AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

deux jours après le début du cauchemar | pv Gab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Nicolas Martigan
avatar

Monsieur plus-que-parfait


Avatar : Charlie Hunnam
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Mécano.....Motard
Age du perso : 29 ans
Copyright : Honey

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: deux jours après le début du cauchemar | pv Gab Ven 6 Juil - 18:16

Deux jours, c’est trop de temps, il y a tellement de chose qui peut se passer en 48h que j’ai des frissons de peur qui me traverse l’échine. J’ai cette inquiétude pour elle, j’ai peur qu’elle ne soit pas bien ou qu’il lui fasse du mal. Je le sais que ma sœur est forte, mais n’empêche, je ne veux pas qu’ils la brisent.  

Maintenant c’est le matin, mi-matinée environ, trop tard encore j’ai l’impression. J’arrête ma bécane pas trop loin de l’entrée de la forteresse et j’enlève mon casque, soupirant. Fourbu et crevé. Je débarque, glissant les clés dans ma poche et je rentre à l’intérieur. Je viens pour me doucher et me changer, mais surtout je viens aussi voir Gabriella, j’ai besoin de voir qu’elle va bien. Prendre de ses nouvelles, ce n’est pas facile pour personne.  

Première place que je vais voire c’est la cuisine, normalement elle est là quand ça ne va pas, à cuisiner pour se changer les idées, mais elle n’y est pas. Je vais donc au salon ensuite j’irais voir dans notre chambre, mais c’est au salon que je la trouve assise sur un fauteuil. Je m’approche doucement déposant un baiser sur le dessus de sa tête. « Hello darling. Cesse de regarder les nouvelles, je ne crois pas que tu n'apprendras rien de plus pour le moment. » Je regarde, voyant à nouveau la photo de ma sœur qui paraît, rappelant aux gens que ça fait déjà deux jours qu’elle était disparue. Je serre les dents me redressant, mes doigts se perdant dans les cheveux de Gabriella.  

Je ne suis pas ici pour longtemps, mais j’ai besoin de passer du temps avec elle. Elle me donne la force d’avancer. « Je vais à notre chambre tu crois que les gens ici peuvent se débrouiller sans toi un moment ? J’ai besoin d’être avec toi un peu. » Je lève à nouveaux les yeux vers le poste de télévision. Puis mes doigts quittent ses cheveux. « Je vais dans la chambre. »  Secouant la tête, je m’en vais en direction de la chambre, j’ai qu’une envie c’est que ce cauchemar se termine.  

_________________
One more light
Should've stayed, were there signs, I ignored? Can I help you, not to hurt, anymore? We saw brilliance, when the world, was asleep There are things that we can have, but can't keep▬ If they say, Who cares if one more light goes out? In a sky of a million stars, It flickers, flickers, Who cares when someone's time runs out? If a moment is all we are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Sanchez
avatar

Admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Interne en médecine urgentiste / Mannequin
Age du perso : 27 ans ( 17 février 1991 )
Copyright : Avatar by SWEET DISASTER

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: deux jours après le début du cauchemar | pv Gab Sam 7 Juil - 23:22


Deux jours après...
Deux jours que je n’ai pas de réelles nouvelles de mon homme. A part quelques messages par ci, par là, pour  me rassurer qu’il était encore en vie. Mais rien de plus. Ici, je devais garder bonne figure devant Ariadne, devant mon filleul aussi, devant Kaylee qui ne connaissait que des détails sans importance. Et puis, je dois gérer la mère de Crom et je vous assure que ce n’est pas du tout calme. Elle ne m’aime pas et me le fait bien sentir. Enfin bref tout cela me stresse, à un point où j’ai de plus en plus souvent des douleurs dans le bas ventre. Des douleurs tellement fulgurantes que je n’arrive même pas à rester debout. Quand ça arrive, je dois me calmer, je dois m’assoir et respirer calmement. Et c’est cette solution qui me prouve qu’ils ont surement raison à la consultation gynécologique. Le  stresse me bouffe tellement de l’intérieur que je risque pour le  bébé. Mais je ne peux rien dire maintenant, je peux surtout pas rajouter une couche à tout cela. On doit absolument trouver Courtney avant d’inquiéter, outre mesure, ma belle famille et Nicolas. Courtney doit passer en premier, bien avant mon mal être et cette sensation d’être inutile.

Alors je passe dès que je peux, dès que je suis seule, du temps devant le poste de télévision. Je suis les informations, je ne sais pas si c’est une bonne chose, mais je cherche juste à en savoir plus. Le fait de ne rien entendre de nouveau, de ne pas entendre parler d’un corps ou d’une fusillade me rassure. Tant que je n’entends rien de mal, il y a toujours de l’espoir. Et puis, je prie, je crois que depuis mon arrivée dans mon pays d’adoption, je n’ai jamais autant prié. Le cierge est allumé en permanence dans ma chambre, mon chapelet ne me quitte pas, il est soit à mon cou, caché sous mon haut, soit dans mes mains comme à présent.

Dans un premier temps, je ne l’entends pas arriver. Je ne prends attention qu’à très peu de chance. La sonnerie indiquant que quelqu’un d’étranger veut entrer, comme ce flic qui est déjà venu m’interroger. Ou bien encore les prospects qui ne connaissent pas encore le code pour entrer sans déranger. Quand je sens sa main passer dans mes cheveux, je ferme les yeux un instant et je souffle doucement. Je remercie le seigneur de le voir en un seul morceau. Dès que mon téléphone sonne, j’ai peur qu’on m’apprenne une mauvaise nouvelle, j’ai peur qu’on m’annonce que lui, sa sœur ou n’importe lequel de nos proches soit dans un mauvais état, si pas pire. Je ne réponds pas de suite à sa phrase, car il ne peut pas imaginer ce que le silence est pesant ici, que je suis soulagée de savoir qu’il va bien.

Il fini par partir dans la chambre après m’avoir dit qu’il avait besoin d’être avec moi. J’éteins donc la télévision et je vais prévenir un des gars qui est ici en permanence que je suis dans la chambre si qui que ce soit a besoin de moi, il me rassure et me dit d’y aller, qu’ils vont gérer. Après un petit sourire en remerciement en sa direction je vais rejoindre mon homme.  Je n’attends pas, je ferme la porte derrière moi pour qu’on soit seul, pour que je puisse voir comment il va, pour prendre de ses nouvelles. Je viens me glisser très rapidement dans ses bras, mon visage qui s’enfuit dans son cou, humant son odeur, je finis par lui demander tout bas « Ca va toi ? Tu tiens le coup ? » Je me demande comment Crom et Jackson doivent se sentir eux aussi. Je viens remonter mes mains pour que mes bras entourent plutôt son cou que sa taille, puis je viens l’embrasser. J’ai moi aussi besoin de lui, de savoir qu’il va bien pour que moi aussi j’aille bien ! « Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Tu dois pas avoir beaucoup de temps. Tu as faim, tu veux dormir, prendre une douche ? » J’ai juste envie d’être là pour lui, pour l’aider à décompresser et pouvoir repartir plus serein par la suite.
AVENGEDINCHAINS

_________________
je suis venu te dire
Gainsbourg  ▬ Je suis venu te dire que je m'en vais. Et tes larmes n'y pourront rien changer. Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais. Je suis venu te dire que je m'en vais. Tu te souviens des jours anciens et tu pleures. Tu suffoques, tu blêmis à présent qu'a sonné l'heure. Des adieux à jamais


Ma récompense aux Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nicolas Martigan
avatar

Monsieur plus-que-parfait


Avatar : Charlie Hunnam
Statut Civil : Célibataire
Occupation : Mécano.....Motard
Age du perso : 29 ans
Copyright : Honey

En savoir plus ?
Mes dossiers
Mes liens:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: deux jours après le début du cauchemar | pv Gab Lun 9 Juil - 4:34

Deux jours après le début du cauchemar
••••

Nous sommes à la pêche aux infos et j’ai l’impression que rien ne va assez vite, j’ai envie de bousculer tout le monde, de les secouer comme des pruniers pour en apprendre le plus possible, j’ai envie de pouvoir retrouver ma sœur et qu’on puisse reprendre le cour normale de notre vie. Je le vois bien aussi que mon père n'est pas bien non plus. Je n’ai qu’à le regarder pour comprendre comment il se sent, il se sent probablement bien inutile, je le sais qu’il aimerait faire plus lui aussi, mais on ne laissera pas faire ça, on va la retrouver et comme lors de la dernière fois on va leur montrer qui mène dans cette ville. Ils ont déjà fait couler trop de sang pour pouvoir s’en sortir indemne.

C’est cette fatigue qui me pèse sur les épaules, j’ai besoin de passer du temps avec ma femme, de l’avoir près de moi pour ne pas perdre les pédales, pour rester sur le droit chemin et pouvoir continuer d’avancer vers notre objectif, celui de libérer ma sœur. Je me doute que ce n’est pas évident pour elle non plus, elle est là dans cette maison immense à attendre des nouvelles qui ne viennent qu’au compte-goutte, elle doit aussi faire face à ma grand-mère aigrie qui doit aussi se ronger les sangs pour Courtney.

Je me sens détaché de mon propre corps alors que je rentre pour aller la trouver. Je lui dis que j’ai besoin d’elle et je m’en vais vers notre chambre. Je marche lentement, je me sens vidé de toute énergie, pourtant je sais que je dois être fort et continuer. Je ne peux pas baisser les bras, c’est ma famille, c’est ma sœur elle a besoin que l’on soit tous fort. Je ne peux même pas rigoler en pensant qu’elle doit leur faire vivre un calvaire. Elle se doit elle aussi de rester forte pour qu’on puisse la retrouver vivante !

Je suis debout, face à la fenêtre observant le vide devant moi, je l’entoure de mes bras quand Gabriella arrive à venir se blottir contre moi. Je souffle de soulagement de l’avoir enfin près de moi, c’est dur aussi d’être loin d’elle, elle est ma force de me battre et de continuer elle ne sait pas à quel point je peux avoir besoin d’elle pour continuer d’être ce que je suis. Je me sens faible en ce moment. « Reste juste contre moi un petit moment, j’ai besoin de savoir que je vous tiens tous les deux bien vivant entre mes bras. » Je ferme les yeux et je réponds à son baiser. Je vais bien physiquement, c’est le moral qui en arrache. J’ai le cœur qui serre à chaque instant, rageant un peu plus à mesure que le temps passe. « J’aurais préféré ne pas vivre ce cauchemar à nouveau. » Elle sait de quoi je parle et je sais qu’elle est la mieux placé pour comprendre ce que vit Courtney. Elle sait aussi de quoi les Los Zetas sont capables.

« Je t’avouerais que j’ai besoin d’un mix de toutes ces réponses, mais je veux surtout passer du temps avec toi. Je mangerais bien un bout, mais j’ai besoin de me décrasser des deux derniers jours. Ensuite on pourrait se reposer un peu tous les deux... même si je ne dors pas, juste de savoir que tu es là est déjà un stimulant. » Je me recule un peu pour observer son visage, poussant une mèche de devant son visage. « Mais avant toute chose, comment tu vas toi et le bébé ? » Je passe une main sur son ventre. « Tu tiens le coup, ma grand-mère ne te fais pas trop chier ? J’irais lui parler si elle te fait des misères. » Elle n’est pas facile à vivre, mais je n’ai pas envie qu’elle lui cause des problèmes.

••••

by Wiise

_________________
One more light
Should've stayed, were there signs, I ignored? Can I help you, not to hurt, anymore? We saw brilliance, when the world, was asleep There are things that we can have, but can't keep▬ If they say, Who cares if one more light goes out? In a sky of a million stars, It flickers, flickers, Who cares when someone's time runs out? If a moment is all we are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






En savoir plus ?


MessageSujet: Re: deux jours après le début du cauchemar | pv Gab

Revenir en haut Aller en bas

deux jours après le début du cauchemar | pv Gab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2 jours sur paris
» euh ..??? 4 jours des test d ovu positif ..ca vous est deja arriver????
» Deux fois à l'hôpital en deux jours!
» [help] Je suis "anti sport" ^^
» Forme post accouchement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Californication :: San Diego :: West District :: Habitations :: N°458 - La forteresse - Famille Martigan-