AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Ariadne Rhodes
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Jessica de Gouw
Statut Civil : Célibataire, coeur & corps difficile à prendre.
Occupation : Nombreux petits boulots ici et là.
Age du perso : 25 ans.
Copyright : Presleycash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Lun 12 Mar - 19:03

L'Iron Brotherhood pour les nuls


▼▲▼


Assise dans un petit café de Mid-City se trouvant qu'à quelques lieux du clubhouse de l'Iron Brotherhood, Ariadne dégustait un moka tout en profitant du wifi gratuit qu'offrait l'établissement à ses clients. Jamais n'aurait-elle cru faire une recherche ainsi sur les groupes de motards criminalisé. Ariadne avait beau savoir qu'elle ne devait pas se fier à tout ce qu'elle pourrait trouver sur internet, c'était pour l'instant la méthode la plus efficace à laquelle elle pensait pour avoir une idée du monde de son père biologique. Il lui était peut-être nécessaire d'en faire autant, peut-être ne vivait-il pas véritablement ici ou encore peut-être qu'il ne vivait tout simplement plus, mais c'était cette vie qu'avait sa mère avant que tout ne lui échappe. Pour sa part, pour une fois dans sa vie, elle voulait avoir un contrôle sur sa vie et elle avait envie de croire qu'en se plongeant dans certaines facettes de son mode de vie d'autrefois, elle trouverait comment. Défilant les informations sous ses yeux, certaines lui tirant d'ailleurs des grimaces désapprobatrices, elle ne pouvait que reconnaître que les fondements même à l'origine de ces groupes de bikers lui plaisait bien... La liberté. Il y a peu, elle ne prenait même pas le temps de réfléchir à son existence, il n'y avait que sur la glace qu'elle la ressentait légèrement. Aujourd'hui elle la souhaitait plus que tout... Ils auraient au moins ça en commun.

Posant son téléphone près d'elle, Ariadne expirait un grand coup tout en regardant autour d'elle, essayant de deviner si l'une de ses personnes pourrait l'aider à en savoir plus sur les bikers locaux. Son "radar" lui laissant croire que non, elle passait une dernière fois à la caisse cette fois pour se procurer un café pour emporter. Sortant du café, elle traversait la rue afin d'emprunter le trottoir passant le plus près du club house et marchait en sa direction. Tellement concentrée sur le club house et la possibilité de peut-être apercevoir l'homme au tatouage d'aigle qu'elle en oubliait tout le reste... Dont l'homme dans lequel elle passa bien près de foncer. S'arrêter juste à temps, elle avait fait en sorte de ne pas tout renverser son café sur eux, négligeant son téléphone encore ouvert sur ses recherches sur les bikers qu'elle se dépêchait de récupérer espérant qu'il n'ait pas eu le temps d'y voir quoi que ce soit. « Désolé de ma négligence... J'étais perdue dans mes pensées. » Les cheveux plutôt longs coiffés légèrement vers l'arrière, séduisant, c'est toutefois ce que portait l'homme qui retenait son attention.... Merde. S'attardant sur son insigne de prospect, elle essayait de se souvenir à quoi ce titre correspondait.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar

Petit nouveau


Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Wendy Falco pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Ven 16 Mar - 18:48

Mon quotidien était dans un sens, tout ce que j’ai toujours connu, militaire. Comme quand j’étais une jeune recrue. Nettoyage des chiottes, récurage des sols et briquage des bécanes. Le travail manuel ne me faisait pas peur, la manière dont les membres du club me traitaient pour me faire craquer non plus. Ils voulaient que je fasse mes preuves, je les faisais, c’était aussi simple que ça. En attendant, ce qu’il me donne est bien plus précieux à mes yeux. Je me sens à nouveau un homme important. Comment nettoyer des chiottes fait de moi un homme ? C’est tout ce que je fais autour de ça qui est important. J’ai à nouveau cette fraternité que j’avais presque oubliée de mon boulot premier. L’adrénaline ne va pas tarder à monter surtout vu les derniers événements en ville, Jackson m’a fait comprendre d’une manière plutôt directe que je serai bientôt mis à contribution pour mes talents en tant que maitre des explosifs.

Enfin aujourd’hui, c’était corvée commissions. J’ai été jusqu’au supermarché acheter tout ce dont on avait besoin au club avec un autre prospect. Lui est allé apporter chez Crom ce que le président avait personnellement demandé et moi, je reviens au clubhouse des Iron pour déposer tout le reste. J’ai pris le van tellement y avait à débarquer. Une fois descendu de ce véhicule, je passe par devant pour aller ouvrir les grandes grilles et y entrer avec celui-ci, mais je m’arrête tout juste pour qu’une jolie brunette ne me fonce pas dedans. Elle fit tomber son téléphone cellulaire. Je regarde alors qu’elle se dépêche d’aller le ramasser, ne me laissant pas tout le loisir de lui rendre ce service. J’ai tout de suite remarqué que c’était ouvert sur une page qui montrait l’insigne du club, je lui dis alors, dans un sourire en coin non dissimulé

- Pardon mademoiselle, mais ne croyez pas tout le tissu de mensonges qui est écrit sur nous là dedans.

Puis la regardant le plus possible droit dans les yeux

- Et ne vous excusez pas, c’est toujours agréable une telle rencontre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ariadne Rhodes
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Jessica de Gouw
Statut Civil : Célibataire, coeur & corps difficile à prendre.
Occupation : Nombreux petits boulots ici et là.
Age du perso : 25 ans.
Copyright : Presleycash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Lun 19 Mar - 18:16

L'Iron Brotherhood pour les nuls


▼▲▼

Ariadne avait silencieusement souhaité à de multiples reprises qu'il n'ait pas eu le temps de voir ce qui était ouvert sur son téléphone. Si elle avait cru pendant un moment que la rapidité avec laquelle elle s'était penchée pour le rattraper jouerait en sa faveur, l'entendre lui préciser avec amusement qu'elle ne devait pas croire tout ce qu'elle avait pu y lire lui fit comprendre le contraire. Sans qu'elle ne puisse y faire quoi que ce soit, ses joues se colorèrent d'une teinte pourpre ne faisant que renforcer le malaise qu'elle éprouvait présentement. Que pouvait-elle dire ? Absolument aucune raison crédible ne lui venait en tête et elle savait déjà que si elle ouvrait la bouche pour tenter de trouver une justification, elle ne ferait que s'enliser d'avantage.

Son regard fixé aux siens, l'attitude malgré tout agréable qu'il avait à son égard lui laissait comprendre qu'il n'était pas vraiment dérangé par les recherches avouons le bidon d'une inconnue. Elle aurait pu retrouver sa confiance, mais il y avait quelque chose dans son regard qui la désarçonnait complètement. « Ah oui ? Je... Vous rencontrez est agréable aussi. Enfin. Je m’appelle Ariadne.» Parce que oui, pour qualifier ça de rencontre, la moindre des choses était de se présenter ? Pas vrai ?

À cet instant, l'envie de tourner les talons et de faire comme si rien ne s'était passé lui effleura l'esprit, mais en même temps... peut-être ne perdait-elle rien à tenter de prolonger la discussion ? Après tout, il savait déjà qu'elle s'intéressait au Club et elle ne devait pas être la seule jeune femme à le faire ? C'était connu après tout que les motards étaient souvent entourés de tas de jolies femmes... Peut-être comprendrait-elle mieux le milieu de son père si elle discutait avec lui ? Après tout, ce qu'elle cherchait à savoir n'était pas vraiment lié à ce qu'ils faisaient en matière d'illégalité, mais plutôt le concept en lui même. « Je suis gênée de ce que vous avez vu sur mon téléphone.. c'est juste... que ce mode de vie m'intrigue beaucoup. »
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar

Petit nouveau


Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Wendy Falco pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Mar 27 Mar - 19:57

Entre une légère hésitation au moment de m’adresser la parole et l’empourprement de ses joues, j’ai tout de suite compris que ma rencontre aussi fortuite soit-elle la rendait mal à l’aise. Mais je ne perdais pas mon sourire et mon calme pour autant. Je connais certains de mes nouveaux frères qui auraient déjà été guidés par leur paranoïa, mais moi, c’est tout le contraire. Mon regard sur sa personne se faisait plus discret, plus anodin. Je ne voulais pas la faire fuir, son  malaise m’amusait à vrai dire. Elle semblait si loin de notre monde et pourtant s’y intéressait. Peut-être juste une nouvelle venue en ville ? Un demi sourire collé sur la face, je lui dis, tentant de capter son regard je répondis à ses présentation, avec un air totalement décontracté

- On peut se tutoyer, c’est toujours plus sympathique. Moi, c’est Travis !

Mon regard sur elle se plissait quand elle parlait d’être intriguée. Je ne la voyais pas du tout s’intéresser à ce monde, mais qui sait, peut-être une nouvelle groupie. Je tentais de détailler chaque expression, chaque geste, chaque détail, tout en ne paraissant pas la juger. J’en avais l’habitude, je devais l’avoir appris pour mon ancien boulot de militaire. Mais mon regard finit par divaguer vers un petit bar un peu plus loin, je lui montre d’un geste du menton

- Je vous paie un verre en échange d’infos croustillantes sur un banal club de motards ?

Je n’aurais qu’à fermer les portes du van avant d’y aller. Oh et surtout d’envoyer un sms à un de mes frères pour le prévenir. Ils doivent toujours savoir où je suis. Je ne suis que prospect après tout ! Et puis, même si cela ne me dérange pas de boire un verre avec une telle femme, je sais tenir ma langue face à des courbes subtiles et délicates ! Je ne dirai jamais un mot de plus que ce que je n’ai décidé de faire. Et quand je regarde le petit bar, elle ne devrait pas en avoir peur, il y a jusqu’à des gens en terrasse, donc pas de risques pour elle ! Ou peut-être pour sa réputation à être vue avec un gars aux couleurs d’un gang à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ariadne Rhodes
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Jessica de Gouw
Statut Civil : Célibataire, coeur & corps difficile à prendre.
Occupation : Nombreux petits boulots ici et là.
Age du perso : 25 ans.
Copyright : Presleycash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Dim 1 Avr - 14:40

L'Iron Brotherhood pour les nuls


▼▲▼

Les vouvoiements avaient toujours été naturels pour elle, une forme de politesse qu'elle tentait de laisser de côté pour camoufler un peu son éducation et ses manières de bourgeoise. Après tout, elle ne s'était jamais vraiment qualifiée comme tel car en dehors de son amour pour la culture et les belles choses, elle ne s'était jamais senti appartenir à ce monde. « Je préfère aussi. » Il y a quelque chose d'intimidant à l'idée d'être en présence de quelqu'un lié aux Iron pour la première fois, mais Ariadne ressent une certaine aise en compagnie de Travis qui lui donne envie de saisir l'occasion. Après tout ce qu'elle avait vécu, elle doutait que les Irons puissent lui faire découvrir pire du mois, sa mère avait sans doute préféré cette vie à proximité d'eux sans quoi jamais elle ne lui aurait laissé un tel indice en sachant qu'elle ne manquerait pas l'occasion.

Suivant du regard le bar dont il lui faisait mention, Ariadne se mordillait légèrement l'intérieur de la joue. Elle ne savait pas à quoi s'attendre, mais il n'y avait rien de mal à partager un verre ou deux en compagnie de lui dans un lieu publique après tout. Jamais encore, elle n'avait passé autant de temps dans les bar, et même si ça la sortait de sa zone de confort, c'était loin de lui déplaire. « Je suis partante pour un verre oui. Mais je ne vais pas vous... Te poser de question... Enfin je serais plus à l'aise si on faisait comme si tu n'avais pas vu ma petite recherche. » Elle n'avait pas l'intention de lui poser des questions sur ce qu'était le club, de toute façon bien qu'elle n'y connaissait rien d'autre que le peu qu'elle avait lu, elle savait parfaitement qu'il n'allait pas confier les secrets des Irons à la première venue.

Attendant le temps qu'il s'éloigne pour s'assurer que tout était bien fermé sur sa bagnole, elle se mit ensuite en marcher avec lui en direction du petit bar. Une destination qu'ils atteignirent rapidement et prenant l'une des places disponibles sur la terrasse, Ariadne hésita puis demanda une bière alors qu'on les approchait. Regardant la serveuse s'éloigner, elle rapporta son attention sur Travis. Acceptez lui avait semblé être la bonne chose à faire, mais maintenant qu'elle s'y trouvait, elle se sentait immensément maladroite et cherchait désespérément un sujet de conversation. « C'est la première fois que je viens ici. Alors je te rassure, je ne rôde pas toujours dans le coin. Ça semble bien comme endroit. »
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar

Petit nouveau


Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Wendy Falco pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Mar 10 Avr - 18:11

Bien que la jolie brunette ait accepté mon invitation pour un verre, je sens bien qu’elle n’est pas totalement à son aise. Je ne devrais pourtant pas analyser chacun de ses gestes, mais c’est plus fort que moi. Un reste de mon ancien boulot ! Je fais un petit sourire en coin amusé lorsque la demoiselle me demande d’oublier ce que j’ai vu sur son téléphone portable. Je ne relève pas cette demande, je  serais bête de le faire, alors que je compte bien y revenir à un moment ou à un autre et que je risquerais bêtement de la faire fuir. Son regard si clair semble avoir une lueur d’obstination cachée sous cette carapace de mal être. Je ne sais pas, elle m’intrigue largement. Généralement, on ne se cache pas d’une telle  chose, on avoue juste avoir une curiosité un peu mal placée. Personne qui cache une information d’une telle importance est généralement la personne qui veut s’en servir à un but des plus douteux. Non ce n’est pas de la psychologie de comptoir, c’est une des premières choses qu’on t’apprend en tant que Marines pour le corps des Etats-Unis d’Amérique, c’est que plus une personne cache un fait anodin, moins ce fait se révèle aussi anodin que ça au final.

Enfin nous allons prendre place autour d’une petite table en terrasse de ce petit bar. La demoiselle prend une bière et j’en fais de même. J’avoue avec un air mi amusé, mi étonné collé au visage. Je m’attendais à ce qu’elle prenne soit quelque chose de plus raffiné, soit de non alcolisé. Mais c’est toujours mieux d’être étonné. Je la détaille, avec le plus possible de subtilité. Je ne veux pas passer pour un gros pervers que je ne suis pas. C’est juste qu’elle a un corps sublime et que ce serait dommage de se priver de la vue. Je hausse un peu les épaules à son affirmation.

- Ici ou ailleurs pour moi c’est pareil. J’irai de toute façon, là où ma bécane m’amènera. Alors dis moi que fais-tu dans la vie quand tu n’espionnes pas les Iron Brotherhood ?

J’aime bien mettre les gens un peu mal à l’aise, les pousser dans leurs retranchements pour savoir ce qu’ils cherchent réellement. Et je crois que ça ne serait pas une mauvaise idée face à cette jeune femme qui semble bien curieuse, sans vraiment l’être. Je ne sais pas expliquer les sentiments qu’elle me fait ressentir. Enfin le serveur nous apporte nos consommations. Je lève vite le mien dans le signe santé et je le porte à mes lèvres pour en boire une longue rasade. Puis Je pose bruyamment mon verre sur la table, ne la quittant pas du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ariadne Rhodes
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Jessica de Gouw
Statut Civil : Célibataire, coeur & corps difficile à prendre.
Occupation : Nombreux petits boulots ici et là.
Age du perso : 25 ans.
Copyright : Presleycash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Dim 22 Avr - 17:42

L'Iron Brotherhood pour les nuls


▼▲▼

Il existe chez les bikers cette vision de la liberté qu'elle a compris bien avant de commencer ses recherches en se basant sur des articles d'une justesse probablement douteuse. Un petit indice dans le peu de ce que sa mère lui avait témoigné dans son héritage, mais aussi dans tellement de morceaux de mémoires qui s'assemblaient ensemble maintenant qu'elle en savait d'avantage sur ses origines. Si elle hoche la tête au début de sa réponse, son mouvement s'immobilise dès lors qu'il lui demande ce qu'elle fait lorsqu'elle n'espionne pas le groupe. Les pommettes rougissant sans aucun doute, elle se mordille légèrement la lèvre inférieur. Un sourire gêné semble habiter en permanence son visage. En cet instant, Ariande n'a aucune envie de mentir. D'abord parce que si elle veut se rapprocher des bikers, ce n'est pas en prétendant être quelqu'un qu'elle n'ait pas qu'elle va y arriver, mais aussi parce qu'elle en a assez de jouer un personnage qu'elle n'est pas.

« Si ça peut changer quelque chose... ce n'était que la troisième fois que je recherchais des informations sur le club... Et je n'ai absolument aucune intention malveillante. »

Mais ça il s'en doute surement, sans quoi il ne serait pas là face à elle. Interrompue par le serveur qui dépose les consommations face à eux, Ariadne venait prendre la sienne et saluait le geste de Travis avant de boire à son tour. Plongeant son regard dans le sien quelques instant, elle ne parvenait pas à le soutenir bien longtemps. Non pas parce que son regard lui faisait de l'effet car même s'il était séduisant, elle savait garder une distance avec les hommes. Mais parce qu'elle avait encore cette impression qu'il tentait de lire en elle et elle ne savait pas jusqu'à quel point il y arrivait.

« Il n'y a pas grand chose à dire. Je viens d'arriver en ville et je me cherche un petit boulot question de gagner de l'argent avant de trouver un truc plus sérieux. Je suis avant tout une patineuse artistique alors vraiment, il n'y a pas à craindre de moi. »

C'était plus fort qu'elle, elle se devait de le préciser même si au fond elle ne comptait pas dévoiler ce qu'elle voulait véritablement. Pas tant qu'elle ne saurait pas si son père s'y trouve véritablement ou non.

« Et toi à part ton lien avec l'Iron Brotherhood.. Tu fais quoi dans la vie. »

Légèrement amusée de retourner la question ainsi, Ariadne venait prendre sa bière et en buvait à nouveau. Attendant patiemment de voir s'il répondrait ou non à cette question.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar

Petit nouveau


Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Wendy Falco pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Jeu 3 Mai - 10:53

J’appréciais fortement, je dois bien le dire, de voir une si jolie femme rougir sous mes paroles. Même si cela ne venait pas de compliments, cela ne la rendait que plus attirante. Je lui sourie donc, ne la quittant que par de très courtes secondes du regard. A ma question, j’étais fortement intrigué et étonné de sa franchise. Je remarque qu’elle ne ment pas à la manière détendue qu’elle avait de m’en parler. Tout son visage ne s’était pas renfermé, bien du contraire, il rayonnait d’autant plus. Je garde mon sourire en coin, amusé et attendri. Je passe alors une main dans mes cheveux, puis je la laisse quelques secondes frotter ma nuque légèrement crispée et tendue à cause du manque de sommeil.

Alors que j’allais ouvrir la bouche pour qu’elle ne se sente pas, ainsi, obligée de me servir des excuses. Elle n’en a pas besoin ! Je ne suis pas flic et je sais qu’elle n’apprendra pas grand-chose sur internet, sauf si elle veut connaitre les derniers potins à la mode. Mais je ne peux pas, je n’ai pas le temps de la rassurer que le serveur nous amène nos verres. Le mien est directement dans la main, un tic nerveux peut être, une habitude aussi surement, je le fais tourner sur la table dans un très léger bruit que fait le verre glissant sur la table en métal.

Je bois une longue gorgée du mien quand elle commence à me parler d’elle. Parlant d’un petit boulot, mais surtout de ce qu’elle faisait au par avant comme emploi. Ou passion devrais-je dire ! Je fais un signe d’étonnement et un « Wouah » passa le barrage de mes lèvres. Je la scrutais, je l’admirais et puis, avec un rire un peu amusé et totalement sous son charme

- Rien que ça, du patinage artistique. Le métier où tu dois allier légèreté, grâce, force, agilité et travail acharné. J’avoue que là, vous m’épatez, mais vous m’intriguez encore plus !

Comment je connais le patinage ? Car un de mes anciens frères d’armes dans les Marines des Etats-Unis avait une petite amie patineuse, bon elle n’avait surement pas le charme ni quoique ce soit qu’ait cette sublime brune, mais c’est comme ça, que j’en aie autant entendu parler. Mais je me devais maintenant de l’arrêter net dans son délire de persécution ou dans quoique ce soit. Je lève la main, l’agite légèrement devant moi

- Bon par contre, on va se mettre d’accord ! Arrêtes un peu de te justifier ainsi. Déjà le club est pas le dangereux loup garou que tu as vu sur internet et en plus, tu crois que je serais ici, avec toi, à boire un verre si je te craignais ?

Je sourie à sa question, je bois une gorgée de mon verre, puis en le redéposant, je me dis qu’autant être franc non ? Autant qu’elle l’a été dans un sens

- Vétéran du corps des Marines. J’avais besoin d’action, d’appartenir encore à un groupe et les Iron sont arrivés. J’aime nos virées en bécane, l’effet famille qui tourne autour. Sinon j’ai deux enfants et une ex femme qui est bien trop pressée de tourner la page !

Je n’ai pas honte de qui je suis, ni de c e que je suis à l’heure actuelle. Alors je parle sans honte et je suis d’autant plus fier de mes deux enfants. Je l’ai toujours été et rien ne changera l’attachement que j’ai pour ces deux grands ados que j’ai vu grandir et évoluer au fil de mes permissions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ariadne Rhodes
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Jessica de Gouw
Statut Civil : Célibataire, coeur & corps difficile à prendre.
Occupation : Nombreux petits boulots ici et là.
Age du perso : 25 ans.
Copyright : Presleycash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Lun 14 Mai - 0:28

L'Iron Brotherhood pour les nuls


▼▲▼

 Sans doute était-ce dû aux idées préconçues qu'elle s'était faite pour imaginer un peu la vie qu'avait dû avec sa mère et celle qu'elle aurait eue si elle y était restée, mais elle ne s'était pas attendue à entendre un homme décrire de façon aussi juste et avantageuse ce qu'impliquait cette passion qui avait jusqu'à tout récemment été son métier. Une série de compliment qui ne cassait de faire grimper la température dans ce petit bar à la même vitesse que le pourpre sur ses joues. Elle n'avait rien d'une charmeuse et si elle avait prit l’habitude de recevoir des compliments après l'une de ses compétitions, c'était bien différent dans cette circonstance ! Bien heureuse d'avoir son verre face à elle, Ariadne le portait jusqu'à ses lèvres et tentait ainsi de noyer légèrement sa timidité avant de reprendre la parole.

« C'est gentil... Vous avez déjà regardé une compétition ? »

Ariadne avait d'abord été quelques secondes sans savoir quoi répondre lorsqu'il lui avait demandé d'arrêter de se justifier. Ça avait été plus fort qu'elle tant elle s'était sentie complètement ridicule dès l'instant où il avait vu sa recherche sur son téléphone. Il lui faisait d'ailleurs valoir un excellent point, celui qu'ils n'en seraient pas là tous les deux s'il croyait ses intentions malveillante... Finissant de se détendre, Ariadne éclatait doucement de rire tout en hochant la tête.

« C'est d'accord oui ! Je devrais être capable d'arrêter. »

Revenir au sujet précédent était d'ailleurs à son avis une excellente façon de le faire. Elle était d'ailleurs impressionnée en découvrant quelle était son ancienne vocation. Tant de souvenir lui revenait en mémoire depuis qu'elle avait appris pour l'appartenance de son père inconnu à ce groupe, des flash de paroles auxquels elle n'avait autrefois pas véritablement accordée d'attention et qui aujourd'hui prenaient tous leurs sens. Comme s'il pouvait se permettre de porter le moindre jugement à son égard...  

« C'est à mon tour d'être impressionnée ! »

Avoue-t'elle, devenant par le même fait légèrement mal à l'aise dès l'instant où elle avait prononcé ses mots. La description qu'il faisait des Irons la faisait d'ailleurs sourire... si seulement sa mère était restée ici, peut-être aurait-elle connu ne serait-ce qu'une parcelle de que ce c'était. Son sourire avait toutefois diminué lorsqu'il en était arrivé à un point beaucoup moins joyeux qu'était le divorce.

« Oh je suis désolée de l’apprendre. J'espère sincèrement que tout ça n'est pas trop pénible autant pour vous que pour vos enfants. Je viens d'une famille disons... atypique et sincèrement si cela peut vous rassurer. Un enfant est mieux avec des parents séparés, mais heureux... qu'ensemble et malheureux. »

Ariadne ne pouvait dire l'âge de l'homme séduisant qui lui faisait face, elle le devinait plus âgé qu'elle sans difficulté, mais pas de façon exponentiel... Ses enfants étaient-ils en bas âge ? Elle était incapable de le deviner, mais même si les malheurs qu'elle avait vécus rendaient sa vie bien différente, elle demeurait convaincue que son conseil pouvait également s'appliquer à la leur. Elle aurait aimé que sa mère se sépare de son beau-père, mais elle avait choisit de lui offrir une famille unie coûte que coûte et au fond même si elle lui pardonnait, elle ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir légèrement.

« Vous étiez un adepte de moto avant ? Je n'en ai jamais fait, mais j'ai toujours aimé leur « look » On m'a d'ailleurs déjà dit que mes favorites étaient celles qui étaient les moins confortables. »

Et finalement sa mère parlait en connaissance ! Celle de son père biologique était-elle l'une de celles qu'elle trouvait si belle ? Ou au contraire lui avait-elle répondu ça car elle préférait pour sa part celle sur laquelle elle avait autrefois pu se balader... Imaginer sa mère sur une moto avait de quoi l’amuser. Prenant une nouvelle gorgée de sa bière, Ariadne réalisait qu'elle s'habituait de plus en plus au goût et qu'elle commençait d'ailleurs à sincèrement l'apprécier. Son attention toujours tournée vers Travis, elle lui être reconnaissante d'avoir ainsi balayer ce qui était à la base de leur rencontre. Elle avait enfin l'impression de pouvoir profiter de cet instant avec lui et ce même si elle demeurait légèrement pantoise face à lui. Elle se sentait ridicule de lui démontrer avec autant d'évidence qu'il lui faisait parfois perdre ses moyens.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar

Petit nouveau


Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Wendy Falco pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Mar 12 Juin - 13:55

- Je dois bien avouer que non, mais j’ai rencontré beaucoup de monde et j’ai eu la chance de côtoyer une patineuse. Je sais donc ce que cette passion impliquait pour elle, donc par ce biais pour vous !

La franchise est la meilleure des discussions. Je suis détendu, je bois juste un verre avec une jolie jeune femme. Je prends mes aises, c’est plus fort que moi. Surtout que, putain, j’ai un de ces foutus mal de dos. Ce genre de mal de dos, qui vous prend dans la nuque et descends jusqu’au genou. Je suis sûr que c’est de nouveau ma sciatique, mais j’en aie rien à battre, je dois continuer à bosser dur pour les Iron. Grimaçant légèrement de douleur, j’étais ma jambe sur le côté de la table, la massant de ma main.

Je suis soulagé quand elle accepte d’arrêter les excuses, les explications vaseuses. Qu’est ce que j’en aie à branler qu’elle se renseigne sur le club ? De toute façon que compte-t-elle apprendre sur nous par internet ? Qu’on a tué dix fois plus de personnes qu’en vrai ? Que nos enfants sont malheureux, voir totalement abandonnés ? Je ne sais pas, mais la toile n’est pas le meilleur endroit,  à mon avis de vieux croulant, pour faire des recherches sérieuses. Si elle veut vraiment savoir, de un, y a les articles de journaux et de deux, les papiers officiels du club que tout le monde peut consulter.

Mais nous en arrivons à moi, à la raison, plus précisément, qui m’a rapproché de ce club. Je lui explique dans les grandes lignes et je sourie presque honoré quand elle dit être impressionnée.

- Ca fait toujours plaisir de savoir que des gens apprécient ce que vous avez fait pour eux !

Je parle bien entendu en tant que militaire pour le peuple américain. Ma vie a toujours été menée de manière à ce que mes enfants et mes proches soient fiers de moi. Et là, cela me touchait carrément, peut être pour rien, qu’une totale inconnue soit touchée par mon ancien boulot. Par contre une fois que je parlais de divorce, tout le monde avait cette même mine défaite et désolée. Je lui fais un non de la tête.

- Voilà pourquoi je ne suis pas triste de cette séparation. Et ne vous inquiétez pas, mes enfants sont grands et pas mal forts !

Surtout ma fille qui a un caractère du tonnerre de feu. Enfin heureusement on change bien vite de sujet et elle me parle bécane. Je sourie, un sourire en coin qui en dit long sur ma relation ambiguë avec les bécanes, autant qu’avec les femmes d’ailleurs. Puis à la fin de sa phrase, je rigolais légèrement. Lui montrant son verre, je lui dis d’un ton mi amusé, mi convainquant

- Bois ton verre, tu  vas voir à quel point c’est excitant et exaltant de se sentir totalement libre. Tu vas voir à quel point sur une moto, à fond de balle, on oublie tous nos soucis. Comme si être aussi libre, aussi proche de tomber à chaque fois, nous permettais de relativiser même la pire des épreuves. [

Je bois mon verre cul sec et je me lève pour la forcer à se bouger. Je veux lui montrer, lui faire connaitre l’amour de la bécane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ariadne Rhodes
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Jessica de Gouw
Statut Civil : Célibataire, coeur & corps difficile à prendre.
Occupation : Nombreux petits boulots ici et là.
Age du perso : 25 ans.
Copyright : Presleycash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Dim 24 Juin - 18:48

L'Iron Brotherhood pour les nuls


▼▲▼

Ariadne avait simplement hoché la tête lorsqu'il lui avait confirmé que son analyse des fins de relations s'appliquait également à son cas personnel. Un sujet sur lequel elle n'avait toutefois aucune envie de s'étaler encore longtemps, préférant diriger la conversation vers un domaine qu'elle ne connaissait en rien, mais qui pourtant lui semblait beaucoup plus confortable. La moto... un moyen de transport dont elle ne connaissait absolument rien bien qu'elle ne pouvait depuis toujours s'empêcher de tourner le regard dès qu'un moteur rugissait près d'elle. Comme si au fond d'elle-même, sans même le savoir, il y avait cette petite étincelle qui venait de son véritable père. Elle ne pouvait discuter avec Travis de cette sensation, elle était incapable de s'ouvrir aussi facilement de toute façon, mais elle avait envie de découvrir ce que lui ressentait. D'où lui provenait cette passion. Si elle s'était préparée à entendre miles et unes réponses, celle qu'il lui servit n'en faisait absolument pas parti. Médusée, elle était restée un moment complètement figée et bien qu'elle avait suivi son invitation et porté son verre à ses lèvres, elle n'avait été capable que de prendre une infime dernière gorgée de bière. Sa nervosité la gagnait, elle ne pouvait pas vraiment s'asseoir derrière lui sur une moto.... C'était dangereux de roule à grande vitesse sur un tel engin... il serait beaucoup mieux qu'elle reste ici. Elle ne le connaissait pas après tout.

Il lui avait fallu quelques secondes après qu'il se soit levé pour qu'elle le fasse à son tour. Sa peur lui faisait toujours se tordre ses entailles, mais ce besoin qu'elle ressentait de passer par dessus ce sentiment de recul depuis qu'elle était à San Diego état apparemment plus fort que le reste.

« Vous êtes vraiment sérieux ? Moi ? Je... »

Mais au fond, elle n'avait pas de véritables arguments et surtout... elle avait envie d'essayer. Suivant Travis, son coeur battait la chamade et cette sensation redoubla lorsqu'elle comprit que de grimper sur la moto allait également signifier qu'elle allait devoir s'accrocher à lui... Une proximité avec laquelle elle était hautement inconfortable vu comme elle était incapable d'être complètement indifférente face à lui. Suivant tout de même ses pas jusqu'à ce qu'ils atteignent la moto en question, elle suivait ses indications et venait prendre place derrière lui, attendant délibérément le dernier moment pour s'accrocher à son corps.

« Il va falloir que vous preniez le temps de tout m'expliquer... Est-ce que j'ai quelque chose à faire pour qu'on garde l'équilibre ou je dois seulement suivre vos mouvements ? »

Qu'est-ce qu'elle faisait assise ici au juste ? Elle se répétait qu'elle ferait mieux de débarquer maintenant, tout de suite... mais en même temps elle avait tant envie de véritablement découvrir ces sensations qu'il lui avait expliqué plus tôt. Elle n'avait pas l'habitude de faire face à un danger autre que celui des chutes sur la patinoire. En plus, c'était l'occasion ou jamais de découvrir cette sensation afin de pouvoir avoir l'impression au moins d'avoir un peu plus en commun avec son père si elle parvenait à le retrouver.

« Je suis prête. »

Aussi surprenant soit-il, elle se sentait véritablement prête. Approchant son corps du sien, c'est avec une poigne d'abord incertaine qu'elle entourait son torse, mais réalisant que c'était nécessaire, elle se forçait à prendre confiance et à le faire avec plus d’aplomb.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Travis Falco
avatar

Petit nouveau


Avatar : Damon Runyan
Statut Civil : Marié, deux enfants ( en instance de divorce )
Occupation : Prospect chez les Iron
Age du perso : 42 ans
Copyright : Wendy Falco pour l'avatar

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis. Jeu 12 Juil - 14:24

Bien sur que j’étais sérieux. La moto a toujours été une passion pour moi, même quand je n’étais pas Iron. J’ai toujours aimé monté sur ma bécane, partir à l’aventure, sans but précis, juste la liberté et le vent dans les cheveux. Je ne sais pas, c’est le seul endroit, le seul moyen que je me sente réellement libre, réellement bien dans  ma peau depuis que je suis revenu d’Afghanistan la dernière fois. Depuis cette ultime fois qui m’a fait retrouver le côté obscur de la force, ce club de motards pas très clean, mais qui m’offre fraternité et adrénaline.

Quand nous arrivons devant la moto, je lui laisse le temps de se familiarisé avec. Enfin en gros, je lui laisse le temps de s’approcher, de pourquoi pas la toucher, mais une chose est certaine, je ne la laisse pas non plus mijoter trop longtemps sinon, c’est le genre de femmes à repartir en arrière. Et j’aimerais bien faire connaitre ma passion à une personne au moins, je trouve ça super sympathique. Alors je monte dessus, je m’installe et je sens qu’elle prend place à son tour. Lorsqu’elle me demande ce qu’elle doit faire, que je dois lui expliquer, je rigole gentiment et je prends le casque qui pend au sur l’avant de la moto et lui tend

- Vous devriez mettre ça, c’est toujours plus prudent. C’est pas spécialement joli, mais c’est sécurisant !

Surtout pour moi, mais ça je ne le dis  pas. Et puis, ce n’est pas un casque intégrale, il protège juste la tête en cas de choc. J’attends qu’elle l’ait bien accroché sur son crane, regardant cette jolie demoiselle, sans me retourner, par le rétroviseur. Et avant de démarrer, dans un sourire

- Vous êtes magnifique ainsi ! Prête ?

J’attends encore quelques secondes, sagement, lui laissant tout de même la possibilité de descendre de l’engin et de repartir comme elle est venue, mais d’un coup, je sens ses mains venir s’agripper autour de ma taille et le son de sa voix semble vraiment sûr de lui ! Je me décide alors à démarrer et je me lance, lentement pour commencer, ne pas lui faire peur ni la rendre malade. De toute façon, je ne vais pas aller trop loin non plus. On va juste faire un calme petit tour du quartier. Je sens ses mains se resserrer dans un premier temps autour de ma taille et un sourire nait sur mon visage alors que je tourne l’accélérateur pour augmenter peu à peu la vitesse, commençant à zigzaguer au milieu des voitures et tout autre véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis.

Revenir en haut Aller en bas

L'Iron Brotherhood pour les nuls ft Travis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» la 1.5 pour les nuls (et les traitres)
» L'ennéagramme pour les nuls
» L'armée française pour les nuls:
» la compta ortho pour les nuls
» La Gendarmerie mobile pour les nuls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: Mid-City-