AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Bienvenida a Cuba ( pv Tori )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Mer 6 Juin - 19:46


Bienvenida a Cuba
Après cinq heures de vol, nous sommes arrivées en milieu de matinée à Cuba. La ville qui vit de mille couleurs. La Havane est un endroit magnifique ! C’est un lieu où toutes les habitations sont peintes de couleurs vives et chaudes. On y danse dans les rues, on voit des femmes fumer le cigare, des vieux messieurs joueur aux dames pendant que des jeunes font des jeux d’alcool, des artistes te peignent en quelques secondes pour recevoir quelques pièces de ta part, ça sent bon les vacances.

Si j’ai décidé de venir avec Tori ici, c’est parce que ensemble nous avons vécu une chose horrible et que je ne veux plus y penser, je veux penser au futur. Alors quoi de mieux que de se créer de nouveaux souvenirs. Et de plus, mon amie est du genre à s’amuser de tout et de rien, donc je suis sure que c’est un choix vraiment génial.

Demain, j’aurai ma dernière séance de photos en maillots et en sous-vêtements avant que ma grossesse en se voit réellement. Ici oui, j’ai un léger petit ventre, mais ça va, l’agence m’a dit que ça ne gênait pas, on gommera un tout petit peu si il le faut vraiment. Et puis merde, ça fait de l’argent en plus. Pour mon enfant, je sais que Nicolas sera là et m’aidera. Mais pour mon projet, pour mon futur personnel et professionnel, je continue à mettre de côté. Je veux y arriver, je veux ouvrir cette clinique pour les personnes défavorisées de Tijuana. Je veux pouvoir aider toutes ces personnes qui n’ont rien.

Enfin je continue, notre hôtel. Un magnifique hôtel, en plein centre de la Havane. Une grande piscine qu’on a pas besoin de chauffée. Nous avons des chambres côtes à côtes, de grands lits, un mini salon commun et accès de chaque chambre et du salon vers la piscine. Tout est PARFAIT ! J’ai passé quelques minutes à rassurer le futur papa et puis je me suis habillée d’une petite robe fleurie à fine bretelle, tombant au dessus du genou et toute fine. Bleue marine. J’ai mis mes ballerines, car malheureusement, en fin de journée, mes pieds ont gonflés et je ne peux plus mettre mes chaussures à talons. J’ai pris mon porte feuille et j’ai été cherché mon amie. Pourquoi ? Une soirée entre fille bien sûr ! Enfin entre filles mais avec un garde du corps, obligation de l’agence. Et je ne dis pas non après ce qu’il nous est arrivé à San Diego.

Un des gars qui bosse sur le bateau où la séance aura lieu demain et qu’on a rencontré cette après-midi avec mon agent, est prof de samba dans un club dans le plein centre de la ville. J’ai accepté avec grand plaisir, d’aller prendre un cours et puis je suis sûre que ça plaira à Tori également. Alors on démarre et quand on arrive, c’est une toute petite boite de nuit, un truc loin du luxe de la Californie, mais où l’ambiance est chaude et agréable. Tout le monde danse, il n’y a personne pour te juger quand tu es sur la piste de danse. Je prends la main de mon amie et je l’amène avec moi jusqu’au bar parce que c’est bondé et que je ne veux pas la perdre. Je me commande un verre de thé glacé et je prends ce que Tori désire pour elle. Puis je lui dis, montrant le centre de la piste ou Diego est en train de danser « C’est lui qui m’a proposé de venir ce soir et de nous apprendre à danser ! » Un beau cubain, la peau mat et dorée, des cheveux sombres et un sourire collé au visage alors qu’il se déhanche d’une manière tellement sensuelle et masculine.
AVENGEDINCHAINS

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Sam 9 Juin - 15:08

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

Ce n'est qu'en posant le pieds sur le sol cubain que Tori avait pleinement réalisée où elle se trouvait. Tout c'était passé tellement vite entre l'instant où Gabriella lui avait proposé cette occasion de rêve et le moment où elle avait posé ses fesses sur le siège de l'avion qu'elle n'avait pas encore eu le temps de réaliser entièrement avant aujourd'hui. Ce dépaysement était hautement bénéfique pour elle et Tori était convaincue que ce l'était tout autant pour sa belle amie. Elles avaient toutes les deux besoin de s'éloigner de San Diego et de cet épisode douloureux qu'elles avaient récemment traversées ensemble.

Et puis cet hôtel... Vraiment ils n'avaient pas lésiner sur les merveilles qu'il mettait à la disposition de leur magnifique mannequin et desquels elle allait également profiter largement ! Tori ne s'était pas attendu à avoir sa propre chambre et pourtant elle était là, tout comme un accès vers la piscine dans laquelle elle comptait bien s'y prélasser un peu ! Habillée d'un bustier noir et d'un short en jeans, Tori passait rapidement ses doigts dans ses cheveux lorsque le visage de Gabriella était apparu.

« Je suis prête !»

L'excitation hautement perceptible dans sa voix, Tori attrapait le bras de osn amie alors qu'elles venaient à peine de quitter l'hôtel. Prenant place dans la voiture conduite par un garde du corps qui allait s'assurer que leur soirée ne connaissait aucune embuche, la blonde regardait le paysage nocturne qui défilait sous ses yeux dans le court chemin qui les mena jusqu'à la boite de nuit.

Endroit absolument adorable dans toute sa simplicité, l'ambiance qui y régnait était la première chose qui frappait en entrant. À ce instant, Tori avait un léger pincement au coeur en pensant au Seven qu'elle avait délaissé, mais ses inquiétudes étaient de courte durée car elle savait son bébé entre les meilleures mains possibles, celles d'Avery. Prenant place au bar, Tori ne pouvait résister à la tentation de commander un Mojito et si elle s'attendait à entendre son amie demander une spécialité cubaine à son tour, son choix non alcoolisé attira son attention. Plongeant son regard aussi amusé qu'inquisiteur dans le sien, cette dernière commença par détourner la question que criait son non-verbale. Si au départ Tori croyait que c'était fait délibérément, elle n'eut besoin que de poser les yeux vers Diego pour comprendre qu'en réalité... il était une source de distraction pour toutes les femmes. Beau comme un dieu, le moindre de ses gestes était sensuel et invitant. Restant collée un instant à cette image, Tori prenait le petit livret représentant la liste de cocktail qui trainait sur la table afin de s'éventer avec elle.

« Alors là... J'avais déjà envie d'apprendre à danser, mais je ne pensais pas que ce serait aussi agréable. Petite chanceuse, j'espère que tu vas en profiter. »

Nick va la tuer d'avoir dit ça, elle le sait même si elle ne comprends pas tout ce qui se passe entre eux en ce moment. Aux dernières nouvelles, Gabriella est célibataire et cet homme... il est plus chaud que la braise. Avouons-le, si elle ne s'était pas fait la promesse de rester loin de la gente masculine le temps de ce voyage et que Gabriella n'était pas interessée, elle aurait fort probablement tenté sa chance. Mais ça n'allait pas être le cas cette fois-ci, elle avait besoin de ces quelques jours pour comprendre la place que tenait véritablement Jackson pour elle... mais surtout pour voir ce qu'elle devrait faire car elle ne pouvait plus simplement continuer légèrement. Ses sentiments pour lui était devenu forts et ça l'effrayait.

Le son des verres déposés contre le bar la fit revenir au moment présent et directement, elle recommença à regarder Gabriella comme elle l'avait fait plus tôt. Prenant son mojito qu'elle buvait sans la quitter du regard, Tori laissa planer ce silence qui l'amusait énormément avant de le briser.

« Il fait beau, tu pourrais très bien te permettre au moins un verre même si je comprends qu'il faut que tu ne peux pas arriver à ton photoshoot demain avec une gueule de bois... Allez dis-moi.... Es-tu enceinte ? »

Un petit sourire mutin aux lèvres, la blonde attendait impatiemment la réponse.

Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Mer 13 Juin - 20:58


Bienvenida a Cuba
La musique est entêtante, les corps s’échauffent au rythme des basses endiablées. Quand on entre ici, on est tout de suite transporté, on est dans un monde de musique, de danse. Cela me fait tout de suite penser à mon pays, aux boites de nuit mexicaines, ces endroits où j’ai appris à danser la salsa et le tango avec mon cousin. Je sourie doucement, je n’avais pas le quart de leur talent et pourtant, j’attirais les regards de tout le monde dans la salle. Peut-être comme le disait mi primo que c’était mon sourire insouciant et mon corps dénué de toute crainte qui les faisait craquer. En attendant, je n’ai qu’une envie, aller me déhancher moi aussi sur la piste, apprendre à danser un tant soit peu comme eux. Mes pas avancent à contre rythme et j’arrive bien vite au comptoir avec mon amie. Ici, ça sera plus facile pour moi que pour Tori, d’ailleurs, je ne sais même pas si  elle parle espagnol.

Je commande du non alcoolisé et elle un mojito. Je n’ai jamais été plus que ça attiré par l’alcool, je n’en aie jamais eu besoin pour m’amuser, mais peut être ici que j’aurais bien pris un cocktail pour me désinhiber un minimum. Enfin soit, je ne vais pas m’empêcher de passer une bonne soirée pour un verre d’alcool que je ne boirai pas. Impossible ! A la phrase de mon amie au sujet du beau Diego, je crois que j’ai rougis, mais j’ai répondu, tout en ne le lâchant pas du regard « La danse est toujours agréable. Et moi je vais profiter de la salsa, toi tu n’as qu’à profiter du danseur ! » Oui, je ne sais pas cette ambiance est tellement sécurisante pour moi que je me sens bien, un peu comme chez moi. Tout la musique, les danseurs. Mais jamais je n’aurais imaginé danser comme eux, je n’aurais jamais su, je n’ai jamais été douée en danse, quoique … C’est pas ce qu’on disait mais c’est ce que je sentais.

Mais alors qu’on reçoit nos verres, j’en bois une grosse gorgée de suite, que j’ai failli recracher sur le sol ou Tori d’ailleurs quand elle me posa cette question alors que ma main caresse toujours mon ventre à peine perceptible d’un œil nu. Quoique peut être que je me trompe non ? Je me baisse un peu, je regarde mon ventre et je dis « Me dis pas que ça se voit déjà ? » Puis je repose mon regard sur mon amie.

Nous ne prenons pas beaucoup de temps avant que Diego ne vienne vers moi, me parlant en espagnol pour me dire qu’il est heureux que j’ai pu venir. Un sourire franc et agréable sur le visage, je lui réponds, toujours dans ma langue natale « Con mucho gusto ! ( Avec plaisir ! ) » Puis je regarde la piste de danse et mon amie comme pour lui demander la permission du regard et je lui dis, au beau cubain « Bailamos ? ( On danse ? ) » Il ne se fait pas prier et me prend par la main pour m’amener vers le centre de la piste, un dernier regard vers le comptoir où est Tori et mon partenaire de danse me préviens qu’un ami à lui ne tardera surement pas à aller l’inviter. Je sourie et on commence à se déhancher, à danser coller serrer. On suit la musique et cela faisait si longtemps que je n’avais plus ressenti cette liberté. Je m’amuse et je me sens tellement ivre de liberté, que je ne fais plus attention à personne autour de nous.


AVENGEDINCHAINS

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Dim 17 Juin - 18:16

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

Tori s'était mise à rire doucement dès l'instant où Gabriella l'invitait à profiter du danseur... Ah c'est qu'il était la tentation incarnée ce Diego et avouons-le, ces mouvements de hanches y étaient pour quelque chose. La blonde était toutefois venue à Cuba avec une idée bien précise en tête : Un sevrage complet d'hommes. Bon, elle n'allait quand même pas s'empêcher de danser près de certains d'entre eux, mais ça n'irait pas plus loin. Elle le faisait pour elle, pour tenter de comprendre un peu tout ce qui se passait dans sa tête en ce moment... et dans son coeur même si c'était difficile pour elle de le reconnaître.

« Aucune de nous ne profiteras de cet apollon alors. Je me concentre sur moi-même et sur toi pour les prochains jours, je vais être tellement sage qu'on aurait même pu partager la même chambre. »

Tori prenait une chance avec le bébé, Gabriella était sage sur ce point, il aurait été fortement possible qu'elle en reste à des boissons aussi simples, mais elle avait quand même ce sentiment qu'elle aurait au moins profité du voyage pour prendre quelques spécialités maisons sans s'embuer l'esprit. Attentive à sa réaction, elle avait taper des mains contre la table, excitée.

« Absolument pas non, mais là tu me confirmes ! Oh ! C'est génial.»

Tori adorait les bébés des autres... son filleul qu'elle ne lâchait pas d'une seconde les rares fois qu'elle le voyait en était la preuve. Était-elle rendu au point de devenir mère ? Non, elle en avait déjà un bébé, le Seven. Mais ceux des autres... c'était tout l'affection sans les responsabilité et ça c'était parfait. Elle hésitait à savoir si c'était déplacé de lui demander le père quand Caliente en personne venait vers elle. Hochant la tête tout en faisant un petit sourire coquin, Tori confirmait à sa belle amie qu'elle ne devait surtout pas se sentir gênée et qu'elle pouvait aller danser. De toute façon, Tori était parfaitement confortable au bar avec son mojito et lorsqu'il serait terminé, elle n'allait pas se gêner pour aller danser seule.

Du moins.. c'était avant que Caliente #2 se présente. Esteban de son prénom. Lui faisant rapidement comprendre qu'elle était une quiche en espagnol, mais qu'elle était hautement prête à apprendre la salsa et se laisser porter par la musique, elle acceptait la proposition de l'homme et glissait sa main dans la sienne pour le suivre jusqu'à la piste de danse. Il était beau, sensuel... hautement problématique dans sa résolution par le fait même, mais Tori savait qu'elle tiendrait bon. Elle n'allait toutefois pas se gêner pour laisser son corps découvrir le sien sur cette piste de danse. Ce n'est que lorsque la soif avait été insoutenable qu'elle s'était éloignée pour revenir au bar, effleurant le dos de Gabriella qui dansait tout proche pour lui faire savoir qu'elle était toujours là et que tout allait bien. Commandant un nouveau Mojito, elle avait souris en voyant Esteban venir la rejoindre et prendre place à ses côtés. Avouons-le, elle aurait trouvé pratique d'avoir une traductrice, mais avec les connaissance anglaises d'Esteban ils parvenaient correctement à son comprendre. Voyant Gabriella revenir vers eux avec Diego pour prendre une pause sans doute à son tour, Tori avait commandé un nouveau verre sans alcool et avait demandé à Esteban ce que Diego préférait pour faire de même.

« À notre retour, il faut que tu me donnes des cours d'espagnol. »

Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Sam 23 Juin - 18:15


Bienvenida a Cuba
Je fais une moue triste quand elle me fait remarquer que personne ne profitera de cet Apollon. C’est dommage, mais en même temps, je vais en profiter, je vais danser avec, je vais me remémorer mes meilleurs moments chez moi, au Mexique. Et demain, pour la séance photos, je serai dans ses bras. Je ne dis pas pour mon plus grand plaisir, car ce n’est que professionnel, mais j’avoue qu’avoir un beau mec est plus agréable que de poser seule. Enfin soit, j’avoue qu’étant un peu fâchée contre Nicolas, mes pensées partent souvent bien trop loin. J’ai envie de lui faire mal, de lui faire comprendre que si il joue trop, je peux jouer aussi, mais je dois bien l’avouer, je suis incapable de le faire. Enfin je veux dire, oui, danser, poser pour les photos, mais je ne pourrais pas rentrer dans le jeu du gars juste pour faire mal à quelqu’un. Enfin soit, je finis alors par dire à mon amie « Demain, je serai pourtant dans ses bras ! » et je rigole, puis je finis par lui dire « Bah on pourra se faire une fois une soirée film et s’endormir dans le même lit. Qu’est-ce qui nous gène ? » et puis j’aime ce genre de soirée, à autant regarder des films que de parler de tout et de rien avec une amie.

Je me mordille la lèvre inférieure. J’aurais aimé lui apprendre autrement, mais bon, ça semble la rendre heureuse alors tant mieux non ? J’étais aussi soulagée que les photos ne seront pas gâchée par mon petit ventre naissant. Il aura bien tout le temps pour grossir par la suite. Il aura tout le loisir de se montrer une fois mon boulot fait et l’argent mis en poche pour mon rêve. « Merci ! » Que dire de plus. J’étais pas à mon aise dans ce genre de situation. N’oublions pas que , oui , je suis remise avec Nicolas, mais non, ce n’est pas encore le beau fixe dans notre couple. Je n’ai toujours pas confiance en lui, il semble ne pas comprendre ce qu’est un couple sans les problèmes qui tournent autour des filles néfastes qui lui tournent autour. Enfin soit, vous voyez quoi !

Mais bon pas le temps de se perdre dans ses pensées que Diego vient me chercher pour danser et je ne dis pas non. Je dois bien avouer que je vais profiter de son don pour la danse. Don que je ne retrouve malheureusement pas du tout chez mon homme. On va sur la piste de danse et on enflamme la foule. On danse collé, serré, ses mains sur mes hanches, les miennes enserrant son cou, mon regard perdu dans le sien, je rigole quelques fois quand il me fait faire un mouvement auquel je ne m’attendait pas du tout. Je me laisse porter par la musique, par son corps et par l’envie que j’ai de tout oublier le reste. Je crois que l’ont danse ainsi, collé, serré, calliente pendant de longues minutes, au moins une dizaines de musiques avant de s’arrêter pour aller  se désaltérer.

Nous retrouvons d’ailleurs Tori et son compagnon de danse au comptoir. Je rigole quand je vois qu’elle m’a déjà demandé un thé glacé comme tout à l’heure et je la remercie du regard même. Et je rigole quand elle me dit qu’il faudra que je lui apprenne l’espagnol à notre retour « Si signora. » Je rigole encore alors que Diego vient me demander si je ne veux pas gouter une spécialité  du bar plutôt qu’un vulgaire thé banal sans alcool. Je ne veux pas lui dire que je suis enceinte, je ne veux pas qu’on me regarde autrement, alors je regarde Tori et je réponds « Non merci, demain, je dois être en forme pour la séance photos. » Puis je me retourne sans lui laisser le loisir d’insister vers mon amie et je lui demande « Je te réveillerai pas, mais tu nous rejoindras une fois réveillée ? » Si oui, je lui laisserai un plan. Diego vient passer sa main sur ma taille, je sens que la soirée va être fatigante si il veut repartir sur la piste de danse. Je lui montre mon verre pour lui faire comprendre que j’aimerais en profiter avant toute autre chose.

AVENGEDINCHAINS

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Dim 1 Juil - 0:09

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

 Est-ce qu'elle allait réellement utiliser fréquemment l'espagnol ? Non avouons-le, mais elle ne comptait pas en être à son dernier voyage en sol latin et donc pour cette raison, cela lui serait fortement utile ! Alors oui, elle était sérieuse lorsqu'elle demandait des cours et pas seulement pour être en mesure de parler avec de tels apollons. Ça pouvait s'avérer utile dans une multitude de circonstances ! Buvant à nouveau de son cocktail, elle se mit à chercher rapidement une idée d'excuse à servir concernant la sagesse de Gabriella lorsque celle-ci la devança avec une excellente ! Hochant légèrement la tête pour confirmer ses propos, Tori n'eut même pas besoin de prendre le temps réfléchir lorsque Gabriella lui fit une proposition.

« Bien sure que je vais venir ! Dis-moi simplement où c'est et j'irai t'y retrouver ! »

Diego était d'ailleurs impatient de retourner sur la piste de danse et Tori donna une petite tape à Gabriella pour lui confirmer qu'elle ne devait pas hésiter. Elle ne comptait pas non plus s'éterniser au bar. Terminant de boire son cocktail, elle repartait en compagnie du séduisant cubain vers la piste de danse. Elle avait à peine recommencé à danser que plus rien autour n'existait si ce n'est ce corps en sueur qui guidait le sien dans des mouvements avec lesquels elle devenait de plus en plus habile. Tori ne saurait dire combien d'heure elle a continué de danser, mais elle ne sentait plus ses pieds sur le chemin du retour....

***

Le soleil était levé depuis un moment déjà quand la blonde fonçait sous la douche, enfilant ensuite une petite robe blanche légère. Ses cheveux mouillés ondulaient légèrement sur ses épaules, mais vu la température chaude, Tori ne prenait pas la peine de les faire sécher. Passant par le buffet de l'hôtel, elle mangeait rapidement son petit déjeuner avant de suivre la direction laissée par Gab vers le fameux lieu où se déroulerait la séance photo. C'était la première fois que la blonde se trouvait sur un tel plateau et elle était impressionnée de voir tous les gens qui travaillaient derrière chacune des photos. Restant légèrement en retrait pour ne pas déranger, elle s'installer sur une roche et observait Gabriella en plein travail tout en prenant de longues gorgées de son café pris pour emporter.

Tori ne s'était levée que lorsqu'elle avait vu les caméras se baisser et entendu la voix de celui qui devait être le chef d'orchestre de cette ascendance annoncer une pause. S'approchant du coeur de l'action, elle venait rejoindre son amie.

« J'adore te voir travailler tu es sublime ! Je suis encore plus impressionnée de voir à quel point tu es naturelle sur les photos maintenant que je vois l'envers du décor. »

Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Lun 16 Juil - 15:19


Bienvenida a Cuba
Hier la soirée était parfaite, elle m’a vraiment fait du bien. Danser avec ce magnifique danseur était un réel plaisir. Il savait bouger son corps et son odeur, mélange de soleil et de rhum me rappelait tellement ma terre, mon Mexique natal. Et puis cette langue qui se répercutait de partout m’a fait me sentir comme à la maison. Je m’y sentais bien, j’étais même hyper déçue quand j’ai du partir vers vingt deux heures. On est rentrée à l’hôtel avec de la musique cubaine plein la tête, avec des pas de danse qui ont rythmé notre chemin, je me suis endormie apaisée comme jamais depuis si longtemps, me promettant d’y retourner le plus souvent possible avant la fin de mon séjour dans ce pays magnifique.

Le lendemain matin, c’est à l’aube qu’on est venu me réveillé. Enfin qu’on a voulu me réveillée, car vu l’heure à laquelle je m’étais couchée le soir précédent. Je m’étais déjà levée et j’avais fait un masque au concombre pour dire de pouvoir avoir l’air plus fraiche. Alors quand j’ai ouvert la porte, que je suis descendue prendre un copieux petit déjeuner avec toute la troupe, j’avoue que j’étais heureuse qu’on me fasse un compliment sur mon teint si frais.

Enfin on a pas eu beaucoup de temps, car on est vite parti pour travailler. Ce matin, c’est, pour  commencer, des maillots de bain. Je travaille de mon côté et Diego du sien. J’en suis d’ailleurs au troisième quand je vois de loin mon amie arriver. Je suis sous une petite cascade dans un minuscule maillot deux pièces. D’ailleurs j’ai l’impression que le bas n’est que ficelle, mais j’arrive, enfin je l’espère sincèrement, à le faire devenir moins vulgaire que ce qu’il n’y parait. Je prends la pose, je joue avec l’objectif, entre deux clichés, on vient me recoiffer, me remaquillé, remettre mon maillot pile à l’endroit où il doit être. Et je suis heureuse, je dois bien l’avouer quand la première pose arrive. Je rigole quelques secondes avec le photographe et la styliste qui m’amène un peignoir, car le soleil est là, mais sous une cascade d’eau froide, il y a de quoi attraper la crève. Je me dépêche d’aller vers Tori, je viens lui faire la bise « Bonjour toi ! »  Je lui fais un sourire et je rougis même à son compliment « Contente que ça te plaise. Tu n’as qu’à rester, tu pourras tenir compagnie au pote de Diego ! Il est venu pour te voir et il s’ennuie tout seul. Parce que après, ce sont des photos de couples ! » Je dis ça en faisant le signe des guillemets avec mes doigts. Puis je lui dis « Tu lui as tapé dans l’œil en tout cas ! » Je sais que Diego m’aime bien aussi, mais je ne peux plus rien, même si, grâce à lui, je me suis sentie un peu plus à ma place depuis hier.

AVENGEDINCHAINS

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Dim 5 Aoû - 0:29

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

 Si ce n’était pas qu’elle aime son bar plus que de raison, en cet instant, Tori s’avoue qu’elle jalouserait sa belle amie. Profiter de la température, être coiffée et maquillée à la perfection, visiter des lieux aussi magiques & prendre la pose devant un objectif… une vie de rêve ! La blonde est pourtant consciente que c’était loin d’être facile de se faire remarquer et que les conditions de travail étaient beaucoup plus difficile que ce qu’elles étaient en apparence, mais comme cette envie n’était pas véritablement sérieuse, elle ne prenait pas vraiment le temps d’y réfléchir.

En retrait, elle profitait à la fois de la magnifique vue qui s’étalait sous ses yeux, mais aussi du spectacle que donnait celle qui devenait une amie de plus en plus précieuse à ses yeux. Le temps file rapidement, elle ne le voit pas passer et profite simplement de l’instant présent, un des rares pendant lequel elle ne cherche pas à faire quelque chose et oì elle peut simplement se détendre. Le visage de Tori s’éclaire d’un sourire alors que la belle brune s’avance vers elle, profitant sans doute d’une pause. Ne perdant pas une seule seconde pour formuler un compliment dès plus sincère, elle hochait la tête lorsqu’elle l’invitait à rester plus longtemps, elle comptait bien profiter de cette proposition ! Son petit sourire s'agrandit toutefois lorsqu’il fut question des photos de couple, mais aussi de ce superbe cubain beaucoup trop attirant.

« Un shooting de “couples” avec Diego….Ça c’est ce que j'appelle une excellente journée. »

La taquinait-elle d’abord non pas sans hausser légèrement les sourcils. La blonde l’a dit assez bas pour être certaine qu’elle soit la seule à entendre, mais son regard s’est immédiatement dirigé vers les deux hommes qui sont un peu plus loins.

« Ça va pas m’aider à résister ça. J’ai clairement mal choisi mon moment pour faire un sevrage d’hommes. Les cubains sont trop... Ça devrait être écrit dans les mises en garde quand on voyage ici : Non recommandée pour les femmes en couple et les abstinentes, temporaires ou non. »

Parce que de se qualifier d'abstinente tout simplement était beaucoup trop ridicule, alors elle n’avait pu s’empêcher d’y faire un petit ajout. Les deux hommes devaient d’ailleurs sentir qu’ils étaient impliqué dans la discussion qu’elles avaient puisqu’ils avancèrent doucement dans leur direction.

« Ta session se termine à quelle heure ? Parce que je me disais qu’après ce serait bien de profiter de la présence de ces deux adonis et de leur connaissance de cette ville pour leur demander de nous amener dans le restaurant le plus incontournable, t’en pense quoi ? »

La blonde avait à peine terminé de poser sa question que les deux hommes arrivaient près d’elle. Charmeuse comme toujours, même lorsqu’elle était décidée à rester sage, elle ne put s’empêcher d’attirer Esteban à elle pour lui faire la bise avant de l’inviter à prendre place à ses côtés.

« Je vous laisse travailler… pendant ce temps là on va discuter pour se planifier une soirée de rêve. »

Discuter était un grand mot vu la barrière de langage qui les séparait, mais l’anglais approximatif d’Esteban était hautement mieux que son espagnol très très limité.

Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Sam 18 Aoû - 18:30

Au départ quand j’ai fait mes premiers shooting photos, je m'excusais toujours de tout, je rougissais pour un rien et je ne savais jamais comment me placer. Et maintenant, j’avoue y prendre du plaisir, je joue avec l’objectif et  je m’amuse avec mes collègues, mes complices le temps d’une séance, comme ici avec Diego. En plus, cet homme est arrivé à me mettre à mon aise et Dieu seul sait que ce n’est pas une chose facile, surtout en sachant que je vais être proche de lui, que je vais devoir poser mon corps beaucoup trop dénudé contre le sien. Mes mains vont devoir se poser sur lui, nos sourires et nos regards vont devoir être mutins, complices. Mais c’est un rôle, c’est une manière de gagner beaucoup d’argent, de pouvoir en envoyer chez moi, pour mes petites soeurs et puis de mettre de côté pour mon rêve. Celui que je vais peut être devoir oublier maintenant que je vais être maman. C ‘est lui, ce petit bout qui grandit en moi qui va être ma priorité. Lui et pourquoi ceux qui suivront.

Enfin soit, là, je rigolais sur la suite de la journée avec mon amie. Une séance de couple, pendant qu’elle faisait connaissance avec le joli Estéban. Puis après, elle a raison, autant profiter de tous les plaisirs de ce  magnifique pays et nous irons manger avec les deux, très beaux hommes. Si je n’étais pas prise, j’aurais accepté les avances de Diego. Son teint mat, son odeur qui sent le sable chaud et le soleil, ses yeux qui me déshabille, sa manière de me sublimer d’un simple regard, sincèrement, je craquerais mais … mais je ne suis pas n’ importe quelle femme et il n’y a qu’un seul homme qui occupe encore maintenant toutes mes pensées. Quand mon amie parle de couple et d’abstinence, je rigole et lui dis « Oui, ces deux hommes, comme beaucoup d’autre ici, sont un supplice pour les femmes beaucoup trop sages. »

Mais quand elle me parle de la fin de ma séance, je lève les épaules et je lui dis en rigolant légèrement « Alors là ! Quand le client et le photographes trouveront que tout est bon et qu’ils ont tout ce qu’ils veulent. Donc ça peut aller très vite comme ça peut durer des heures. Ca dépendra aussi de l’alchimie entre Diego et moi ! »  et je dis cela sur un ton amusé. Comment ne pas voir que je lui plais et surtout comment ne pas apercevoir que c’est réciproque. je ne dis pas que je ferais n’importe quoi, mais je ne vais pas cacher non plus que cet homme est magnifique ! « Et va pour le restaurant hein messieurs ? » Diego me montre qu’il ne comprend pas, alors je redis la même phrase en espagnol et après une dernière boutade de Tori, je retourne travailler suivie du beau cubain.

*************************************************************************

Cela fait maintenant quatre jours que nous sommes sur le territoire cubain. Nous nous sommes amusées, nous avons promener, j’ai beaucoup bosser, Tori a beaucoup appris de mots en espagnol, ça me fait même souvent rire de la voir essayer de les placer. Moi, je ressens de plus en plus le manque de mon pays, de mes coutumes, de ma vie avant les Etats-Unis, avant Pedro, avant de devoir quitter tout ce qui faisait que j’étais moi. La musique endiablée, les soirées sur la plage, les enfants qui courent partout, les rires des personnes âgées, les conversations interminables, tout ça me manque. Rien n’est pareil à San Diego. Pourtant, c’est là que ma vie se forme aujourd’hui. Chaque moment ici est un plaisir et une torture mentale en même temps. J’aime montrer à Tori qui je suis réellement, mais en même temps, plus ça avance plus j’ai le mal du pays.

Demain nous reprenons l’avion pour les Etats-Unis et ça me fout le bourdon. Alors j’ai décidé de rentrer très rapidement après la soirée de fin de boulot au restaurant. J’ai laissé un peu Tori là bas, elle semblait tellement s’amuser. J’ai prévenu tout le monde que je l’attendais à l’hôtel ! Je suis rentrée dans ma chambre, j’ai été me changer pour un maillot une pièce noir et j’ai été piqué une tête directement dans la piscine ! J’ai fais quelques longueurs, me détendant ainsi ! Puis malgré l’heure déjà avancée dans la nuit, je ne me suis pas séché, il fait bien trop chaud. J’ai été m’allonger sur un transat devant la grande baie vitrée qui donne dans le salon séparant nos deux chambres. Si je pouvais, j’aurais pris un grand cocktail à base de Tequila, mais je me suis contentée de commander un cocktail de fruits exotiques. Je ferme quelques instants les yeux jusqu’à ce que j’entende la porte de la chambre s’ouvrir. Je bois une gorgée de mon verre et puis, je m’assois sur le bord de ce même transat et je fais un petit signe à mon amie pour lui montrer où je me trouve.

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Mer 22 Aoû - 17:59

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

 Lorsque Gabriella avait posé sa main contre son épaule afin de lui dire qu’elle comptait rentrer à l’hôtel, Tori avait déposé un léger baiser contre cette dernière. Elle souhaitait profiter du vin qui coulait beaucoup trop à flot encore un peu, mais elle ne comptait pas s’attarder non plus. C’était leur dernière soirée et nuit en sol cubain et c’était avec son amie qu’elle souhaitait la passer. Elle avait beau fortement apprécié son équipe et plus particulièrement Esteban contre les cuisses de qui elle était d’ailleurs présentement assise. Murmurant à son oreille dans un espagnol plus que approximatif, elle lui avait demandé de la faire danser une dernière fois chose qu’il avait pour son plus grand plaisir accepté. Ce pays, ses habitants allait lui manquer. La blonde avait beau être de racine américaine, elle ne se fondait que trop bien dans la culture et les valeurs latines, elle allait très certainement y prendre goût et y revenir. Sous les rythmes chaud, elle avait tout oublié le temps de trois chansons, laissant son corps être porté sous les rythmes en compagnie d’un partenaire de danse d'exception une dernière fois. Tori était parvenue à respecter cette promesse qu’elle s’était faite et dont elle avait informé Esteban peu de temps après leur rencontre afin qu’il ne se fasse pas de fausses idées sur ses intentions. Ils n’avaient toutefois pas pu rester complètement sages, terminant ce qu’ils savaient tous les deux comme la dernière danse par un langoureux baiser sans cesser leur mouvement. Elle l’avait regretté dès qu’ils avaient commencé, parce que désormais s’arracher à cette danse, à cette tentation serait beaucoup trop difficile. Elle y était toutefois parvenue, parce que s’il y avait une chose qu’elle souhaitait encore plus qu’un moment charnel avec ce beau latino, c’était d’être avec son amie. S’arrachant à lui, elle allait saluer les autres convives toujours à la table puis disparaissait rapidement du restaurant avant de ne plus être capable d’en sortir.

Ouvrant la porte de la chambre, Tori n’avait pas mis de temps avant de remarquer le petit signe que lui faisait Gabriella à l’extérieur. Remarquant qu’elle était en maillot de bain, Tori décidait d’aller en enfiler un aussi au cas où elles décident d’y retourner. Enfilant pour sa part un maillot deux pièces couleur ivoire, elle quittait la chambre et s’arrête par le bar où elle prenait un mojito avant de venir rejoindre Gabriella en prenant place sur le transat à côté du sien.

« Hey. Pas trop fatiguée ? »

Allongée contre la longue chaise, Tori tournait son regard en direction de son amie. Elle avait pris pour acquis que la fatigue engendrée par l'horaire chargée qu’elle avait et cette petite merveille en formation dans son ventre.

« Si je pouvais, je crois que je resterais ici encore un mois. Il va falloir revenir ici. »

Après son accouchement, Tori ne savait pas si elle allait être capable de laisser son enfant derrière ou de l’emmener avec elles, mais si oui elle avait envie qu’elles refassent ça. Quitte à venir en groupe plus important pour être capable de profiter tout en prenant bien soin du bébé Sanchez-Martigan. Elle avait toujours apprécié Gabriella, mais ce moment difficile passé ensemble et ce voyage où elles avaient apprise à se connaître renforçait son idée et son attachement pour la jeune femme qui appartenait désormais un club très restreint de ses amis.

Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Lun 10 Sep - 18:08

Tori ne tarda pas à me rejoindre. Je ne voulais pas lui montrer à quel point ce voyage m’avait touché, m’avait pris aux tripes comme aucun autre voyage shooting jusqu’à aujourd’hui. Je ne sais pas si le fait que je sois enceinte joue sur mes humeurs ou si, il serait temps pour moi de revenir à mes racines, mais ça devient douloureux, difficile de les voir tous évoluer dans un monde que je connais trop bien et qui me manque. Tori n’a eu qu’un avant goût de la vie à l’hispanique. Mais vivre comme un mexicain, c’est vivre ensemble, en famille, faire la fête, travailler, rigoler, pleurer, naitre et mourir ensemble. Je retrouve quelque peu cette impression en étant entourée d’Iron, mais maintenant que ma décision est prise de tout arrêter avec Connor à mon retour, est-ce que cela ne risque pas de faire pire ? Est-ce que je ne vais pas m’exclure toute seule de la seule famille qu’il me reste ?

Quelques minutes après son entrée dans la chambre mon amie était déjà en maillot de bain et est venue me rejoindre sur un des transat. Il faisait encore bon et chaud malgré l’heure déjà bien tardive. Je profitais de ce climat, de cette ambiance, tout en tentant de ne pas me montrer nostalgique ou cassée telle que je le suis dans le fond. « Un peu ! Et toi, tu as pas eu trop de mal à laisser le bel Esteban ? » Je sourie, je sais qu’il ne se serait rien passé. J’ai appris à connaître mon amie et je sais qu’elle est amoureuse de Jackson. Je l’ai remarqué à sa manière d’être, de faire et de parler de lui. Mais je ne relève aucunement !

Il va falloir revenir ici, me dit-elle. Je sourie tristement et je lui dis « La prochaine fois, je t’emmène chez moi ! Le Mexique est tout aussi envoûtant, les plages y sont encore plus splendides et l’ambiance plus familiale et le soir caliente ! » Je finis par lui faire un large sourire, un faux sourire qui donne l’illusion comme je le fais souvent. Et je lui dis, pour changer de sujet « Mais d’abord, je vais devoir te donner quelques cours d’espagnol. On ne tombera pas toujours sur des gentlemans comme ici ! » Je rigole légèrement, mais c’est vrai que Diego et Esteban sont des hommes bien, avec un grand coeur et un corps de rêve. Ok ok, j’aurais spécialement du regarder, mais ça aurait été dur de faire autrement, il faut bien l’avouer.

Je finis alors par boire une gorgée de mon verre et regardant les étoiles, correctement allongée et installée sur mon transat, je finis par lui demander « Bon alors, tu sais où tu en es maintenant ? » Au début de notre voyage, la jeune femme m’a presque avoué à demi mot que son sevrage de mecs était pour savoir où elle en était avec le vice président des Iron Brotherhood.  Donc si elle ne veut pas me répondre, je pourrais comprendre, mais d’un autre côté, autant bien finir les vacances et avoir une vraie discussion entre filles.

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Ven 21 Sep - 1:06

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

Tori n’avait pas pu s’empêcher de laisser échapper un rire lorsque Gabriella lui parlait de la tentation sur deux jambes qu’était Esteban. L’homme était fortement désirable, elle ne pouvait pas le nier et plus d’une fois ce soir elle s’était questionnée sur la nécessité de faire complètement le vide de présence masculine dans sa vie intime. Maintenant qu’elle était loin de son envoûtante présente, elle était fière d’avoir ainsi respecté ce qu’elle s’était promise.

« J’ai eu du mal à partir de là, je dois t’avouer ! Mais maintenant que je suis ici, je n’ai même pas envie d’y retourner alors on peut dire que je ne m’en sors pas trop mal ! »

C’était pour ces petits moments avec elle qu’elle était venue après tout. Pour se détendre, apprendre à la connaître et découvrir des paysages qu’elle n’avait encore jamais vu. Cuba était magnifique, mais l’idée que leur prochaine escapade se passe au Mexique lui plaît encore plus. Surtout vu la façon avec laquelle elle le décrit ! Bien que la frontière soit très près de San Diego, Tori ne l’a encore jamais traversée et le faire avec Gabriella pour la première fois lui semble une excellente idée.

« J’ai déjà hâte ! »

Et elle n’a pas tort…. Les cours d’espagnol vont être largement utiles. Non pas qu’elle ait l’intention de toujours faire les beaux yeux à des hommes locaux, mais c’est toujours utile de savoir se débrouiller !

« Je suis partante ! Encore heureux que j’ai quelques bases, mais j’ai grandement besoin d’en savoir plus. »

Si les mots quittent facilement les lèvres de la blonde, c’est qu’aucun d’eux ne sont suffisamment sérieux pour la troubler. Tout l’inverse de la question qui suit. Passant une main dans ses cheveux, Tori avait besoin de plusieurs secondes pour parvenir à mettre des mots sur la réalité qui s’était confirmée à elle au cours des derniers jours. Elle n’en avait encore véritablement parlé à personne bien qu’Avery se doutait déjà de tout ça. Le dire à voix haute l'angoisse, mais elle savait qu’elle pouvait avoir pleinement confiance en Gabriella et au fond, peut-être que d’entendre son avis l’aiderait à se décider ou à changer d’idée.

« Je n’ai eu qu’une seule véritable relation amoureuse jusqu’ici. En grande partie, parce que l’amour me fait peur et parce que je… Demande beaucoup plus qu’on pourrait le croire. »

C’était une façon très résumé de dire les choses et Tori n’entrait absolument pas dans les détails et pourtant elle avait l’impression que la température avait hautement augmentée. Elle avait toujours eu du mal à parler de choses sérieuses, dès que la discussion devenait personnelle, la blonde perdait ses moyens. C’était pourquoi elle restait très vague, parce que pour elle, cela n’avait absolument rien d’anodin et elle avait trop des doigts de ses mains pour compter les personnes à qui elle avait tenu ce genre de propos.

« Il y a cet homme qui me plaît vraiment, mais… c’est compliqué. Et je ne suis pas certaine de savoir comment il me voit. Je vais aller le voir quand on sera rentrée, je vais essayer de le découvrir. Il ne répond plus à mes textos, mais c’est sans doute parce qu’il est trop occupé et de toute façon, ce n’est pas le genre de choses dont je veux parler par téléphone. »

Tori soupire, une drôle de sensation enveloppe son corps, une sorte d’étrange frisson d’inconfort. Elle est quand même contente d’avoir parlé. Ça lui a fait du bien même si c’était étrange.

« Rassure-moi et dis-moi que ta vie sentimentale est moins compliquée que la mienne. »

Elle blague, bien entendu, même si elle lui souhaite sincèrement que ce le soit, elle en doute. La blonde voit bien qu’elle n’est pas la seule à avoir la tête plein de réflexions et si Gabriella a envie de lui en parler, elle est bien meilleure pour écouter que pour se confier.


Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Gabriella Sanchez
avatar




Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by @KurtW

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Ven 5 Oct - 10:43

Je rigole légèrement quand j’entends mon amie parler de la tentation sur pattes qu’est Esteban. On dirait qu’il s’agit juste d’un bon fruit dans lequel, elle aurait aimé croquer. Quelques fois je me dis que j’aimerais avoir autant de facilités avec les hommes, que j’aimerais avoir moins de tabous. De ressentir une envie et de l’assouvir. Mais rien ne pourra plus me changer, je suis quelqu’un de pudique mais pas que physiquement. Je me livre aussi très difficilement. Je me sens toujours tellement différentes des autres femmes qui tournent autour de moi que j’ai l’impression qu’elles ne comprendraient pas; Comment comprendre que malgré ce que je ressentais pour Connor, dès le premier regard, je savais que c’était lui et pas un autre et pourtant, je l’ai fais ramer, je l’ai fait se battre pour m’avoir dans son lit. Je ne suis pas du genre à me donner à la légère, mon corps, mon intimité, cet acte banal pour d’autres est une preuve immense d’amour à mes yeux et aux yeux de Dieu. Mais je me dis que c’est justement cette difficulté à m’offrir, cette valeur qui est d’un ancien temps à mes yeux, qui me rend si fragile, si facile à briser pour un homme que j’aime. Je donnerais tout par amour et si on le brise, si on me fait perdre ma confiance, j’ai du mal, beaucoup trop de mal à retrouver la paix intérieur. Raison pour laquelle, je n’arrive plus à me donner à cent pour cent à cet homme que j’aime pourtant de tout mon être. « Oui, tu t’en sors bien ! Et puis, tu as raison, l’important n’est pas là-bas. L’important est que tu te sentes bien avec toi même ! » Ne jamais céder à une pulsion, on le regrette après.

Je lui promets bien vite de l’amener, la prochaine fois, avec moi au Mexique. Mon pays me manque et le faire visiter à une amie me ferait tellement plaisir. Je ne sais pas si je retournerai à Tijuana, mais j’ai de la famille dans un peu tout le pays au final.  Mais par la suite, c’est la première fois que ma jolie amie ne me parle aussi ouvertement et sincèrement. Jusqu’ici nous en étions restée à des banalités sur le temps, notre santé et nos passe temps. Rien de bien sérieux ! Là, je ne la coupe pas, je ne pose pas de regard trop insistant sur elle. Je sais très, je crois comme tout le monde au club, que la jeune femme me parle de Jackson, le vice président, mais je ne relèverai pas, vu qu’elle ne donne pas de prénom. Une fois finis, cela me touchant vraiment qu’elle s’ouvre ainsi à moi. Me touchant bien plus qu’elle ne pourrait le croire, je lui dis « Suis ton instinct ! » Je lui fais un petit sourire de connivence et je lui dis, posant un index sur mon coeur avant de le rabaisser dans ces paroles « Ton coeur ne te trompera jamais. En le voyant, tu sauras si c’est le bon, tu sauras tout de suite si tes sentiments sont si forts qu’ils semblent l’être ici, aussi loin de lui ! » Je sais que, au départ, l’éloignement fait penser non stop à ces hommes que nous aimons, mais je sais que c’est le retour à la réalité qui va être le plus important dans la balance de nos vies. Je sais que les revoir va nous faire réaliser où nous en sommes. Parce qu’ici, nous ne pouvons que rêver et espérer. Mais le rêve et la réalité sont toujours tellement différentes.

Mias à sa question, je sens mon coeur se serrer à la réflexion qui ne fait que me tourner en tête « Je pense sincèrement à tout arrêter avec Connor en revenant. Je ne veux plus me retrouver à errer comme une âme en peine, ou à faire conneries sur conneries si jamais … Si jamais, il lui reprendrait l’envie de tout plaquer et moi avec, sans un mot ! » J’ai fais bien plus de conneries que tout le monde ici ne peux le savoir. Je crois que personne n’est au courant de l’état dans lequel je me trouvais. Je continuais à sourire, je continuais à me tuer au travail, mais au fond, je ne dormais plus, je ne mangeais plus rien de solide, m’enfilant cafés sur café et médocs pour me tenir éveillée. Ca a bien failli m’être fatal, donc je ne veux plus jamais ça ! Plus jamais ! Pourrais-je un jour lui refaire sincèrement confiance ? Mais le pire est que je sais que si il est parti, c’est parce que je ne le mérite pas, parce que je ne suis pas la femme qu’il lui faut. Je regrette dans un sens cet état nostalgique qui nous a fait retomber dans les bras l’un de l’autre, mais je ne peux pas le regretter longtemps quand ma main vient se poser sur mon ventre qui ne se voit pas encore.

_________________
I don't deserve you
Plumb  ▬ You're the light inside my eyes. Give me a reason to keep trying. Give me more than I could dream. And you bring me to my knees. You bring me to my knees


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Tori E. Crawford
avatar




Avatar : Candice Swanepoel
Statut Civil : Veuve, éprise de Jackson
Occupation : Propriétaire du seven
Age du perso : 29 ans.
Copyright : P&C(ava)

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori ) Dim 14 Oct - 0:04

Bienvenida a Cuba
Gabriella Sanchez  & Tori Crawford

Tori ne peut s’empêcher de hocher la tête lorsque la belle latina l’encourage à suivre son instinct. Elle sait qu’elle a raison puisqu’elle a toujours aimé suivre cette voie dans tous les aspects autre qu'affectif de sa vie. Quand il est question du Seven, rien ne semble effrayer la blonde qui n’hésite jamais à foncer pour avoir ce qu’elle veut. Une facette qui disparaît instantanément dès qu’il s’agit de choses d’un ordre plus sentimental. La façon de voir les choses de Gabriella lui tire un sourire. Est-ce qu’elle est aussi convaincue qu’elle en l’idée de pouvoir répondre à toutes ses questions simplement en suivant ce que son coeur lui dit ? Pas vraiment. Encore faudrait-il qu’elle soit capable de l’écouter. Mais une chose est certaine, et c’est qu’elle va aller vers lui lorsqu’elles seront de retour à San Diego et qu’elle espère qu’elle pourra ainsi avoir une bonne idée de ce qu’il y a vraiment entre eux.

« Alors je ne vais pas attendre quand nous serons rentrées… Je vais directement aller le voir après l'atterrissage. Comme ça, je serai fixée.. »

Ou du moins elle l’espérait, mais une chose était certaine, le faire allait l’aider à penser à autre chose. Elle n’avait pas l’habitude d’être ainsi troublée par quelqu’un, mais Jackson Alexander n’avait rien à voir avec les autres hommes, il était dans une classe à part… Sans doute, aurait-il été bon pour elle de continuer à en parler, de tenter de voir plus clair dans tout ce qui la chamboulait autant, mais le simple fait de s’être ainsi ouverte représentait déjà beaucoup pour elle et elle était incapable d’aller plus loins. Préférant lui relancer la question, Tori espérait vraiment que de son côté, tout était moins compliqué. Elle n’y avait toutefois pas cru longtemps, car bien rapidement, Gabriella la surprenait avec ses intentions. Il avait beau être facile de croire qu’un couple ne pouvait pas fonctionner entre deux êtres aussi différents que Connor Martigan et Gabriella Sanchez, mais pour sa part, elle avait toujours cru que c’était dans leurs différences qu’ils se complétaient aussi bien. Elle croyait toutefois que si son amie en était là, ce devait être parce qu’elle avait de bonnes raisons. Tori l’avait courageuse dès l’instant où elle avait appris qu’elle était de nouveau avec Connor, elle-même n’aurait jamais pu ouvrir son coeur à quelqu’un l’ayant ainsi abandonnée. Elle parvenait donc facilement à comprendre qu’il ne devait pas s’agir de quelque chose par-dessus lequel il était facile de passer.

« Ce n’est pas une décision facile à prendre… Mais je crois que c’est la bonne. Vous ne pourrez pas être heureux ensemble tant que tu ne pourras pas entièrement lui faire confiance. »

Tori espérait que Gabriella ne s’attendait pas à ce qu’elle l’encourage à faire l’inverse et rester avec lui. Tori ne cherchait pas à protéger le couple, elle pensait uniquement au bien-être de son amie lorsqu’elle lui prodiguait ce conseil.

« Je ne suis certainement pas la meilleure personne pour te conseiller dès qu’il est question de vie sentimentale. »

Elle avait du mal à gérer la sienne alors elle se sentait presque mal de se permettre le moindre encouragement ou le moindre conseil à l’égard de Gabriella. Elle n’était pas la personne qui pouvait l’aider, mais elle se confiait à elle alors elle voulait au moins lui dire ce qu’elle en pensait. Elle pouvait au moins être certaine que tout ce qu’elle lui dirait resterait sur le sol de ce pays et qu’elle ne trahirait jamais sa confiance.

« Mais je crois qu’il faut que tu penses à toi d’abord, et au bien de ce bébé. Il va avoir besoin de ses deux parents heureux, qu’ils soient ensemble ou non n’importe pas vraiment. Ce qui est normal pour vous le sera pour lui. »

Tori espérait qu’elle n’avait pas l’intention de couper complètement Connor de sa vie, mais elle ne s’inquiétait pas vraiment. Elle savait Gabriella suffisamment intelligente pour savoir que cet enfant allait avoir besoin de son père et que Connor allait vouloir être présent pour cette part d’eux-mêmes. En général, elle ne se permettrait pas de donner un avis aussi personnel sur une question. Rares étaient les personnes pouvant se vanter d’avoir eu une discussion aussi sérieuse avec elle, mais Gabriella état l’une des rares personne lui étant véritablement chère et pour la première fois, elles avaient l’occasion d’avoir une discussion loin des futilités habituelles.


Made by Neon Demon

_________________
Hotter than hell
He calls me the devil I make him wanna sin Every time I knock, he can't help but let me in Can you feel the warmth? Yeah As my kiss goes down you like some sweet alcohol - lazare.


Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presleycash.tumblr.com/

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: Bienvenida a Cuba ( pv Tori )

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenida a Cuba ( pv Tori )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
» Cuba et Haïti, une histoire entremêlée
» Jamaica and Cuba: Before and after Fidel
» Haiti en Marche: Pourquoi ne pas relâcher Cuba qui n'est plus une menace?
» The common thread that links Cuba, Haiti, Guyana and Bolivia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: Prendre l'air :: Au bout du monde-