, j'ai troqué mon style simple pour quelque chose de plus habillé ainsi qu'un maquillage simple. Juste de quoi faire ressortir mes yeux. Je préfère le naturel au superflu, c'est beaucoup plus jolie. Même si je dois dire qu'avec le temps et l'entraînement, je suis capable de faire un makeup plus recherché.

Une fois sortie de la voiture, j'efface les plis sur mes vêtements en y passant mes mains et je me rends à pieds au bar que nous fréquentions parfois. Enfin, quand je voulais bien m'y rendre si je ne voulais pas m'effondrer dans mon lit pour ne me réveiller quand j'aurais suffisamment récupéré.

Je suis assez contente de retrouver une bonne température au Prohibition, j'avoue que l'ai à l'extérieur n'est pas excessivement froid, mais il n'est pas chaud non plus. Je souris en donnant un coup d’œil circulaire, jusqu'à voir Gabriella qui me fait signe. Je la rejoins donc, vraiment contente de la revoir après tout ce temps. On n'a pu s'envoyer quelques messages ou bien s'appeler pour avoir des nouvelles l'une de l'autre, mais sans plus. Aujourd'hui, c'est vraiment la première fois depuis longtemps qu'on pourra se parler face à face.

« Salut ma belle ! Contente que tu aies pu venir ! »

La bise faite, je m'installe en face de Gabriella.

« Je suis contente aussi, ça fait trop longtemps. » Fis-je en lui donnant la boîte de biscuit et la peluche. « Tiens, je me suis dit que des biscuits de Noël te feraient plaisir et j'ai pensé à ton fils. »

Quand le serveur arrive pour prendre la commande, je demande la même chose que Gabriella, je n'ai pas envie de quelque chose de trop fort. Je crois qu'avec ces trois jours aux urgences durant les fêtes m'ont déjà saoulé.

« Alors comment vas tu ? »

« Oh, bin écoute, j'ai pas à me plaindre. J'ai toujours autant la forme même si je dois dire que tu manques au service. » Je crois les jambes dans un petit sourire. « Toi ça à l'air d'aller, t'es toujours aussi ravissante. Comment va le petit chou ? » J'ai toujours craqué sur la bouille de son bébé et de ces grands yeux clairs qui observent le monde pour le dépeindre à sa façon. Les enfants, c'est la magie, c'est que maman m'a toujours dit. Ce qui est assez comique en soit, quand on sait que c'est une ancienne détenue qui a pu le dire. On dit souvent que lorsque l'on devient mère, les choses, que l'on change. Pas pour toute, mais pour la majorité, bien heureusement que si. Et Gabriella fait partie de ces femmes qui ont gagné un petit quelque chose d'inestimable.

code by bat'phanie

_________________
Lost Angel
in a corrupt city
WHITE WINGS THAT WILL BE BLACK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avec l'alcool la fête est plus folle ( pv Calista )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
» thialoes ∞ tu noies tes chagrins dans l’alcool ? méfie-toi, ils savent nager
» 06. Heartbreak Hotel [avec Will Schuester]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: Mid-City :: Prohibition-