AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Des abdos en acier ( pv Everly )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Des abdos en acier ( pv Everly ) Jeu 31 Mai - 19:37

Je venais de revenir de la frontière. Je suis passé au Mexique pour recevoir des médicaments pour ma tante et je lui aie pris quelques réserves, même si tout ça n’est pas donné, mais avec les nouveaux venus en ville, je l’ai moins cher. Je tire tous les avantages de ma collaboration ! Il est 14 heures et aujourd’hui, je tourne en rond. Je me fais chier. Mes potes sont sur un coup en mon absence et le salon  n’ouvre qu’en soirée. Sauf si le client a demandé des rendez-vous en journée, mais d’après le planning c’est calme. C’est un peu normal, le weekend c’est foule, alors la semaine, c’est plus calme. Alors pour me détendre, je m’allume un joint et c’est devant la console que je me pose, mais bon, j’ai vite fait le tour. J’ai finis la majorité de mes jeux et de plus, le nouveau que j’ai acheté est nul. Après un petit moment, je me dis que je passerais bien à la salle de sport. J’y vais assez régulièrement, car pour garder la forme, j’ai pas le choix. Et puis j’aime bien, ça me défoule et j’ai déjà fait de chouettes rencontres là bas. Alors je me mets en vêtements de sport, car c’est un gain de temps. Un marcel blanc et un beau training noir acheté dans un magasin de sport et des baskets plus souples. Je place mes affaires pour la suite dans un sac avec de quoi prendre une douche. Car après un long effort une douche est toujours la bienvenue.

Alors avant de sortir, je vérifie que tout soit bien éteint et bien fermé. En sortant, je pose ma main sur la sainte vierge, car j’ai l’impression qu’elle me porte chance. C’est comme ça, je suis assez religieux et superstitieux. Faut pas mettre en colère les cieux. Je monte dans ma caisse, je la bichonne et le petit sapin odorant est parfait. L’odeur est agréable. Je pose ma main sous mon sigèe et vérifie que mon 9mm y soit toujours. Je préfère être prudent car on ne sait jamais sur qui on peut tomer. Les gens deviennent paranoïaques et puis, on sait jamais comment réagit un Iron.  Entre eux et les nouveaux venus, on est pas dans la merde.

La route n’est pas longue et quand j’arrive à la salle de sport, j’aperçois la belle Everly qui est sur le point d’entrer dans le bâtiment. Je sourie et puis c’est sympa de connaitre du monde. Surtout ici, car quand je regarde la vitrine, il y a vachement plus de mecs que de femmes. Je me gare, mets mes lunettes de soleil. Ouais, je sais c’est pour faire style, car si elles me servaient réellement, je les aurais mis en roulant et puis je vais vers l’entrée. Je marche tranquille et prend un air assez détendu. Malgré tout le stress accumulé ces jours-ci.

A l’intérieur, elle est encore à l’entrée et je dis tout en allant au distributeur me sortir une bouteille d’eau « Hey Everly ! Comment vas-tu ? J’ai l’impression qu’on a le même planning. Allez avoue que tu as calqué mon horaire ? » et finis ma phrase avec un clin d’œil. Bien sûr, c’est pour rire, car je suis venu au hasard aujourd’hui. Je regarde la salle et on peut dire qu’aujourd’hui, il y a du monde « Allez, je vais déposer ça au vestiaire ! » et fais un autre clin d’œil. Je me presse un peu et avec l’abonnement que je prends, le cadenas est toujours à sa place sur mon casier. Puis je retourne directement dans la salle, je vais près de la jeune femme et la regarde avec un petit sourire. Puis je commence mon échauffement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Everly C. Owens
avatar




Avatar : Ana de Armas
Statut Civil : Célibataire détestant la solitude
Occupation : Journaliste
Age du perso : 26 ans
Copyright : PresleyCash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Ven 1 Juin - 20:57

Des abdos en acier

Tobias Hermandez & Everly Owens


Comme presque tous les jours, Everly avait passé la mâtiné à écrire et regrouper l'information qu'elle possédait sur ses articles en cours et à venir. Ce n'est qu'une fois satisfaite du résultat qu'elle s'était arrêtée afin de dévorer l'un des petits plats de son père, confortablement assise sur le petit ilot trônant dans sa cuisine. La jeune femme adorait se noyer dans ses articles, mais à chaque fois son corps  finissait par la démanger et elle se devait d'assouvir son besoin de bouger un peu ! Passant par sa chambre pour enfiler des vêtements de sport directement, elle attrapait son sac de sport et plaçait les écouteurs de son IPOD dans ses oreilles. Quoi de mieux que de courir pour se rendre à la salle de sport après tout ! Son énergie ainsi canaliser, elle serait prête à profiter de la soirée sans risquer de faire trop de bêtises. Parce que oui, ce soir c'était soirée entre copines !

Ouvrant une playlist de musique entrainante qu'elle trouvait parfaite pour l'entrainement, Everly ne tarda pas à commencer son jogging. Filant sur la rue, elle suivait ce chemin qu'elle connaissait désormais par coeur jusqu'à atteinte le fameux Gym où elle se rendait toujours. Une fois à l'intérieur, Everly déposait ce qui ne serait pas nécessaire puis revenait vers l'entrée lorsqu'une voix qu'elle connaissait déjà appela son nom. Se retournant, elle n'avait pas eu à feindre de sourire en découvrant le visage de Tobias. Grand, costaud, beau comme un dieu... Il était une véritable source de motivation en améliorant l'aspect visuel du Gym par sa simple présence. Et en plus... il était sympa !

« Salut ! Je suis en pleine forme et toi ? » Sa remarque sur la fréquence avec laquelle ils se croisaient lui tirait d'ailleurs un rire, elle avait beau le trouver séduisant, elle n'était heureusement pas cinglée à ce point. « Et pourquoi ce ne serait pas toi qui a calqué mon horaire ? » Prenant une légère pause de quelques seconde, elle complétait en riait et haussant les épaules. « Sans doute parce que je n'ai pas d’horaire.»

Lui faisant un petit signe de tête alors qu'il l'informait aller déposer ses choses au vestiaire, Everly avançait vers la salle, venant prendre place contre l'un des tapis de sol mis à leur disposition. Sa première étape était toujours de s’étirer et après la course extérieur qu'elle venait de faire, elle n'allait pas avoir besoin de passer par les tapis roulant. Aujourd'hui elle comptait bien se concentrer sur la musculation. Elle est encore assise par terre à échauffer les muscles de ses jambes quand Tobias revient près d'elle. Profitant du fait qu'il soit légèrement face à elle pour le regarder de temps à autre, elle s'éloignait finalement de quelques pas pour aller chercher des poids puis revenait en position.

S'il y avait une chose qu'elle n'avait jamais particulièrement appréciée, c'était bien de se voir faire des exercices. Toutefois, elle n'avait d'autre choix que d'accepter l'utilité de la chose ! Comme ça, elle pouvait facilement voir si des mouvements ou des positions étaient à corrigée. Concentrée à ses exercice, ce n'est que lorsque monsieur gonflable passa devant elle pour lui bloquer presque complètement la vue du miroir qu'elle s'immobilisa. Fronçant les sourcils, elle remarquait bien vite que Tobias subissait exactement la même chose présentement et cette vision ne fut pas sans la faire rigoler. Lui adressant d'abord simplement un regard amusé, c'est lorsque le ballon humain commença à prendre des pauses qu'elle perdit entièrement sa concentration.
Mourant d'abord d'envie d’éclater de rire, Everly tentait tant bien que mal de garder son sérieux et franchissait l'espace qui la séparait de Tobias.

« Regarde et apprends.... » Elle était hautement ironique bien entendu et son ton de voix le prouvait. « Ça.... ça c'est un mâle. Un vrai. »

Non décidément, elle ne parvenait même pas à rester dans se rôle et son envie de s'esclaffer était de plus en plus impossible à contenir. Le sourire retenue perceptible à chaque coin de ses lèvres en était d'ailleurs la preuve.

« Tu crois que tu serais capable de prendre de telles poses ? »


CODAGE PAR AMATIS

_________________
Pretty little
Firecracker
GOTTA BE CAREFUL with a dynamite stick


Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Lun 18 Juin - 11:34

Toujours sympa d’être en bonne compagnie. Cela est toujours plus motivant. Alors pour plaisanter à l’entrée, j’ai pas réussi à m’empêcher de lui faire les remarques comme quoi, elle colle mon emploi du temps. Je ris à ce que la jeune femme me raconte « Pareil, toujours en forme. Et je suis comme toi, je viens quand j’ai le temps et l’envie. » Je lui fais  un clin d’œil et me dirige vers les vestiaires. Ce que j’aime ici, c’est que c’est sympa, l’ambiance est assez familière et surtout, à part le prix, ils ont tout le matos dont je rêve et contrairement à d’autres endroits, il m’arrive très souvent de tomber sur des bombes. Ce qui était rare dans l’ancienne salle de sport.  La seule femme y était celle du gérant. 50 ans, peut être et bien conservée. Elle était douée pour faire du sport.

Enfin je vais vers la salle et regarde où est la belle, car je compte m’entrainer pas trop loin. Histoire de lui causer de temps en temps. Voilà je choisis une place, mais avant tout, c’est l’échauffement des muscles. 10 minutes, c’est la partie que j’aime le moins. Ca je peux le dire, mais je suis quand même le conseil des pros, car je n’ai vraiment pas besoin d’avoir un problème par la suite. Je commence par les parties du haut de mon corps. La tête, les bras, le dos. Et j’en passe certains mouvements ont l’air con, mais nécessaire.

A l’arrière de là où je suis, il a de quoi gonfler ses muscles et j’ai déjà hâte de passer à la suite, que du naturel chez moi, car je ne suis pas adepte des produits contre nature. Comme le gars qui s’est arrêté par loin. Bien sûr, c’est le genre à ne voir que lui et oublie qu’il n’est pas seul. Notre regard se croisent et veut tout dire, car voir ce type peut être très drôle, mais ce qui est sûr, c’est qu’il va me saouler très vite. Il y a de la place plus loin, il fallait qu’il aille se foutre là. C’est plutôt Everly qu’il gêne au final, mais bon, après quelques instants la jeune femme franchit l’espace qui nous séparait.

J’avais déjà préparé mes poids et n’avait pas commencé, vu qu’elle était arrivée. Et c’est un sourire qui apparaît quand elle me dit de regarder et d’apprendre, mais le prix était la suite, même si c’était ironique. Il aurait approuvé ce qu’elle vient de dire « Et ouais, que veux-tu, ça c’est un alpha, c’est sur ! » et ris légèrement. Ok, en plus d’être musclé comme un taureau sous OMG, il est grand, mais avec tous les produits qu’il prend, ses testicules sont microscopiques donc, il est frustré et compense par ses muscles.

Elle me demande alors si je serais capable de telles prouesses. Je la regarde avec un air outré « Quoi ? » Je finis par me redresser et garde cet air et continue sur ma lancée « Tu sais j’ai une réputation à tenir et puis c’est pas mon genre. » mais voilà que la fièvre m’emporte. J’arrive plus à me contrôler et mes muscles essaient de prendre les mêmes positions. « Aide moi s’il te plait, il se passe un drôle de truc ! » J’ai un grand sourire et je fais ça face à elle. J’en aie même oublié de regarder ce taré devant son miroir et je ris. Bien sur une voix à l’arrière vient nous dire « Je n’aime pas que l’on se foute de moi, vous vous croyez drôles ? » Alors je dis sur un air assez détendu « Désolez mano, je veux juste impressionner la demoiselle en prenant des poses de dur ! » la regarde et dis « Pas vrai ? » et sourie, j’espère qu’elle va me suivre, sinon il y a de fortes chances pour que je me fasse tabasser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Everly C. Owens
avatar




Avatar : Ana de Armas
Statut Civil : Célibataire détestant la solitude
Occupation : Journaliste
Age du perso : 26 ans
Copyright : PresleyCash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Ven 22 Juin - 1:41

Des abdos en acier

Tobias Hermandez & Everly Owens


Everly avait du mal à ne pas rire en voyant monsieur muscle contemplé son corps. Il n'y avait aucun doute que l'amour propre de ce type était plus fort que tout le reste ! Vraiment, à voir comme il se dévorait des yeux, elle ne serait même pas surprise qu'il se soit pas enlever quelques côtes pour être capable de ce sucer lui-même. Ça aurait été de mentir que de dire que la jeune femme n'appréciait pas les corps d'homme bien découpé. C'était tout l'inverse et un dos musclé était sans aucun doute l'une des choses qui lui faisait le plus perdre la tête. Mais les gonflés... c'était très peu pour elle. C'était en immense partie pourquoi son petit commentaire à l'attention de Tobias était des plus ironique et elle était ravie de voir par sa réponse qu'il l'avait parfaitement compris. Jouant le jeu, elle se mordillait la lèvre tout en hochant légèrement la tête alors que son regard scrutait monsieur muscle. Elle n'avait d'ailleurs pas tenue bien longtemps avant de s'esclaffer. Un mâle alpha... elle ne lui ferait même pas confiance pour ouvrir son pot de cornichons...

Provoquant Tobias pour qu'il fasse de même, elle s'était attendue à ce qu'il refuse, et pourtant rapidement il commença à imiter les mimiques. Se pinçant les lèvres pour essayer de ne pas rire, les rares moments où elle trouvait un minimum de sérieux, elle en profitait pour lui faire des clins d'oeil ou émiter les griffes d'une féline. Tellement plongée dans sa bêtise, elle avait complètement oublié le principe de base d'un miroir : S'ils pouvaient voir son reflet... il pouvait aussi voir le sien.

« Ouais... Il sait ce qui m'allume. »

C'est ironique et avouons-le, ça parait énormément. Soupirant, elle trouvait finalement que cette situation l'arrangeait. Il avait beau être insutlé qu'ils se mouent de lui.... si ça signifiait qu'il allait aller se baiser du regard ailleurs que sous leurs yeux, ça l'arrangeait !

« Sincèrement Rich Piana, si tu veux pas qu'on se foute de toi, faut aller plus loin. Ce n'est pas comme si l'endroit n'était pas assez grand. »

Un autre parfait moment où elle aurait dû ne pas passer en bitchmode.... mais c'était plus fort qu'elle. Elle adorait se montrer insupportable et puis, elle était pas mal certaine qu'il n'oserait jamais taper une fille dans un lieu public... Et au pire même s'il essayait, elle devait avouer être presque certaine qu'il ait du mal à se bouger gonflé comme il était. Terminant de s'étirer, elle s'avançait bien de rien pour chercher ses poids et il avait intérêt à ne pas en rajouter s'il ne voulait pas qu'elle lui en plaque un direct dans sa riquiqui virilité.

« Hey salope, au fond tu dis ça seulement parce que ça te fait rager que ton homme là n'ait pas mon corps. »

Elle n'avait pu s'empêcher de rigoler et comme toujours, plutôt que de seulement le laisser parler et s'éloigner, elle avait décider de jeter une boude dose d'huile sur le feu.

« S'il était mon copain crois-moi je me plaindrais pas de son corps... Amoureux de toi comme tu l'es, tu dois pas amener des filles souvent dans ton lit... Commence par passer moins de temps à te baiser du regard et gonfler tes bras et ça va déjà aider. »



CODAGE PAR AMATIS

_________________
Pretty little
Firecracker
GOTTA BE CAREFUL with a dynamite stick


Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Ven 29 Juin - 17:20

La plaie des salles de sport, car je dis bien que ce monsieur muscle est une plaie, un vrai nombril du monde, il avait d’autres places pour aller s’admirer et tout comme dit Everly, c’est un alpha. Leader parmi les mâles. Je devrais peut être me soumettre, mais non, ce type est rien que une apparence et il croit que ses muscles lui donne de la puissance. Si il savait … mais vu la place que prend sa musculature, son cerveau doit être compressé. Bien sûr, comme un idiot, j’ai accepté de jouer le jeu et perso, je suis balaise en imitation et je crois que j’ai réussi à découvrir des muscles que je n’aurais jamais soupçonnés. Mais bon, mes positions ne sont pas si hardcore que les siennes. Car j’ai eu à plusieurs reprises, l’impression que ses pectoraux allaient explosés tellement il arrive à les compresser. J’en suis même impressionné par certains moments.

Et pendant un instant, on délire, baissant la garde et surtout ne prenant pas attention au gars et son miroir. Je sourie, car j’arrive pas à garder mon sérieux, mais bon, le gars n’a pas trouvé ça drôle ! Il est venu nous le faire savoir, je m’excuse alors sans vraiment le penser et ajoute une légère couche en demandant à la jeune femme de me soutenir. Je la regarde assez fier de moi, bien que ce que dit Everly me donne le sourire. La jeune femme a du caractère et continue à le descendre, mais c’est sur que ce qu’elle dit n’est pas faux. Il devrait se barrer loin. Le monsieur riposte. Quand il parle, j’avoue que j’ai une énorme envie de rire, car jamais je ne voudrais ressembler  à lui. Non mais je suis pas débile. Je  les regarde se disputer, car quand elle prend la parole, le gars m’oublie totalement et son regard est rempli de haine. Il doit surement avoir pris un truc, car il est aussi remonter qu’un taureau dans une corrida.

La jeune femme fait le show et j’ai pas pu résister de lui dire « Hey, merci » Bien sûr, le meilleur a été quand elle lui a dit qu’il devait passer moins de temps à se baiser du regard. Je la regarde avec de l’admiration. Le gars il bouille, il est chaud. Je prends la parole aussi et je suis en délire. « Putain mec, tu veux répondre quoi à ça. Baise du regard, oh je sais pas où tu as été chercher ça mais j’y avais pas pensé. » Le mec nous dit en montant d’un cran « Allez vous faire foutre bande de débiles ! » et il finit par me pousser assez violemment. Je l’avais pas vu venir et j’ai failli perdre l’équilibre, heureusement je ne me suis pas rétamer comme une merde. Puis il continue à nous insulter « Salope apprends à fermer te gueule et toi, sale immigré, reste  à ta place ! » Il a l’air fier de lui et prend un air supérieur. J’aime pas son attitude. Déjà  qu’il se prend pour un grand, il m’a fait perdre mon sourire là ! Déjà il aurait pas du me frapper et puis m’insulter d’immigré. Bien qu’il n’ait pas tord ! Mais là, il se croit cool dans sa tête d’arien. « Hey mec, une fois t’a fais ça connard ! »  Quand il essaie de le refaire, j’esquive et lui mets une légère droite sur la joue « Arrête ça ne servira à rien ! » Il a l’air de se calmer et se barre. Bien sûr j’ai pas du tout confiance. Et tous les regards sont sur nous. Je regarde Everly et lui dis « Il ne sait pas rire. Ok, c’était pas drôle ! mais il n’avait pas à se foutre là comme un con. Putain, il a perturber la séance de sport ! » Bien sûr au loin, il nous regarde et parle avec plusieurs gars. J’ai un mauvais pressentiment et sa fierté a été touchée. Il voudra surement mettre les points sur les I.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Everly C. Owens
avatar




Avatar : Ana de Armas
Statut Civil : Célibataire détestant la solitude
Occupation : Journaliste
Age du perso : 26 ans
Copyright : PresleyCash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Sam 7 Juil - 0:55

Des abdos en acier

Tobias Hermandez & Everly Owens



Everly n'avait pas su à quoi s'attendre de Tobias. Après tout, elle le connaissait très peu et elle était bien consciente que certains hommes auraient priés pour qu'elle cesse d'en ajouter. Pourtant, son petit remerciement devant la remarque positive qu'elle venait de faire sur son corps venait lui confirmer qu'il ne lui en voulait pas. Croisant son regard une fraction de seconde, elle y lisait même une certaine sorte d'amusement et c'est pourquoi elle lui adressait un petit clin d'oeil avant de reporter son attention sur le paquet de muscle qui était encore beaucoup trop près d'eux. Si avec ce qu'elle lui disait, il ne comprenait pas qu'il avait avantage à dégager et à aller se regarder un peu plus loin... il ne comprendrait jamais rien ! Si en soit lui dire le fond de sa pensé lui faisait le plus grand des biens, c'est la réplique du beau latino qui l'a fit véritablement sourire. Non... il n'avait vraiment rien à répondre à ça et sa réponse digne d'un adolescent de 15 ans en pleine crise de bad boyitude le prouvait. Pensant qu'il allait simplement partir, Everly se pinçait les lèvres en le voyant pousser Tobias. Avouons-le, elle se doutait que s'il avait à lever le poing... ce ne serait pas envers elle. Elle espérait juste que son partenaire d'entrainement n'écope pas trop. Elle n'a rien à faire qu'il la traite de salope à nouveau, insulte trop facile. Cette fois, c'est surtout Tobias qui écope de son venin et Everly n'a pas le temps d'ouvrir sa bouche qu'il le fait avant elle. Regardant à son tour la scène, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver encore plus sexy en le voyant ainsi ridiculiser la nouvelle tentative de frappe du musclé. S'avouant enfin vaincu, il se décidait à dégager pour sa plus grande satisfaction... ou pas... parce qu'au fond elle trouvait ça beaucoup plus amusant désormais.

C'est en regardant l'homme s'éloigner qu'Everly avait pleinement pris conscience des regards dirigés vers eux. Certains semblaient craindre qu'une bagarre éclate... d'autres au contraire l’espéraient. Se tournant vers Tobias, elle lui adressait l'un de ses petits sourires mutins.

« Moi je trouvais ça t'es drôle... Et puis t'es gravement sexy quand tu lui montres ce que c'est vraiment que d'être un homme. »

Elle ne savait que peu de choses sur lui, mais elle était presque certaine qu'il était tout sauf un ange. Prenant des poids comme si rien ne venait de se produire, elle jetait un coup d'oeil vers Tobias pour voir s'il continuait lui aussi.

« Il faut voir ça comme une petite pause. Allez on reprend ! »

Commençant par les poids les moins lourds qu'elle utilisait seulement pour complexifier certains exercices, Everly faisait mine de ne pas avoir connaissance de l'attention toujours tournée vers eux. Cette fois, monsieur muscle était majoritaire et s'ils se mettaient à cinq contre eux lorsqu'ils sortiraient du gyms... elle risquait de ressentir une grande culpabilité à l'égard de Tobias.

« Tu crois que ses potes sont aussi soufflés de lui ? Ça nous arrangerait s'il décide de pas en rester là... »

Était-elle du genre à faire éclater des bagarres pour se reculer et observer ? Oui carrément. Souvent même. Il y avait toutefois des circonstances ou ses intentions de baston étaient différente et ce moment en faisait parti. Il était sympa... et elle avait pas envie qu'il se retrouve seul avec cette merde qui menaçait d'éclater.

« Sur une échelle de un à dix.... tu te donnes quelle note de batailleur ? »

Everly éclatait de rire en posant la question, n'arrêtant toutefois pas les squats qu'elle était présentement à faire à répétition. Elle ne savait pas comment ça allait finir, mais elle préférait le prévoir inutilement que d'être prise de court si ça se passe... Et à en juger par le tête des gars qui ont sans doute déjà hâte qu'ils quittent le gym... ça risque d'arriver.





CODAGE PAR AMATIS

_________________
Pretty little
Firecracker
GOTTA BE CAREFUL with a dynamite stick


Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Ven 20 Juil - 15:14

La tournure que prend cette journée n’a rien à voir avec ce que j’aurais pu imaginer. Là, j’ai cru que j’allais devoir me battre. Ok, c’est un tas de muscles, mais il ne me fait pas peur, car un contre un, il ne ferait pas le poids. Ses muscles l’auraient empêché de bouger comme il le fallait. Sa seule façon de me battre aurait été de me bloquer au sol et d’y aller à fond. Naturellement, après un petit coup dans la joue, le gars déchante et se barre. J’attrape un léger rictus quand j’entends de la bouche de la jeune femme qu’elle trouvait ça drôle. Alors je sourie et parle « Merci merci au moins je lui ai appris quelque chose ! » Bien sûr, c’est sur un ton humoristique, même si j’aime bien recevoir des compliments puis je continue « Et puis, t’as aussi été douée pour chauffer le mec ! » La phrase me revient alors en tête et reprends « Enfin tu vois ce que je veux dire, mais notre duo était parfait ! » J’espère que je me suis bien rattrapé. Dans l’action souvent, je peux être maladroit.

Les regards autour de nous s’estompent un peu. Perso, j’aime pas ça. J’aime bien être tranquille, mais la jeune femme ne perd pas le nord. Elle trouve une solution à tout, mais voyons ceci comme étant une pause. Elle donne des ordres subtilement « Ok madame ! » et c’est avec un léger sourire que je chope des poids un peu plus lourds que le sien et commence une série.. J’ai la drôle de sensation d’être observé et j’attrape un frisson, mais pas un  bon. Après quelques instants la question de la jeune femme me surpris un peu. Pas que j’ai peur, loin de là, je vais pas nier que depuis l’adolescence, j’enchaine les coups foireux et la baston, je connais bien, alors je dis « Il y a de grands chances et puis son égo a été touché. Tu aimes la violence toi dis donc. Je vais pas dire que ça m’arrangerait bien si ils viennent à cinq. Lui encore, voir deux, comme ça, chacun son gars ! » Souris, mais je suis moins serein. Peut être devrais-je appeler mon frère et mes potes. Question d’équilibre, mais mon tel est dans les vestiaires. Enfin ce qui est sûr, c’est que je dirais que ce sont des racistes.

Je dépose le poids, le prend avec l’autre bras et commence une autre série. Je réponds à la question de Everly « Quelle note ? Bah huit et j’espère que toi aussi ta note sera de huit, car ces connards arrivent à cinq ! » Je me redresse et garde le poids. Je le place dans ma main droite, car si ça pète, j’en tue un avec et les quatre autres, on verra si j’ai encore le poids. L’un des gars ouvre la bouche « Alors on a un problème ? » Je ne ris plus. Je le regarde dans les yeux et dis à ce fils de pute « J’ai cinq problèmes moi ! » Je me retourne vers la jeune femme et d’un regard, je lui montre une barre e fer derrière elle et lui sourie. Ils doivent croire que je ne vois pas leur tête dans le miroir et l’un d’eux sort je ne sais pas quoi pour me le foutre dessus. Je me retourne alors à une de ces vitesses et envoie mon poing avec le poids dans sa gueule. Je vais pas vous faire un dessin, mais lui, il ne va pas se relever de si tôt. Je sais malheureusement que je ne pourrai pas gagner. Je donne deux trois coups de poings aux autres types avant qu’ils ne me foutent à quatre à terre et qu’ils s’en donnent à cœur joie. Bien sûr, j’entends crier, des gens qui disent stop ! Mais là, je me protège surtout le visage point barre. Enfin bon, j’en ai mis un hors d’état de nuire. J’ai peur être pété le nez à un deuxième et le premier connard a perdu toute virilité. Que demandez de plus ? De l’aide peut être !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Everly C. Owens
avatar




Avatar : Ana de Armas
Statut Civil : Célibataire détestant la solitude
Occupation : Journaliste
Age du perso : 26 ans
Copyright : PresleyCash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Dim 5 Aoû - 15:15

Des abdos en acier

Tobias Hermandez & Everly Owens



Une expression d’innocence difficilement crédible était apparu sur le visage d’Everly lorsque Tobias lui avait demandé si elle aimait la violence. Fronçant légèrement les sourcils tout en souriant bêtement, elle avait secoué la tête et murmuré un « Mais non. » peu senti. Pourtant il y avait un peu de vrai, elle n’aimait pas à proprement parler la violence…. mais elle aimait les emmerdes et la violence était une excellente source de divertissement. Elle savait qu’elle était un peu tarée, l’autre crétin de Bradley s’était toujours fait un plaisir de lui rappeler et au fond il n’avait pas complètement tort. Sauf que là, elle n’avait aucune envie de laisser Tobias sur une idiote montagne de problèmes et du coup, elle ne pouvait pas juste partir… Et ça, ça l’inquiétait un peu.

Everly était consciente que Tobias blaguait en lui disant que si deux gars venaient vers eux, ils pourraient en prendre chacun un et pourtant, cette idée pour elle était loin d’être impossible. Elle avait beau être menue, il était surprenant de voir à quel point elle savait se défendre. Et puis un coup de pieds dans leurs minuscules parties était si vite arrivé ! Par contre, elle n’était pas non plus excellente. Silencieusement, elle se promettait de demander officiellement des cours à Declan. La jeune femme réfléchissait à leurs chances alors que Tobias l’informait se donnait un huit lorsque sa remarque sur la nécessité qu’elle soit tout aussi valeureuse… Eh merde.

Le beau latino choisit alors ce moment pour prendre une attitude qu’elle ne lui avait encore jamais découvert. Oubliant l’espace de quelques secondes le danger que représentait ses cinq crétins, elle le dévorait du regard, le trouvant plus sexy. C’est en le voyant se retourner qu’elle reprenait contact avec le moment présent et détournait à son tour le regard afin de voir ce qu’il lui indiquait. Un petit sourire amusé naissait sur ses lèvres alors qu’elle soulevait la barre de fer qui était à peine quelques pas plus loin. À peine sa main était-elle refermée contre la barre qu’elle entendait le bruit d’un corps qui s'affaisse contre le sol. Se retournant, elle eut envie de rigoler en voyant le premier des crétins hors d’état de nuir, mais cette envie se volatilisa dès qu’elle réalisa que loins d’avoir rafraîchi les idées des quatres autres, ils s’étaient élancés à quatre contre lui. Accélérant le pas en voyant Tobias se protéger contre le sol, elle venait saisir la barre à deux mains et profitait qu’aucun d’eux ne lui portent attention pour frapper un grand coup dans les genoux de l’un d’eux. Le craquement sonore qui se faisait entendre prouvait qu’avec l’angle et la force qu’elle avait choisi, il n’était pas prêt de pouvoir marcher de si tôt.

« Quatre contre un ? Sérieux… bande de fillettes. »

Levant la barre, elle se dépêchait de la foutre dans la gueule de celui qui s’approchait d’elle, mais voyant cette fois facilement ce qu’elle comptait faire, il était parvenue à éviter partiellement son coup si bien qu’elle ne l’avait atteint qu’à l’épaule. Lui plaçant un coup pied pile là où ça fait mal comme elle rêvait de le faire depuis un moment déjà, elle parvint à le faire lâcher sa barre, mais malheureusement pour elle il en fut beaucoup moins ébranlé que ce qu’elle imaginait. La main contre sa gorge, il venait la plaquer contre le mur, la maintenant fermement. « Tes chanceuse salope, je ne frapperais jamais une femme, mais continue et il se peut que je change d’avis. » Le souffle commençait à lui manquer et Everly n’avait pas l’intention de cesser d’essayer de se déprendre. Une de ses mains contre le visage de l’inconnu, elle tentait de repousser son visage, de faire une pression suffisante sur son cou pour qu’il s’éloigne, mais rien n’y faisait. Remuant sans cesse, elle tentait de voir comment Tobias s’en sortait, parce qu’une chose était certaine et c’était que s’il était toujours dans les emmerdes, elle se gênerait pas de foutre ses doigts dans les yeux du connard qui la retient. Et elle espère qu’il s’en sort mieux, parce que le type aux genoux fracturés n’a pas l’intention de la laisser sans sortir si facilement. « Allez ! Défonce la gueule de cette poufiasse. »



CODAGE PAR AMATIS

_________________
Pretty little
Firecracker
GOTTA BE CAREFUL with a dynamite stick


Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Jeu 16 Aoû - 13:18

Perso si on m’avait dit que j’allais me faire tabasser,  je ne vous aurais pas cru. En même temps, rare sont mes bagarres qui ont été prévues. Souvent c’est au mauvais endroit au mauvais moment. Bien sûr, J’aime me battre, enfin uniquement quand je gagne. Ici, dans la situation où je suis, je tuerais bien, comme lot de consolation, l’un de ces connards que j’ai mis en KO direct avec des poids de musculation. Dans la gueule, cela doit tout faire sauf du bien. Je l’ai vu s’écrouler ! Puis par la suite, je n’aurais pas pu rester debout face à ces forces brutes et ma préoccupation était de me protéger pour éviter de recevoir un  coup dans le visage. Car ces fils de pute frapper avec justesse et la douleur est atroce. Mais l’adrénaline me donne un petit côté assez apaisant, mais voilà que j’entends sa voix. Je fais un léger rire qui a dur à passer, car au même moment, je reçois un coup dans l’estomac. Oui celui là, je l’ai vraiment senti, mais un gars vient de me quitter, ce qui ne fait plus que trois, car par moment, je vois l’autre, encore là, inerte. J’entends qu’il s’en prend à la jeune femme, mais je suis sûr qu’il n’aura pas aussi facile que ce qu’il pourrait bien se dire. Voilà, plus que deux, je ne bouge pas et les coups ralentissent, ce qui est sûr c’est que demain, je vais avoir mal à en crever. Faudra plusieurs litres d’alcool fort et des glaçons. J’ai de la chance, car mon visage a été épargné. Enfin juste un coup dans le nez d’où le fait que j’ai du sang qui a coulé dans ma bouche, mais à part ça …

Je vois que l’autre regarde comment son ami va. Je me disais qu’il était temps qu’ils veille sur lui. J’entends un des gars qui parle. il ne frappe pas les femmes. Bien sûr, j’ai pas mis les gros mots, car il n’est pas sympa. Après un petit instant, les choses se corsent. Car celui dont on s’est bien foutu dit qu’ils devraient lui défoncer la gueule aussi. Son amour propre a été touché. Je le hais ce gars. Sans le faire exprès, elle a fait une sorte de diversion, mais dans le fond ce qui est grave, c’est que personne n’a essayer de nous séparer ou un truc du style.

Alors je tente ma chance, je mords la jambe du connard. Il hurle et dans un état de rage, j’arrive à le faire tomber. Je mets un coup de poing au deuxième et comme lui aussi est déstabilisé, il ne se défend pas et le reçois bien fort. Je vois le gars qui tient Everly par la gorge et ne compte pas la lâcher. Son poing monte dans les air et comme elle a essayé de me défendre, je lui dois bien ça. Je saute dessus, je l’attrape par le cou. Ok, je suis à l’arrière, son poing change de cible, mais je sers le plus fort possible. Il finit par la lâcher, mais voilà qu’enfin, on peut entendre un stop. Le patron de la salle a hurlé tellement fort qu’on s’est arrêté net. Il a un fusil à la main et demande à ce que l’on se sépare tout de suite. Ok, je ne me fais pas prier et reste toujours sur mes gardes, mon t-shirt est foutu. Il est tâché de sang et je regarde la jeune femme « Hey, t’es une dure ! » J’entends bien les  gars qui ne veulent pas lâcher l’affaire . Pourquoi il n’a pas appelé la police. je sais que ce club de gym n’est pas des plus clean et il doit avoir peur que les flics mettent le nez dans ses affaires. Il nous demande à tous de se barrer d’ici à grande vitesse. Je dis alors à Everly, après m’être essuyé le visage avec mon t-shirt rempli de sang « Le sport c’est fini pour moi aujourd’hui ! » Je pose ma main sur mon estomac, il ne m’a pas raté ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Everly C. Owens
avatar




Avatar : Ana de Armas
Statut Civil : Célibataire détestant la solitude
Occupation : Journaliste
Age du perso : 26 ans
Copyright : PresleyCash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Lun 20 Aoû - 17:51

Des abdos en acier

Tobias Hermandez & Everly Owens



Elle rigole moins, Everly, son souffle se coupe et la seule chose qu’elle voit malgré ses efforts de se libérer de son emprise, c’est le poing qui se lève. Elle sent qu’elle va le recevoir en pleine gueule celui-là, elle le mérite un peu un fond et elle le sait. La jeune femme a envie de traiter de tous les noms possibles ceux qui regardent la scène sans rien faire, mais elle ne le fait pas, parce qu’elle est la première à observer avec intérêt lorsqu’il y a des bagarres sans jamais rien faire. Elle pensait que ça faisait d’elle une garce, mais apparemment, elle n’était pas la seule dans ce groupe ! Bon d’accord…. La différence principale résidait dans le fait qu’elle préférait partir la bagarre avant de s’éloigner et regarder, les gens ici eux, n’étaient en rien responsables. L’envie de fermer les yeux pour ne pas voir le poing de trop près était grande, son corps cherchait naturellement à le faire, mais elle était bien décidée à ne pas lui donner ce plaisir. Le fixant droit dans les yeux, elle tentait de cacher son appréhension. Elle ne le détourna qu’en voyant une silhouette s’approcher rapidement d’eux et son soulagement en reconnaissant Tobias fut bien plus grand qu’elle ne le montrait. Lorsqu’il parvint enfin à le faire la lâcher, les jambes d’Everly flanchèrent et elle fut heureuse d’avoir un mur sur lequel se retenir. Chaque inspiration était difficile et sans l’adrénaline, tout autour d’elle semblait tourner à toute vitesse. La voix de Tobias lui tire toutefois un sourire et pour une rare fois, ce n’est pas des mots qui viennent répondre, mais bien un petit clin d’oeil amusé qu’elle lui adresse. Elle n’a pas particulièrement l’habitude de recevoir ce qualificatif, plus souvent, on préfère la voir comme une folle. Si elle est consciente qu’elle l’est un peu, quand cela n’effraie pas quelqu’un, ça ne peut faire autrement que lui plaire et l’amuser.

« Oui, on part… mais tu as de la... Chance, on va le faire en…. Moins de temps que ça t’en a pris pour... Te décider à intervenir. »

Sa voix est rauque et elle n’est pas parvenue à aller au bout de sa provocation non-nécessaire d’un trait tant elle tousse, peinant à retrouver son souffle normal. La trace de la main du crétin est perceptible contre la peau de son cou, mais elle n’a rien de majeur. Tobias par contre… Elle a mal juste à le regarder.

« Je ne compte pas aller dans un autre gym non plus. »

S’éloignant le temps de passer par le vestiaire, elle attend d’être loin du regards des autres hommes pour se masser doucement le cou, prenant ses affaires sans se soucier de se changer, elle quittait la salle de sport sans se faire prier, espérant seulement qu’il ne soit pas dehors à l'attendre. Poussant la porte, elle ne quittait pas de suite, préférant attendre Tobias dont l’état physique la concernait.

« On m’a donné un diplôme d’infirmière l’autre jour si jamais tu fais aussi parti des gens préférant éviter l’hôpital. »

Et ça… Elle en était certaine. C’était plus fort qu’elle, c’était toujours sur ce type de personne qu’elle tombait, comme si elle les attirait autant qu’ils l’attiraient. Elle n’aime pas l’idée de le voir repartir dans cet état alors que sa grande bouche est en grande partie responsable qu’il y soit. Et puis… Declan semble s’être bien remis de ce moment entre ses mains et lui aura la chance de ne pas devoir avoir à faire à ses talents de couturière.. Enfin, elle pense.

« Et j’ai des anti douleurs liquide très efficace. »

Regardant le stationnement du regard, Everly soupirait en se rappelant qu’elle avait eu la brillante idée de faire tout ça au jogging. Si au départ, c’était effectivement très bon, là l’idée de rentrer chez elle à pieds était hors de question. Avec chance, il accepterait de venir chez elle ET il ne serait pas venu ici à pied… Sinon elle pourrait toujours demander un taxi.


CODAGE PAR AMATIS

_________________
Pretty little
Firecracker
GOTTA BE CAREFUL with a dynamite stick


Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Hermandez
avatar




Avatar : J. D. Pardo
Statut Civil : Célibataire
Occupation : V.Presidente los Chicanos MC
Age du perso : 33 ans

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Mar 4 Sep - 19:49

La violence fait partie de mon quotidien et je résouds mes problèmes le plus souvent avec les poings. L’école a été la base. je ne voulais pas être la victime alors j’ai vite appris, donc pour moi, c’est une baston de plus. Bien qu’on était pas en notre avantage du tout et puis ,ma tante me dirait que j’ai encore joué au con. Et elle n’aurait pas tord. De jolis yeux et un sourire d’ange et je cours dans les problèmes. j’ai aucun regret, car je me suis bien défendu et mis un KO directe. Non fair play, mais à cinq contre deux, c’était pour l’équilibre, mais le problème, ils restent en sur nombre. Quand un des connards avec un fusil a mis un terme à tout ceci, je me suis senti un peu soulagé. j’ai beau être avec la dure à cuire, il nous aurait massacré. La remarque de Everly est bien envoyée.

Après ceci, je suis allé chercher mes affaires à mon vestiaire, je me suis changé par la même occasion, mon t-shirt, car j’ai du sang dessus et pas que le mien. Mon visage a été assez épargné vu que je l’ai bien protégé, sauf peut-être à la joue gauche. J’ai bien l’impression que j’aurai un bleu. Putain, ma soeur va me faire la remarque. Voilà, tout est vidé, mais j’ai pas l’esprit serein. J’ai toujours peur qu’ils rappliquent et finissent le travail. Mon téléphone, la batterie est morte. Alors je serais dans la merde. A l’extérieur, je vois que Everly ne s’est pas barrée et je trouve ça sympa. L’adrénaline commence à redescendre et ma  démarche est moins à la fière que d’habitude devant une jeune femme, normale dirons nous après le coup que j’ai pris dans les côtés. J’ai eu un léger sourire quand elle me dit que je dois faire partie des gens qui préfèrent ne pas aller à l’hosto. « T’as pas trod, je préfère éviter les hôpitaux, mais pour plusieurs raisons. On t’a donné le diplôme d’infirmière. » Je lui fais une drôle de tête. Bien que après réflexion, j’aurais pas du prendre ça au mot. Je suis encore dans l’action de tout à l’heure, mais l’argument des anti douleurs est très efficace et me plait bien, car chez moi, j’ai rien. Des bouteilles d’alcool et de la marijuana « Je te présente ma voiture, confortable et idéale pour aller se balader ! » voilà que ces connards sortent de là et ils ont toujours la rage. On peut dire qu’ils ont l’oeil vif et ils nous repèrent directement. On peut entendre leurs insultes, mais j’ai peur d’une chose, c’est qu’ils abîment ma voiture. Alors je préfère démarrer en trombe sans me faire attendre. Les sales gueules s’éloignent de plus en plus à la vue de mon rétro « C’est vraiment des hijos de puta ces mecs. Enfin soit, tu habites loin d’ici ? » Je ralentis un peu la cadence et par chance, car on vient de croiser une patrouille de police « On a quand même de la chance, mais prochaine fois, on se prépare mieux avant, histoire de gagner ! » et continue direction chez elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Everly C. Owens
avatar




Avatar : Ana de Armas
Statut Civil : Célibataire détestant la solitude
Occupation : Journaliste
Age du perso : 26 ans
Copyright : PresleyCash (ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly ) Mar 11 Sep - 2:03

Des abdos en acier

Tobias Hermandez & Everly Owens



Elle ne savait pas si elle devait être flattée qu’il croit qu’elle était sérieuse avec son diplôme d’infirmière ou vexée qu’il ne semble pas faire confiance à l’idée de se faire bricoler par elle. Pour tout dire, il faisait bien. Elle avait beau avoir assez bien réussis avec Emilio et savoir qu’il se portait très bien aujourd’hui suite à ses soins, elle ne pouvait pas dire qu’elle trouvait qu’il était sage de s’en remettre à elle… Mais encourager les gens à suivre la voie de la sagesse n’avait jamais été ce qu’elle préférait de toute façon !

« D’une certaine façon ouais ! Disons que j’ai une très légère expérience. »

Une expérience unique, mais une expérience quand même ! La blonde ne pouvait s’empêcher de sourire en pensant à cette fameuse soirée qui était pourtant loin d’avoir bien commencé. Reportant sa pleine attention sur Tobias et sur la voiture qu’il lui désignait… parfait ! Comme ça, elle pourrait confortablement faire traîner ses fesses en excellente compagnie. La cloche et l’idiot version groupée ne mettent pas de temps avant de sortir dehors et la blonde soupire, n’ayant pas envie d’un round deux alors qu’elle vient à peine de réussir à pleinement retrouver son souffle. Heureusement, ils étaient tout près de la voiture de Tobias dans laquelle elle ne se faisait pas prier pour se dépêcher d’entrer et de s’asseoir. La première chose qu’elle fit fut de descendre la vitre de la voiture, Everly se tortille à l’extérieur habilement alors qu’elle démarre en trombe afin d’avoir le temps de leur faire un doigt d’honneur et les envoyer se faire foutre. Reprenant place sur le siège non pas sans continuer de rigoler pendant quelques secondes encore, Everly faisait un signe de la main pour lui indiquer de tourner à droite sur la prochaine.

« Une dizaine de kilomètres. Je suis au début de Mid-City. »

Everly s’attache pile avant qu’ils ne croisent les policiers, une double chance vu la vitesse à laquelle Tobias roulait il y a encore peu. Elle avait toujours eu de la chance pour les éviter et apparemment, ça s’appliquait même quand elle était sur le siège passager.

« Oh oui, crois-moi… Et je ne manque pas d’inspiration. Je t’en laisserai quelques-uns si tu as envie de briser quelques gueules, moi, je vais m’assurer qu’ils ne soient pas tous disposés à se liguer contre nous. »

Ah la douce magie des puissants diarrhéique, elle en gardait toujours chez elle pour de tels cas de vengeance. Mieux vaut rester loin de la liste noire de ce petit démon aux allures angéliques. Le long du court trajet, la blonde indiquait les différentes directions à prendre puis, ils arrivèrent chez elle.

« J’ai deux stationnements et qu’une voiture alors pas besoin de prendre celui de la rue, entre ici. »

Le laissant emprunter le stationnement souterrain, elle l’invitait ensuite à la suivre vers l'ascenseur. En temps normal, elle le boudait toujours pour emprunter les escaliers, mais elle n’allait quand même pas le forcer à subir ça ! C’était le chemin qu’elle empruntait uniquement avec les hommes en mauvais états qu’elle ramenait chez elle, mais c’était la première fois qu’elle était responsable ! Déverrouillant la porte, elle le laissait passer en premier pour refermait derrière elle.

« Fais comme chez-toi, va t’asseoir. Je vais aller chercher un truc pour te soulager un peu. »

Prenant la direction de sa salle de bain, Everly prenait le flacon d’anti-douleur qu’elle n’avait jamais fini après avoir subi un car-jacking. Retournant près de lui, elle lui tendait le flacon sans oser s'avancer sur la posologie qu'il devrait prendre et lui laissant le temps de lire au cas où il aurait une allergie.


CODAGE PAR AMATIS

_________________
Pretty little
Firecracker
GOTTA BE CAREFUL with a dynamite stick


Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Des abdos en acier ( pv Everly )

Revenir en haut Aller en bas

Des abdos en acier ( pv Everly )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fouet d'acier et coup critique .... !!!
» La crevette d'acier
» Méphisto ou machoire d'acier
» DK et Mantel d'acier ?
» Mantel d'Acier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: San Ysidro-